Login
Menu et informations
CHABAUD, Jacques Maurice Pierre (1747-1828)

CHABAUD, Jacques Maurice Pierre (1747-1828)

État civil
NOM : CHABAUD     Prénom(s) : Jacques Maurice Pierre     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : CHABEAUD
CHABEAUT
CHABAUT
CHABOT
Date(s) : 1747-9-21  / 1828-12-13 
Notes biographiques

C'est à Bordeaux que le Languedocien Jacques Maurice CHABAUD choisit de s'installer à l'âge adulte pour mener en parallèle sa carrière de choriste et ses activités de professeur de mathématiques. S'il y est encore actif en 1790, il  n'exerce plus de fonction musicale après la Révolution, mais continue à donner des leçons qui semblent lui assurer une petite notoriété locale dans sa discipline.

• 21 septembre 1747, Mirepoix [Ariège] : Jacques Maurice CHABAUD naît. Il est baptisé le lendemain. Il porte le prénom de son oncle qui est cordier tout comme son père qui habite ans la paroisse Saint-Maurice.

• On ignore où il reçoit sa formation. Peut-être à la cathédrale Saint-Maurice de Mirepoix.

• 30 septembre 1770, Bordeaux : Le receveur de la collégiale Saint-Seurin enregistre dans ses comptes une dépense de 45 livres, versée au sieur CHABAUD, pour un mois et un quart de ses gages comme choriste. Ce dernier exerce probablement comme basse-contre, le terme de "choristes" semblant qualifier dans cette église les musiciens à la tessiture la plus grave.

• 1771 - 1779, Bordeaux : Jacques Maurice CHABAUD touche chaque année 432 livres pour son service de choriste à Saint-Seurin.

• 1 septembre 1774 - 9 octobre 1774, Bordeaux : Il assure la vacance de la psallette de la collégiale.

• 29 mai 1775, Bordeaux : Jacques Maurice CHABAUD "musicien ordinaire de cette église" épouse Marie Larrieu. De 1780 à 1791, le couple aura six enfants. Les actes de baptême des quatre premiers le présentent également comme musicien. A partir de 1788, il est dit "professeur de mathématiques de cette ville". On relève même la mention de ce métier apposée à sa signature sur l'acte de baptême de son cinquième enfant.

• 24 décembre 1778, Bordeaux : Il résout une énigme algébrique publiée dans les Annonces, affiches et avis divers pour la ville de Bordeaux. Le journal le présente comme "Maître de mathématiques de cette ville"

• 1er avril 1779, Bordeaux : Il signe un reçu de 50 livres pour "trois mois de l'augmentation de [s]es appointemen[t]s pour la partie de basse taille".

• 1780 - 1783, Bordeaux : Son nom apparaît désormais chaque année deux fois dans le registre du receveur du chapitre Saint-Seurin. Une première fois avec les autres choristes dits "ordinaires". Il continue ainsi à toucher chaque année 432 livres. Puis une seconde fois en temps que basse-taille, avec les musiciens externes et joueurs d'instruments formant la chapelle et il reçoit pour cette fonction 200 livres supplémentaires.

• vers 1784, Bordeaux : Il est membre de la loge maçonnique la Fraternité.
• 1784, Bordeaux : Il paie 3 livres de capitation. Il réside à cette époque avec sa famille chez le  "Sr Marc pretre" dans la rue Capdeville
• 30 septembre 1784, Bordeaux : Les chanoines de Saint-Seurin ayant décidé d'augmenter les gages de leurs choristes,  554 livres 13 sols et 4 deniers lui sont versés cette année et il continue à bénéficier de 200 livres pour son service de basse-taille.

• 30 septembre 1785, Bordeaux : Une nouvelle augmentation porte les gages des choristes à 800 livres. C'est la somme que Jacques Maurice CHABAUD reçoit cette année, à laquelle s'ajoutent les 200 livres pour son service de basse-taille et 36 livres désormais pour "avoir porté la chape du côté gauche".

• 1787, Bordeaux : Il intègre la loge maçonnique l'Essence pour la Paix.

1790, Bordeaux :  Jacques Maurice CHABAUD est toujours actif à la collégiale Saint-Seurin en qualité de choriste, basse-taille et chapier. Il cumule pour l'ensemble des postes qu'il occupe la somme de 1036 livres. Trois autres choristes "chante[nt] chaque jour à tous les offices et dans la musique" avec lui. Il s'agit d'Antoine DELIQUE, LAFARGUE et LABORDE.
• 8 décembre 1790, Bordeaux : Il adresse une lettre aux responsables du Musée pour en devenir l'un des associés et tenir un cours de mathématiques.

• 11 février 1791, Bordeaux : Il perçoit 88 livres 6 sols 8 deniers pour son service de janvier 1791 toujours comme de choriste de Saint-Seurin. Il est invité à se rapprocher de la nouvelle fabrique de l'église, pour convenir avec elle si ses services lui sont encore nécessaires.

• 3 frimaire an II, Bordeaux : Marie Larrieu décède.

• vendémiaire an III, Bordeaux :  Jacques Maurice CHABAUD ne semble plus exercer de fonction musicale. Un état des religieux et personnels ecclésiastiques bénéficiant d'un secours ou pension à la charge du trésor national indique que les sommes de 33 livres 6 sols 8 deniers et 133 livres 6 sols 8 deniers qui étaient initialement allouées à cet "ancien chantre de la collégiale Saint-Seurin" sont finalement annulées, sans doute parce qu'il est à présent "employé au département aux appointements de 2 500 livres". Il habite à cette époque au n°5 de la rue de l'église.

• 3 prairial an III, Bordeaux : Jacques Maurice CHABAUD épouse en secondes noces Rose Chibaury, native de Villeneuve d'Agen [Lot-et-Garonne]. L'acte de mariage souligne qu'il est resté professeur de mathématiques.

• 9 ventôse an V, Bordeaux : Sa contribution mobilière pour l'année 1793 s'élève à 46 livres, 4 sols et 7 deniers. En raison des difficultés financières qu'il rencontre, il sollicite auprès de l'administration du département une décharge d'imposition. La lettre qu'il rédige mentionne qu'il est chargé d'une famille composée de sept membres. 

• vers messidor an VII, Bordeaux : Il publie une dissertation de mathématiques suivie d'un précis sur les conversions imposées par le nouveau système de mesures qui vient d'être introduit en France. Son ouvrage est vendu six francs.
• 3 thermidor an VII, Bordeaux : Un fils naît de son remariage.

• 4 messidor an VIII, Bordeaux : Il témoigne en faveur d'un ancien élève, Madronnet de Saint-Eugène, suspecté d'émigration.

• 2 février 1815, Bordeaux : Jacques Maurice CHABAUD est témoin au remariage du chirurgien Jean-Pierre Ouelly, fils d'Ignace OUELLY et frère de François OUELLY

• 31 décembre 1818, Bordeaux : Rose Chibaury meurt au n° 26 de la rue de Gourgues.

• 1823, Bordeaux: Il entreprend des démarches pour obtenir une pension ecclésiastique. Son dossier est d'abord étudié par le préfet de Gironde, qui "considérant [...] qu'il exerçait en 1790 les fonctions de basse taille pour la musique et de choriste pour tous les offices du chœur au chapitre St Seurin de Bordeaux" lui accorde le 19 juillet une pension provisoire de 400 livres. Quelques jours plus tard, le 31 juillet, le ministre des finances répond au préfet de Gironde que la loi du 1er juillet 1792 puis celle du 9 vendémiaire an VI imposent une révision du calcul de cette pension, dont le montant définitif ne s'élève plus qu'à 44 livres.

• 13 décembre 1828, Bordeaux : Jacques Maurice CHABAUD s'éteint à son domicile au n°5 de la rue Margaux. Son décès est déclaré par un cordonnier et un professeur qui vivait dans la même maison que lui.

Dernière mise à jour : 14 août 2016

Sources
F-Ad09/ BMS Mirepoix ; F-Ad33/ 1 Q 1382 ; F-Ad33/ 1 Q 1392 ; F-Ad33/ 1 V 6 ; F-Ad33/ 4 L 126 ; F-Ad33/ 4 L BIS 25 ; F-Ad33/ C 2793 ; F-Ad33/ G 1021 ; F-Ad33/ G 1482 ; F-Ad33/ G 1484 ; F-Ad33/ G 1486 ; F-Ad33/ G 1488 ; F-Ad33/ G 1490 ; F-Ad33/ G 1492 ; F-Ad33/ G 1494 ; F-Ad33/ G 1496 ; F-Ad33/ G 1498 ; F-Ad33/ G 1500 ; F-Ad33/ G 1502 ; F-Ad33/ G 1505 ; F-Ad33/ G 1507 ; F-Ad33/ G 1509 ; F-Ad33/ G 1511 ; F-Ad33/ G 1513 ; F-Ad33/ G 1515 ; F-Ad33/ G 1517 ; F-Ad33/ G 1519 ; F-Ad33/ G 3358 ; F-Ad33/ NMD Bordeaux Section Nord ; F-Am Bordeaux/ BMS St-Seurin ; F-Am Bordeaux/ I 47 ; F-Am Bordeaux/ NMD 1ère Section ; F-Am Bordeaux/ NMD 2ème section ; F-Am Bordeaux/ NMD Section Nord ; F-Bm Bordeaux/ H 3440/7 Rés ; F-Bm Bordeaux/ Ms 829 vol. II ; J.Coutura, Les Francs-maçons de Bordeaux au 18e siècle, 1988 ; Journal général de la littérature de France
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1770-8 ca  / 1791-2-11 ap.
Lieux :  Collégiale Saint-Seurin (BORDEAUX)  
Fonction :  choriste (Église)  
Formation ? :  Non
Période :  1779-4 ca  / 1790
Lieux :  Collégiale Saint-Seurin (BORDEAUX)  
Fonction :  basse-taille (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée :     
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<