Login
Menu et informations
DERRIEN, Jean François (1753-1812)
État civil
NOM : DERRIEN     Prénom(s) : Jean François     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : DERIEN
Date(s) : 1753-3-3  / 1812-8-17 
Notes biographiques

Jean-François DERRIEN est enfant de chœur puis choriste et serpent avant de devenir maître de musique et maître de la psallette de la cathédrale Saint-Étienne de Saint-Brieuc. À la Révolution et jusqu'à son décès, il se reconvertit dans les fonctions administratives en tant que greffier du juge de paix.

• 3 mars 1753, Canihuel [Côtes d'Armor] : Jean-François DERRIEN naît du couple formé par Mathurin Derien et Étiennette Sica, et il est baptisé le lendemain 4 mars.

• [1760-1770], Saint-Brieuc [Côtes d'Armor] : Jean-François DERRIEN est enfant de chœur à la Cathédrale Saint-Étienne.

• [1770], Saint-Brieuc : Il poursuit son service dans cette même cathédrale en devenant musicien aux appointements de 500 livres par an. D'autres documents le disent choriste et serpent de la cathédrale.

• 9 mars 1778 : Jean François DERRIEN épouse Étiennette Sica à la cathédrale de Saint-Brieuc en présence de Louis DOMAGE, chantre dans le même chœur.

• [décembre 1778-mars 1790] : Le couple DERRIEN-Sica aura 9 enfants rapprochés dont 4 qui décèdent en bas-âge de 1778 à 1790.

• 29 novembre 1780 : Le choriste reçoit une augmentation de 50 livres par an de sorte qu’il atteint des appointements de 450 livres.

• 29 juillet 1782, Saint-Brieuc : Jean-François DERRIEN est reçu à vie maître de musique et maître de la psallette de la Cathédrale Saint-Étienne. Ses appointements sont fixés à vie à 600 livres par an. Il est également administrateur de la psallette, à la suite de Jean Chrysostome LEROY qui part début 1782 pour Bordeaux.

• 18 juillet 1783 : Le maître de musique de la cathédrale de Saint-Brieuc fait appel à son collègue l'organiste Jean-Marie BEAUCHEMIN pour être le parrain d'un de ses enfants.

• 26 août 1785 : Son fils aîné, François, est reçu enfant de chœur à la cathédrale Saint-Étienne de Saint-Brieuc ou son père est toujours maître de musique et maître de la psallette.

• 12 mars 1787 : Le maître de musique de la cathédrale est choisi par son serpent Romain THOMAS pour être le parrain de sa fille.

1790 : Jean-François DERRIEN continue à occuper les postes de maître de musique et de la psallette de la cathédrale de Saint-Brieuc. Il a sous son autorité un corps de musique constitué de divers musiciens parmi lesquels on peut mentionner Jean Marie BEAUCHEMIN (organiste), Romain THOMAS (serpent) ainsi que les chantres Louis DOMAGE, René HAMON et Jacques Louis VADET. Il adresse une supplique aux administrateurs du département dans laquelle il demande le versement de 312 boisseaux de froment.

• 17 janvier 1791 : Sa demande est acceptée et il touche 537 livres 11 sols 6 deniers et 131 boisseaux et demi de froment pour trois mois du traitement de la psallette. Les administrateurs demandent au "sieur Derrien" de leur fournir un compte exact de son administration.
• 1er avril 1791 : Le maître de musique reçoit la somme de 300 livres pour acompte de son traitement de 1791.

• 1792 : Son traitement se monte à la somme de 600 livres par an. Il reçoit également 150 livres pour le premier trimestre de fructidor an 3.

• En 1792, il fait don de 1000 livres, en compagnie de l'ancien organiste Jean Marie BEAUCHEMIN qui verse, lui, 1200 livres, pour les volontaires du 1er bataillon de Port-Brieuc.

• 6 novembre 1795 : Jean-François DERRIEN devient, ou redevient greffier du juge de paix/commis du district dans la ville de Port-Brieuc.

• 17 août 1812, Saint-Brieuc : Toujours greffier de la paix et de la justice, Jean François DERRIEN décède à l'âge de 62 ans.

Mise à jour : 3 février 2017

Sources
F-Ad22/ 1 L 788 ; F-Ad22/ 1 L 811 ; F-Ad22/ 1 L 812 ; F-Ad22/ 1 L 846 ; F-Ad22/ 1G 219 ; F-Ad22/ 1G 219, Saint-Brieuc ; F-Ad22/ 7 L 30 ; F-Ad22/ BMS St-Michel ; F-Ad22/ Saint-Brieuc ; F-Ad22/ état civil en ligne ; F-An/ DXIX/055/177 bis/14
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1782-4-21  / 1790-11
Lieux :  Cathédrale Saint-Étienne (SAINT-BRIEUC)  
Fonction :  maître de chapelle / maître de musique (Église)  ;  maître des enfants de choeur (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

Il deviendra ensuite greffier de la justice de paix.


<<<< retour <<<<