Login
Menu et informations
JAUBART, François (1744-1814)
État civil
NOM : JAUBART     Prénom(s) : François     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : JOBARD
JOBART
JAUBARD
JOUBART
CHAUBART
Date(s) : 1744-4-24   / 1814-4-12 
Notes biographiques

Comme pour ses confrères de la cathédrale Saint-Front de Périgueux, la vie de François JAUBART est encore assez mal connue. A-t-il été enfant de chœur, on peut le supposer sans en avoir la preuve documentaire. On sait cependant qu’il est né à Moissac en 1744 et qu'il devient « musicien » (d’autres documents précisent « haute-taille ») à Périgueux en 1764 à 20 ans. Il est toujours dans cette fonction en 1790 à la cathédrale. Les registres paroissiaux donnent d’utiles renseignements sur sa femme (une « sage-femme »), ses enfants (trois connus dont Fançoise JAUBART-LABORIE la future organiste de la cathédrale) et ses liens avec ses collègues, souvent présents lors des mariages et des baptêmes. C’est avec cette fille, Françoise, qu’il a dû initier à la musique et qui touche l’orgue de Saint-Front à 15 ans, qu’il entreprend les démarches pour se faire payer les traitements dus pour 1790 puis les pensions et gratifications à partir de 1791. À partir de la période de la Convention (automne 1792), on perd, pour le moment, la trace de François sauf pour le mariage de sa fille (« ex-organiste ») en octobre 1792 et son décès en 1814.

• 24 avril 1744, Moissac [Tarn-et-Garonne] : Selon les informations fournies par le directoire du département de la Dordogne au Comité ecclésiastique de l’Assemblée nationale en février 1791, François JAUBART doit être né en 1744. À sa mort en 1814, il a 70 ans ce qui confirme cette date de naissance. Par l’acte de mariage, il est dit fils de Guillaume Jaubart tisserand et de Jaquette Arnald, tous deux habitants à Périgueux. Dans l'acte de décès de 1814 à Périgueux, il est dit "né à Moissac, département du Lot". Curieuse affirmation : en 1744, Moissac est dans la généralité de Montauban, puis dans le département du Lot de 1790 à 1808 mais en 1814 la ville est dans le département du Tarn-et-Garonne crée en 1808 !! Une recherche complémentaire a permis de retrouver son acte de baptême, le 25 avril 1744 à Moissac, le lendemain de sa naissance. Les indices précédents sont donc confirmés.

• [1764], Périgueux : François devient musicien à la cathédrale Saint-Front de Périgueux. Il a environ 20 ans mais on ne sait rien sur sa formation. Il semble logique qu’il ait débuté comme enfant de chœur mais est-ce dans la cathédrale de Périgueux ou à Moissac ?

• 31 janvier 1770, Périgueux : François JAUBART épouse Marie Andrieux sage-femme, paroisse Saint-Front. Tous deux signent le registre, François d’une main ferme et Marie d’une main moins exercée. Pierre COMBEAUD, "musicien", est témoin de son collègue.
Trois enfants connus sont issus de cette union. Françoise JAUBART, qui sera plus tard organiste de la cathédrale, nait le 13 septembre 1771 et son parrain est Joseph LEMOINE, le maître de musique de la cathédrale ; deux autres collègues de François signent l’acte : Pierre COMBEAUD et Jean AYMARD. François (comme son père) nait le 8 janvier 1774, COMBEAU, AYMARD et LEMOINE signent l’acte. Jean nait le 9 juillet 1776 et AYMARD signe à nouveau l’acte. Ces détails sur les signatures des actes de baptême des enfants de François JAUBART peuvent être lus comme un signe des liens d’amitiés qui unissaient ces hommes. De même François JAUBART avait signé le 30 janvier 1771 l’acte de baptême de Marie-Madelaine BARDON, fille d’un autre collègue du chapitre et future organiste de l’abbaye bénédictine de Ligueux [Dordogne].

• 3 juin 1771, Périgueux : François Mémoire, enfant illégitime né chez Marie Andrieu, sage-femme, est baptisé à la paroisse Saint-Front. Le parrain est François JAUBART, musicien de la cathédrale de Périgueux, son mari. Mari et femme signent l’acte mais Marie toujours d’une main mal habile.

• 31 mai 1786 : Le chapitre verse 320 livres à François JAUBART ce qui correspond à son traitement fixe selon le tableau des musiciens de Dordogne réalisé par le directoire du département en février 1791.

• 1790Périgueux : François JAUBART est toujours musicien haute taille à la cathédrale Saint-Front de Périgueux.

• Novembre 1790 et janvier 1791 : François et sa fille Françoise réclament les sommes dues « comme employés du culte divin dans la cathédrale ».
• 16-17 janvier 1791 : Le district de Périgueux propose une pension de 350 livres pour François, à cause de son « âge, le nombre de sa famille, la nature et la durée de ses services et sa détresse » et une gratification de 1000 livres pour Françoise à cause de « sa jeunesse et ses talents ».
•16 février 1791 : Le directoire du département, dans son envoi au Comité ecclésiastique, propose une pension de 320 livres pour François JAUBART. Il est dit de « mœurs toujours bonnes et sans ressources ».
• [1791] : François reçoit 350 livres d’acompte sur ce que sera l’avis de l’Assemblée nationale en quatre versements.
• Décembre 1791, Périgueux : François JAUBART et sa fille Françoise sont comptés dans les effectifs de la cathédrale constitutionnelle.

• [1792] : François reçoit  soit 300 livres en quatre versements.

• 23 octobre 1792, Périgueux : François JAUBART est présent et signe au mariage de sa fille Françoise JAUBART avec "le citoyen Jean Laborie" dans la cathédrale constitutionnelle.

• • •

• 12 avril 1814, Périgueux : François JAUBART décède à l'hospice de la ville. Il est toujours qualifié de musicien. Dans quel cadre exerçait-il ?

Si la carrière de musicien de François JAUBART est assez bien cernée, sa formation et les vingt dernières années de sa vie le sont beaucoup moins. D'autres recherches seront nécessaires.

Mise à jour : 27 mai 2019

Sources
F-Ad24/ 1 L 157 ; F-Ad24/ 1 L 661 ; F-Ad24/ 4 G 9 ; F-Ad24/ 5 E 317/8 ; F-Ad24/ 5 E 317/9 ; F-Ad24/ 8 L 10 ; F-Ad24/ 8 L 40 ; F-Ad24/ BMS Périgueux (Saint-Front) ; F-Ad24/ BMS Saint-Front Périgueux 1771-1782 ; F-Ad24/ Décès 1814 Périgueux ; F-Ad24/ état-civil en ligne ; F-Ad82/ Moissac Ste Catherine BMS 1743-1744 ; F-An/ DXIX/054/150/15 ; F-An/ DXIX/090/738/03

<<<< retour <<<<