Login
Menu et informations
QUEFFÉLEC, Pierre Jean (1757-1818 ap.)
État civil
NOM : QUEFFÉLEC     Prénom(s) : Pierre Jean     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : QUEFÉLEC
QUEFFÉLLEC
QUEFFELEC
QUEFELLEC
Date(s) : 1757-9-26   / 1818-10 ap.
Notes biographiques

Pierre Jean QUEFFÉLEC, originaire de Pleyben, paroisse du diocèse de Cornouaille, effectue la quasi totalité de sa carrière d'organiste à Sizun, paroisse du diocèse de Léon distante d'environ 28 km. Avant d'en accepter le poste, il a tenu les orgues de l'abbaye cistercienne du Relec, en la paroisse de Plounéour-Ménez. La Révolution ne semble pas avoir freiné son activité musicale.

• 26 septembre 1757, Pleyben [Finistère] : Pierre Jean QUEFFÉLEC nait du mariage d'entre Jean Queffélec et Marie Salaun qui résident au bourg de Pleyben. L'enfant est baptisé le lendemain. Son parrain est Maître Pierre MATHIEU - organiste à Pleyben - et sa marraine, Marie Anne Salaun.

• ?, Pleyben ? : Le jeune Pierre Jean a-t-il été initié à l'orgue par son parrain Pierre MATHIEU qui tient les claviers de l'église paroissiale entre 1751 et 1787.

• Jusque vers le 8 octobre 1775, Plounéour-Ménez [Finistère] : Pierre Jean QUEFFÉLEC demeure en cette paroisse et est organiste de l'abbaye cistercienne du Relec.

• 8 octobre 1775, Sizun [Finistère] : Pierre Jean QUEFFÉLEC devient organiste de l'église Saint-Suliau à la suite de Jean Marie Vincent LE ROUX : il devra toucher les orgues les dimanches et fêtes ainsi que les jeudis et durant l'octave du Saint-Sacrement pour 150 livres par an. De plus, il doit également faire la classe aux enfants pauvres de la paroisse pour 21 livres par an. Son engagement est pris pour un an, les parties doivent, trois mois avant la fin de l'engagement, indiquer s'il est reconduit.

• 1776 à 1780, Sizun : La fabrique verse chaque année 21 livres à Pierre Jean QUEFFÉLEC pour "avoir fait école aux pauvres de cette paroisse". Il est possible qu'il ait fait l'école jusqu'en 1787 mais les comptes ne mentionnent pas de gages particuliers pour cette tâche.

• 13 septembre 1778, Sizun : La fabrique accorde une augmentation de gages, valable pour les neuf années à venir, à Pierre Jean QUEFFÉLEC, organiste, qui percevra désormais 174 livres en sus des bénéfices d'une quête annuelle. Il continue également à faire l'école aux pauvres de la paroisse.

• 12 février 1781, Sizun : Le mariage de Pierre Jean QUEFFÉLEC avec Marie Yvonne Rannou est célébré en l'église paroissiale par le Frère Alexis Rannou, vicaire de la communauté des Récolets de Landerneau. Marie Yvonne Rannou est la fille de "Maître François Marie Rannou, chirurgien" et est originaire de la paroisse voisine de Lampaul-Guimiliau. Maurice Guillaume PLOUZENNEC, organiste et cousin du marié, signe comme témoin. Le couple aura deux enfants qui auront respectivement pour parrain Maître François Marie Rannou, chirurgien juré grand-père de l'enfant, et Jean Marie Guiadeur, notaire.

• 1er avril 1781, Sizun : Le souffleur de Pierre Jean QUEFFÉLEC décède. La fabrique accorde à l'organiste 12 livres pour qu'il puisse payer un nouveau souffleur.

• 14 octobre 1783, Sizun [Finistère] : Pierre Jean QUEFFÉLEC perd sa première épouse, Marie Yvonne Rannou, âgée d'environ 23 ans. L'acte de décès indique, sous une rature, que Pierre Jean est organiste. Cette mention qui débute sur la ligne puis continue en interligne, a été raturée.

• Entre 1784 et 1787, Sizun : Durant cette période, Pierre Jean QUEFFÉLEC signe trois fois comme parrain. Chaque acte le dit organiste et maître.

• 28 mars 1786, Sizun : Un garçon du couple QUEFFÉLEC, âgé de 4 ans, décède. La famille demeure au bourg et le père, Pierre Jean, est dit Maître et exerce toujours les fonctions d'organiste en l'église Saint-Suliau

• 17 octobre 1786, Sizun [Finistère] : Maître Pierre Jean QUEFFÉLEC épouse en secondes noces Marie Françoise Sagory, originaire de la paroisse voisine de Commana. Son cousin germain et organiste Maurice Guillaume PLOUZENNEC signe parmi les témoins du mariage. Aucun enfant ne naîtra de ce mariage.

• 30 mars 1789, Sizun : Pierre Jean QUEFFÉLEC signe parmi les délibérants le procès verbal contenant les "demandes, plaintes, doléances et remontrances de la paroisse de Sizun et de la treve de Locmélar"

• 13 novembre 1790, Sizun : Pierre Jean QUEFFÉLEC, organiste, est parrain de Jean Marie Menez, fils d'Yves Menez et de Jeanne Jacq.

• 1791, Sizun : La fabrique de l'église paroissiale verse 186 livres à Pierre Jean QUEFFÉLEC pour ses gages annuels d'organiste et 10 livres 10 sols, suivant une quittance du 11 mars 1792, correspondant à la moité de ses gages pour avoir fait "les petites écoles".
• 2 octobre 1791, Sizun : La fabrique de l'église paroissiale adresse, au directoire du district de Landerneau, une requête tendant à obtenir l'augmentation des gages de l'organiste et des bedeaux à la suite de la disparition de la quête annuelle.

• 19 février 1792, Sizun : À la suite d'une demande écrite du directoire du district de Landerneau adressée à Pierre Jean QUEFFÉLEC, le corps politique de la paroisse fixe son traitement d'organiste à 200 livres par an ainsi que celui du souffleur à 12 livres et ce pour une durée de neuf ans. Dans la même délibération, l'assemblée autorise le paiement de 10 livres 10 sols dévolu à Pierre Jean QUEFFÉLEC pour une demie année "d'école qu'il a faite aux pauvres de cette paroisse".
• 8 mars 1792, Sizun : Pierre Jean QUEFFÉLEC adresse une demande d'augmentation de gages au Directoire du District de Landerneau. Il dit être organiste de la dite paroisse depuis 17 ans et percevoir 174 livres annuellement plus 100 livres provenant d'une quête.

• 12 mars 1792, Quimper [Finistère] : Le directoire du département accorde à Pierre Jean QUEFFÉLEC, organiste, un salaire annuel de 200 livres et 12 livres pour son souffleur.

• 3 mai 1792, Sizun : La fabrique nomme Pierre Jean QUEFFÉLEC, toujours organiste de la paroisse, pour effectuer le renable des travaux de Jacques Julien MÉA suivant le devis du 28 août 1791. Le marché en est conforme à l'exception de l'accord des jeux du clavier d'écho qu'il reste à effectuer, du tremblant doux qui est manquant et "d'un petit cornement à ôter au positif". Pour ces travaux Jacques Julien MÉA perçoit 336 livres. 100 livres supplémentaires lui sont accordées pour des pertes "qu'a essuyé le dit sieur MÉA sur les assignats qu'il a reçus des marguilliers à valloir au prix de son marché" ainsi que pour les augmentations non-prévues au contrat comme l'ajout d'un tremblant fort, d'un tremblant doux et autres objets non précisés ainsi que pour avoir soudé le soleil et "fourbi l'argenterie de l'église".

• 20 janvier 1793, Sizun : A la fin du procès verbale de l'assemblée du conseil général de la commune de Sizun, on trouve la signature, parmi les notables de la commune, de Pierre Jean QUEFFÉLEC.

• 23 octobre 1793, Ploudiry [Finistère] : Jean Yves LE GOFF, "organiste et instituteur public de ce canton, domicilié sur le bourg de Ploudiry" épouse Renée Perrine Rannou. Son épouse est originaire de Lampaul-Guimiliau, commune distante d'environ 11 km à pieds de Ploudiry. Le père de Renée Perrine Rannou est "chirurgien domicilié dans la commune de Lampaul". Pierre Jean QUEFFELEC, organiste de l'église de Sizun et oncle de l'épouse, signe comme témoin.

• 1er août 1797, Lampaul-Guimiliau [Finistère] : Jean Yves LE GOFF, organiste de Ploudiry, et Pierre Jean QUEFFÉLEC, toujours organiste de Sizun, déclarent le décès de Allain Rannou, beau-père de Pierre Jean QUEFFÉLEC et officier de santé.

• 24 septembre 1799, Ploudiry : Pierre Jean QUEFFÉLEC, organiste, signe avec son épouse comme témoin lors de la déclaration par Jean Yves LE GOFF de la naissance de l'un de ses enfants.

• 27 avril 1818, Irvillac [Finistère] : Marie Françoise Sagory, âgée de 56 ans et épouse de Pierre Jean QUEFFÉLEC , décède en son domicile.

La date et le lieu du décès de Pierre Jean QUEFFÉLEC nous sont encore inconnus.

Mise à jour : 2 janvier 2019

Sources
F-Ad29/ 18 L 58 ; F-Ad29/ 18 L 97 ; F-Ad29/ 267 G 13 ; F-Ad29/ 267 G 31 ; F-Ad29/ 267 G 32 ; F-Ad29/ 267 G 35 ; F-Ad29/ BMS Pleyben ; F-Ad29/ BMS Sizun ; F-Ad29/ NMD Irvillac ; F-Ad29/ NMD Lampaul-Guimiliau ; F-Ad29/ NMD Ploudiry

<<<< retour <<<<