Login
Menu et informations
DONNEIS, Jean, dit DONNAT (ca 1748-1827)
État civil
NOM : DONNEIS     Prénom(s) : Jean     Sexe : M
Complément de nom : dit DONNAT
Autre(s) forme(s) du nom : DONEIS
DONNEITS
DONAT
DONNÂT
DODAT
Date(s) : 1748 ca  / 1827-1-19 
Notes biographiques

Jean DONNEIS dit DONNAT est un musicien d'Église très actif sur les scènes bordelaises dans le dernier quart du XVIIIe siècle et sous l'Empire. Sa très belle voix lui assurait en effet une petite notoriété locale. L'enquête MUSÉFREM a permis d'attester sa présence à la collégiale Saint-Seurin quelques années avant la Révolution.

• [Vers 1748], Auch : Jean DONNEIS voit le jour dans la paroisse de Morens. Il est le fils de François Donneis et Marie Lasserre. 

• 30 septembre 1777, Bordeaux : Le chanoine receveur de la collégiale Saint-Seurin enregistre dans ses comptes une dépense de 378 livres 13 sols et 14 deniers pour le service de onze mois des hautes-contre DONAT et ANDRIEU. Cette somme comprend également les 12 livres qui ont été payées au sieur DONAT pour avoir chanté le jour de la Saint-Seurin.

• 23 juillet 1778, Bordeaux : Jean DONNEIS musicien épouse en l'église Saint-Nicolas Catherine Labat, une jeune fille originaire de Sisteron [Alpes-de-Haute-Provence]. Il habite alors dans le rue judaïque. À cette époque, sa mère est décédée et son père est qualifié de "cy devant employé aux ouvrages du Roy". Franz Xaver BECK, organiste à la collégiale Saint-Seurin est présent à la cérémonie.

• 1779 - 1792, Bordeaux : Chaque année, un sieur DONNAT (ou DODAT), à la Comédie, est présent dans l'Almanach de commerce, d'arts et métiers pour la ville de Bordeaux et de la province. Il donne des leçons de musique vocale.

• 28 août 1783, Bordeaux : Jean DONNAT interprète une scène d'Atys de Piccini lors d'une réunion du Musée. Sur les 38 concerts qui clôturent les séances publiques du Musée, le nom de DONAT revient à 20 reprises jusqu'en 1789. Il y chante en soliste ou accompagne d'autres vedettes locales comme les musiciens Pierre GAVEAUX, Pierre-Jean GARAT ou TEYSSEIRE, ainsi que les chanteuses Mlle Hus ou Mlle Clairville.

• 24 février 1784, Bordeaux : Jean DONNEIS devient veuf. Le corps de son épouse est inhumé sur la paroisse Saint-Mexant.

• 21 mars 1785, Bordeaux : Le sieur DONAT est reçu haute-contre pour remplacer Jean-Baptiste BRÉANT. "A cause de ses rares talens", 600 livres sont prévues pour ses gages, là où son prédécesseur n'en touchait que 400.
• 27 avril 1785, Bordeaux : Jean DONNEIS se remarie avec Hélène Landau. La mariée vient de Nantes. Leur mariage est célébré en la cathédrale Saint-Pierre en présence de Jean LAGARDE.

• 1786 - 1789, Bordeaux : Il reçoit chaque année 600 livres pour son service de haute-contre.

• 1er octobre 1788, Bordeaux : Son nom apparaît sur une pièce de comptabilité du chapitre de la cathédrale Saint-André, avec d'autres musiciens extraordinaires recrutés à l'occasion de la béatification de Pacifique de Saint-Séverin le 7 septembre et il obtient 12 livres.

1790, Bordeaux : Un état des dépenses de la collégiale Saint-Seurin mentionne que 2100 livres sont utilisées pour rémunérer les "musiciens externes et joueurs d'instruments formant la chapelle". Leur nom n'est pas précisé mais Jean DONNAT en fait très certainement toujours partie comme haute-contre.

• an V - an VI, Bordeaux : Il figure en tête de deux listes des chanteurs d'opéra du Grand Théâtre. Il touche chaque année 8000 livres.

• 5 brumaire an VII, Bordeaux : Un autre état des artistes du Grand Théâtre, mentionne la présence de "Donat et son épouse" parmi les acteurs d'opéra. La troupe est à cette époque provisoirement accueillie au Théâtre de l'Union.
• 12 frimaire an VII, Bordeaux : Il est imposé par le bureau central du canton de Bordeaux à la directrice du Grand Théâtre pour interpréter avec Mlle Clairville les deux premiers rôles de la pièce Miltiade à Marathon, dont une représentation est prévue le 2 pluviôse, jour de la "fête anniversaire de la juste punition du dernier Roi des Français."
• 25 fructidor an VII, Bordeaux : Jean DONNAT obtient avec le citoyen Valmoré l'autorisation de jouer la comédie et l'opéra au Théâtre de l'Émulation.

• 25 novembre 1807, Bordeaux : A l'occasion de la fête que les loges maçonniques donnent en l'honneur de l'archichancelier Cambacérès, de passage dans la ville, Jean DONNAT se produit aux côtés de Mlle Clairville et de l'orchestre du Grand Théâtre.

• an XII, Bordeaux : Il est cité dans l'Almanach des spectacles de Bordeaux, comme étant "une des plus belles, des plus étonnantes hautes-contre que l'on connaisse".

• 19 janvier 1827, Martillac [Gironde] : Jean DONEIS dit DONNAT "demeurant sur son bien", meurt dans cette commune à quelques kilomètres au sud de Bordeaux. Son acte de décès passe sous silence son passé de musicien.

Mise à jour : 30 janvier 2022

Sources
De Lamothe Léonce, Les théâtres de Bordeaux... ; F-Ad33/ G 1022 ; F-Ad33/ G 1496 ; F-Ad33/ G 1511 ; F-Ad33/ G 1513 ; F-Ad33/ G 1515 ; F-Ad33/ G 1517 ; F-Ad33/ G 1519 ; F-Ad33/ G 3335 ; F-Ad33/ NMD Martillac ; F-Am Bordeaux/ BMS Saint-Nicolas ; F-Am Bordeaux/ BMS St-André ; F-Am Bordeaux/ BMS St-Mexant ; F-Am Bordeaux/ D 169 ; F-Am Bordeaux/ R 12 ; F-Am Bordeaux/ R 9 ; F-Bm Bordeaux/ D 41927 (1779) ; F-Bm Bordeaux/ D 41927 (1781) ; F-Bm Bordeaux/ D 41927 (1782) ; F-Bm Bordeaux/ D 41927 (1783) ; F-Bm Bordeaux/ D 41927 (1785) ; F-Bm Bordeaux/ D 41927 (1787) ; F-Bm Bordeaux/ D 41927 (1788) ; Le Musée de Bordeaux et la musique ; Le musée de Bordeaux et la musique ; Les Spectacles de Paris et de toute la France, 1792 ; Vialles Pierre, l'archichancelier Cambacérès

<<<< retour <<<<