Login
Menu et informations
BOURGOUIN, Michel Abel (1705-1768 ap. fl.)

BOURGOUIN, Michel Abel (1705-1768 ap. fl.)

État civil
NOM : BOURGOUIN     Prénom(s) : Michel Abel     Sexe : M
Date(s) : 1705-6-13   / 1768-4-15 ap.
Notes biographiques

Michel Abel BOURGOUIN est un maître de musique de la première moitié du XVIIIe siècle qui exerça pendant plus de trente ans à la collégiale de Saint-Émilion, à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Bordeaux.

• 13 juin 1705, Saint-Maixent [Deux-Sèvres] : Fils d'Étienne Bourgouin et de Catherine Simonnet, Michel Abel BOURGOUIN naît dans la paroisse Saint-Saturnin. Son baptême est célébré le lendemain. Son père ne signe pas l'acte.

• [vers 1710 - 1720] : La famille Bourgouin vit à Poitiers où le père exerce comme marchand de bonnets. Michel Abel BOURGOUIN fréquente sans doute l'une des psallettes de la ville.

• 23 mai 1736, Saint-Émilion [Gironde] : Michel Abel BOURGOUIN épouse Marie Poupin. Il est maître de musique à la collégiale Notre-Dame. Lors de son mariage, Jacques JANEAU, organiste du chapitre, est procureur constitué pour sa mère. Son père est décédé à cette époque.

• 1736 - 1755, Saint-Émilion : Il devient père de onze enfants. Il choisit régulièrement les enfants de chœur qui fréquentent la psallette qu'il dirige pour être les parrains des enfants que son épouse lui donne.  On relève ainsi la présence de Léonard CORNILLOT, Bernard TARDIEU, Jean FAUCHAY ou encore Claude PONSIN. Il sollicite aussi parfois les sous-maîtres Jean-Baptiste BRISSON ou Louis Etienne COURCELLE.

• 4 septembre 1762, Toulouse : Sa fille Olive Thérèse épouse Jean-François Ange SAGAU, organiste à Saint-Sernin. N'étant pas présent à la cérémonie, Michel Abel BOURGOUIN a donné une procuration pour le représenter à Bernard Aymable DUPUY, maitre de musique de la même église.

• 17 février 1767, Saint-Émilion: Joseph DESALONS, docteur en médecine et sans doute déjà choriste à la collégiale Notre-Dame, épouse sa fille Anne-Henriette.

• 15 avril 1768, Saint-Émilion : Il devient le parrain du premier enfant de Joseph DESALONS. Il ne semble alors plus exercer comme maître de musique. Dans le registre paroissial, on relève en effet dans l'acte précédent en date du 7 avril 1768 que c'est désormais Michel MOREL qui occupe ce poste en plus de celui d'organiste.

• 8 janvier 1776, Metz : Au moment du mariage de son fils, Bernard Valérian BOURGOUIN, il est décédé. C'est sa veuve Marie Poupin qui a accordé son consentement en passant une procuration devant le notaire Coste, à Saint-Émilion, le 29 novembre 1775

Dernière mise à jour : 21 janvier 2017

Sources
F-Ad31/ 2 E IM 8754 ; F-Ad33/ 3 E 19097 ; F-Ad33/ BMS Saint-Emilion ; F-Ad33/ BMS Saint-Émilion ; F-Ad33/ BMS Saint-Émilion  ; F-Ad33/ BMS St-Émilion ; F-Ad33/ BMS St-Émilion  ; F-Ad57/ 9NUM/ 5E327/ 7 ; F-Ad79/ BMS St-Maixent

<<<< retour <<<<