Login
Menu et informations
BOURDELOT, Jean Louis (1760-1794)
État civil
NOM : BOURDELOT     Prénom(s) : Jean Louis     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BORDELOT
Date(s) : 1760-10-4   / 1794-5-20 
Notes biographiques

Dans la décennie qui précède la Révolution et jusqu'à la suppression de la paroisse en 1793, Jean Louis BOURDELOT, fils d'un journalier du Gâtinais, parvient à devenir maître d'école de la paroisse Saint-Pierre, à Etampes, située à une cinquantaine de kilomètres au sud de Paris. Parmi ses attributions, il doit chanter à l'église les dimanches et fêtes.

• 4 octobre 1760, Valpuiseaux [Essonne] : Jean Louis BOURDELOT, fils légitime de Louis Bourdelot, journalier, et de Marie Mallet, naît et se fait baptiser en l'église paroissiale Saint-Martin. 

• 5 novembre 1782, Étampes [Essonne] : Maître d'école et premier choriste de la paroisse Saint-Pierre, il épouse Marie Luce Baudet, fille mineure de Simon Baudet, vigneron, et de Julienne Boullemier, en la paroisse du même nom. On ne rélève pas la signature du jeune homme dans des actes antérieurs à cette date.

• 1782, Étampes : Les fabriciers de la paroisse Saint-Pierre lui versent 120 livres pour le montant de ses gages annuels de premier choriste. Le second choriste est LAUREAU.

• 28 novembre 1793, Étampes : Il est toujours en place comme premier chantre et perçoit les mêmes honoraires annuels. Sa femme, Luce Baudet, reçoit 3 livres 10 sols comme couturière de la paroisse.

 • 20 mai 1794, Étampes : "Instituteur à st-Pierre, section du Nord", Jean Louis BORDELOT [sic] meurt à son domicile à dix heures du soir; son décès est déclaré le lendemain par son beau-frère Jacques Souviau, en présence de son père, cultivateur à Valpuiseaux; ils signent tous les deux.

Mise à jour : 31 juillet 2018

Sources
F-Ad78/ 3 Q 25 ; F-Ad91/ 4E81153 ; F-Ad91/ 4E_1134 ; F-Ad91/ 4E_2798

<<<< retour <<<<