Login
Menu et informations
CRÉMONT, Joseph, l'aîné (1754-1843)
État civil
NOM : CRÉMONT     Prénom(s) : Joseph     Sexe : M
Complément de nom : l'aîné
Autre(s) forme(s) du nom : Antoine Joseph
CRÉMON
Date(s) : 1754-3-9  / 1843-1-1 
Notes biographiques

• Joseph CRÉMONT est né à Tulle le 9 mars 1754. Il est le fils de Jean CRÉMONT et de Léonarde Brousse.
Il appartient à une famille de musiciens originaire de Tulle. Il a deux frères musiciens : Antoine le cadet CRÉMONT et Jean CRÉMONT. Il est l'oncle de Pierre CRÉMONT et de Jean-Baptiste CRÉMONT.

• Où a-t-il reçu sa formation musicale ? À Tulle ou à Aurillac ?

• 1775 ca-1790, Aurillac : Il est maître de musique et choriste à l'église paroissiale Notre-Dame pendant plus de 15 ans. Ses gages sont de 400 livres par an.

• 18 janvier 1780, Aurillac : il épouse Hélène Gueudry, fille de Nicolas Jean GUEUDRY, organiste. Joseph RABINY, est témoin. Sa belle-soeur a épousé Jean-Baptiste LAKAIRIE.

• 11 janvier 1790, Aurillac : Devenu veuf, il épouse Marie Marguerite Elisabeth Aliès. Son frère Antoine est présent.

• 1791-1792, Aurillac : Il est mentionné dans une délibération du directoire du département du Cantal. Il exerce les fonctions de maître de musique et de choriste à la paroisse Notre-Dame.

• 28 juillet 1800, Aurillac : "Cremont aîné" (Joseph CRÉMONT), "Cremont maître de musique" (Antoine CRÉMONT) et "Cremont fils" (Pierre CRÉMONT) sont musiciens de la garde nationale et jouent régulièrement au temple décadaire. 15 musiciens forment la musique de la garde nationale. L'article 4 du procès verbal dressé par le maire d'Aurillac, le 28 juillet 1800, précise que les musiciens "se concerteront avec le citoyen Cremont pour les répétitions qui devront avoir lieu au moins une fois chaque décade, afin que, lorsqu'ils seront requis de paraître en public, ils puissent exécuter à la satisfaction des citoyens, les morceaux de musique qui leur sont demandés".

• D'après le Journal de Jean-Baptiste Lakairie, il deviendrait organiste de Saint-Géraud d'Aurillac à partir du Concordat, après avoir été initié par son beau-père Nicolas Jean GUEUDRY, prenant la place de CHAMBON.

• 21 septembre 1802-9 octobre 1802, Saint-Flour : Joseph CRÉMONT, "organiste habitant de la ville d'Aurillac", est sollicité pour expertiser de nouveau les réparations faite à l'orgue de la cathédrale par Nicolas COURBAISSE, l'avis de Simon Michel DAGUET GIRARDIN ayant été contesté.

• 20 avril 1811, Aurillac : Décès de son épouse Marie Aliès, "rue de Lacoste".

• 15 décembre 1816, Aurillac : Il signe comme témoin lors du baptême de Joseph Crémont, fils de Jean Antoine et d'Anne Mondot.

• Mention dans la Bibliographie musicale de César Gardeton (1822), de Crémont Aîné, professeur de musique, à Aurillac.

• 1er janvier 1842, Millau [Aveyron] : Joseph Crémont, "professeur de musique", décède à l'âge de 89 ans (et non 94 comme il est écrit dans l'acte de décès), chez Pierre Montagne Teyssier, coiffeur, place du Mandaroux.

Mise à jour : 16 avril 2017

Sources
A.Muzac, Revue de Haute Auvergne, 1984 ; F-Ad12/ 4 E 157/37, vue 1/34 ; F-Ad15/ 2 E 14 / 18,19 ; F-Ad15/ 2 E 14 / 59 ; F-Ad15/ 3 V 8 ; F-Ad15/ 5 Mi 32/2, vue 235/382 ; F-Ad15/ 5 Mi 32/3, vue 94/359 ; F-Ad15/ 5 Mi 46/3, vue 24/323 ; F-Ad15/ E DEP 1 500 (413) ; F-Ad15/ L 390, f°256v° ; F-Ad15/ L 391, n°476 ; F-Ad15/ L 392
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1775 ca  / 1792-8 ap.
Lieux :  Église paroissiale Notre-Dame (AURILLAC)  
Fonction :  maître de chapelle / maître de musique (Église)  ;  choriste (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<