Login
Menu et informations
GRENIER, Étienne (1743-1805)
État civil
NOM : GRENIER     Prénom(s) : Étienne     Sexe : M
Date(s) : 1743-3-3   / 1805-6-7 
Notes biographiques

Etienne GRENIER est hebdomadier à la cathédrale de Saint-Flour dans les années 1770-1790.

• 3 mars 1743, Saint-Flour : Étienne GRENIER vient au monde, fils de Isaac Grenier tailleur d'habits, et Anne Mosnier, qui s’étaient mariés à St-Flour le 15 janvier 1731 et ont 12 enfants nés entre 1731 et 1750, dont Pierre GRENIER né le 14 juillet 1744, qui sera également prêtre et chorier de la cathédrale.

• Quand ?,  ? : On ignore où et quand il a reçu sa formation musicale. On peut penser qu'il a été enfant de chœur à la cathédrale de Saint-Flour.

• 7 juin 1763, Saint-Flour : Étienne GRENIER, bas chœur du chapitre et Pierre GRENIER, clerc tonsuré sont témoins au mariage de leur frère aîné Pierre Grenier, tailleur d'habits avec Marie Chanson.

• 27 mai 1777, Saint-Flour [Cantal] : Étienne GRENIER, hebdomadier à la cathédrale, signe comme témoin lors du mariage de Pierre JULHE, en compagnie de Jean-Baptiste GRASSAL.

• 30 mars 1790, Saint-Flour : Prêtre chanoine et hebdomadier de la cathédrale de Saint-Flour, il est le parrain d'Étienne COLLE, fils d'Antoine COLLE, habitué du même chapitre.

• 2 octobre 1792, Saint-Flour: Étienne GRENIER, ci-devant hebdomadier de la cathédrale est inscrit sur la liste des émigrés du district.

• 31 janvier 1802 [11 pluviôse an 10], Saint-Flour : Etienne GRENIER, ex-hebdomadier de Saint-Flour est radié définitivement de la liste des émigrés.

• 16 septembre 1802, Saint-Flour : Alors qu'un conflit oppose Nicolas COURBAISSE et Simon Michel DAGUET-GIRARDIN à propos de la restauration de l'orgue de la cathédrale, Philippe FABRE, "ex-maître de musique", COLLE, "ex-serpent" et GRENIER, déclarent : "Nous maître de musique et musiciens de la cathédrale de St-Flour, certifions que le nommé Nicolas COURBAISSE, facteur d'orgue, a remis en place l'orgue de la dite cathédrale, laquelle orgue avoit été transportée dans une maison d'un particulier de cette ville, que ladite orgue a été touchée aux offices et s'est trouvée régulièrement accordée et montée au ton du choeur, basse, et serpent".

• 7 juin 1805, Saint-Flour : Étienne GRENIER, prêtre, chantre à la cathédrale meurt à quatre heures du matin dans sa maison de la rue du Breuil près le Collège, âgé de 62 ans et trois mois.

Mise à jour : 2 novembre 2020

Sources
F-Ad15/ 3 V 8 ; F-Ad15/ 5 Mi 340-350 ; F-Ad15/ 5 Mi 341/5, vue 219/329 ; F-Ad15/ 5 Mi 342/1 juillet 1786-1792 cliché 184 ; F-Ad15/ 5MI 351/ 1 ; F-Ad15/ BMS Saint-Flour ; F-Am Saint-Flour/ I 2 (139)

<<<< retour <<<<