Login
Menu et informations
LE BAULT, François Alexandre (1738-1816)

LE BAULT, François Alexandre (1738-1816)

État civil
NOM : LE BAULT     Prénom(s) : François Alexandre     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : LEBAULT
BAULT
Date(s) : 1738-11-19   / 1816-1-4 
Notes biographiques

Natif de Blois et formé à la psallette de la cathédrale de cette ville, François Alexandre LE BAULT est musicien haute-contre à la cathédrale Notre-Dame de Paris de 1762 à 1790. Son intégrité, sa piété (il figure parmi les confrères de Saint-Augustin) portent les chanoines à lui confier diverses tâches comme pointeur de ses confrères. Toutefois, sa nomination à la cure de Saint-Jean-le-Rond semble excéder ses forces. Après le rétablissement du culte, il retrouve sa chère cathédrale où il exerce alors jusqu'à sa mort les fonctions de sacristain.

• 19 novembre 1738, Blois : François Alexandre BAULT naît sur la paroisse Saint-Solenne ; il est le fils de Pierre, couvreur, et de Louise Angelier.

• [1746], Blois : Il est reçu comme enfant de chœur à la cathédrale Saint-Louis.

• 11 février 1756, Blois : Les chanoines de la cathédrale donnent la permission à LEBEAU, grand enfant de chœur "de donner des leçons de violon au fils de mr de la Saussaye sans que cette permission lui puisse servir de pretexte pour en donner a quelqu'autre que ce soit".

• 18 février 1756, Blois : "Mr le maistre de musique cité en chapitre pour lui dire de laisser sortir LEBEAU grand enfant de chœur en vertu de la deliberation du onze du courrant, a repondu qu'il ne laisseroit jamais sortir led. enfant de chœur, et sur ce qui lui a été dit qu'il sortoit trop souvent[lui le maître de musique], ce qui lui empechoit d'avoir soin aux moeurs, instruction des enfants, a été repondu qu'il sortiroit tous les jours pour faire des ecolliers, ce que lesdits sieurs lui ont defendu".

• 2 juillet 1756, Blois : Le chapitre accorde son congé à LEBEAU qui reçoit sa récompense de 120 livres pour ses dix années de service.

• 23 août 1762, Paris : Il est reçu comme machicot [musicien] à la cathédrale Notre-Dame. Il est encore laïc et se fait appeler LE BAULT.

• 8 juin 1765, Paris : Il reçoit la tonsure cléricale de l'évêque de Mâcon dans la chapelle du palais épiscopal.

• 18 février 1767, Paris : François Alexandre LE BAULT devient chapelain de Sainte-Catherine.
• 27 février 1767, Paris : Il reçoit la permission d'aller au séminaire afin d'y suivre pendant neuf mois les exercices spirituels préparatoires à la réception du sous-diaconat.

• 4 septembre 1767, Paris : Il devient chanoine sous-diacre de Saint-Denis-du-Pas alors qu'il est toujours au séminaire. Trois jours plus tard, de retour, il se démet de sa chapelle de Sainte-Catherine.
• 11 septembre 1767, Paris : François Alexandre LE BAULT demande à être promu au sous-diaconat.
• 13 novembre 1767, Paris : Le chapitre lui fait verser 100 livres pour ses neuf mois de séminaire.

• 9 mars 1768, Paris : Il obtient la permission de se présenter à la prochaine ordination pour recevoir le sous-diaconat. Le chanoine Leblanc est chargé de l'examiner.

• 14 mars 1770, Paris : François Alexandre LE BAULT, chanoine de Saint-Denis-du-Pas, succède à Christophe MÉRIGNAT comme chanoine diacre de Saint-Jean-le-Rond.
• 17 mars 1770, Paris : Il est autorisé à se rendre au séminaire de Saint-Magloire afin de s'y préparer à recevoir le diaconat par des exercices spirituels.
• 9 juin 1770, Paris : Il est ordonné diacre par Mgr Poncet de la Rivière, ancien évêque de Troyes en l'église Saint-Nicolas-du-Chardonnet. Le 13, le chapitre lui accorde la gratification habituelle après les mois passés au séminaire, soit 100 livres.

• 19 août 1772, Paris : François Alexandre LE BAULT obtient un congé d'un mois pour régler des affaires de famille.

• 10 mai 1773, Paris : Il succède à Alexandre SEGUIN DE VAZEILLE dans l'une des deux vicairies de Saint-Aignan.

• 1775, Paris : D'après l'Almanach musical, François Alexandre LE BAULT est haute-contre en la cathédrale Notre-Dame. C'est l'un des rares sources qui permettent de connaître son emploi exact, sa tessiture.

• 27 mars 1779, Paris : François Alexandre LE BAULT, prêtre du diocèse de Blois, prend possession de la cure de Saint-Jean-le-Rond attachée à un canonicat sacerdotal de la même église, après avoir démissionné de sa portion vicariale de Saint-Aignan. Il succède à Louis DEHARBES.

• 12 février 1780, Paris : Il présente une requête aux chanoines de la cathédrale, les priant "de vouloir bien accepter la demission qu'il [leur] fait de la cure de Saint Jean Le Rond". Il indique que "c'est une justice qu'il attend [d'eux] avec confiance" et espère qu'ils voudront bien "lui rendre le benefice [de] pretre de st Aignan". Cette démarche, très rare, semble démontrer qu'il ne se sent pas apte à mener la vie d'un curé de paroisse avec ses nombreux devoirs tant au temporel qu'au spirituel.
• 21 février 1780, Paris : François Alexandre LE BAULT prend possession de la vicairie de Saint-Aignan.

• 15 octobre 1784, Paris : Le chapitre annonce qu'il recevra le premier novembre l'office de "petit distributeur" (il pointe ses collègues afin de savoir qui peut recevoir l'intégralité des distributions quotidiennes en argent attachées aux offices).

• 6 mars 1786, Paris : François Alexandre LE BAULT prend possession d'un canonicat sacerdotal de la collégiale Saint-Denis-du-Pas.

• [date inconnue], Paris : Il est également confrère et receveur de la confrérie de Saint-Augustin érigée en l'Église de Paris.

• 26 novembre 1790, Paris : Il déclare ses revenus, qui s'élèvent à 3 048 livres pour le montant de sa prébende et à 70 livres comme confrère de Saint-Augustin.

• 12 avril 1791, Paris : François Alexandre LE BAULT occupe une pièce et un petit cabinet dans la maison attachée à son bénéfice canonial de Saint-Denis-du-Pas (n°2 bis du cloître Notre-Dame, proche du chevet de l'église Saint-Denis-du-Pas). Il y a pour voisin son collègue Jacques Nicolas DUCHESNE.

• 18 mai 1791, Paris : Première liquidation de son traitement.

• 16 novembre 1791, Paris : Son traitement est définitivement fixé ; il s'élève à la somme de 1 809 livres 18 sols 10 deniers.

• 1796, Paris : Il est installé au n° 42, rue du Cloître, chez le chanoine Lucas. Il est prêtre insermenté.

• 1802, Paris : Il sert le chapitre de la métropole en qualité de prêtre-sacristain.

• 4 janvier 1816, Paris : François Alexandre LE BAULT, qui occupe à présent l'emploi de sacristain de l'église métropolitaine, meurt à l'âge de 77 ans environ. 

Mise à jour : 17 mai 2017

Sources
Almanach musical de 1775 ; Almanach musical de 1779 ; Almanach musical, 1776 ; An/ LL 232/33/3 ; An/ LL 232/36  ; F-Ad41/ 4E 018/ 370 ; F-Ad41/ G 212 ; F-An/ LL 232/ 30/ 1 ; F-An/ LL 232/ 39/ 1 ; F-An/ LL 232/ 39/ 2 ; F-An/ LL 232/ 40 ; F-An/ LL 232/ 42 ; F-An/ LL 232/31/1 ; F-An/ LL 232/31/3 ; F-An/ LL 232/32/1  ; F-An/ LL 232/32/3  ; F-An/ LL 232/33/2 ; F-An/ LL 446 ; F-An/ LL232/37/1 ; F-An/ MC/ ET/ LXXXII/ 619 ; F-An/ S 7051 ; F-An/ S 840 ; F-An/ S 86/B ; F-An/ Z/2/3133 ; J.Brosset, Le Grand Orgue, les maîtres de chapelle..., 1907. ; Nécrologie des archevêques de Paris, vicaires généraux, et du chapitre de l’Église de Paris ; Pisani, L’église de Paris et la Révolution, t. II ; Tables de successions ; Tablettes de renommée des musiciens
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1786-3-6  / 1790-11-19
Lieux :  Collégiale Saint-Denis-du-Pas (PARIS [ville])  
Fonction :  chanoine  ;  musicien (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : clerc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<