Login
Menu et informations
AILBOUT, Jean Charles (1744-1814)
État civil
NOM : AILBOUT     Prénom(s) : Jean Charles      Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : AILBOUST
AILLEBOUST
HAILLEBOUST
Date(s) : 1744-11-3  / 1814-2-21 
Notes biographiques

• 3 novembre 1744, Mortagne-au-Perche : naissance de Jean Charles AILBOUT, baptisé paroisse Ste-Croix de Mortagne. Il est le fils d'un cordier, qui sait signer son nom, ce que ne savent pas faire ses parrain et marraine.

• [de 1750 env. à oct 1763], Mortagne : Jean AILBOUT est d'abord enfant de choeur à la Collégiale Toussaint, jusqu'à l'âge de 15 ans (dit-il), puis y est aussitôt reçu chantre. Un certificat délivré en novembre 1790 atteste qu'il y aurait passé 14 ans en tout.

• 29 octobre 1763, Sées : à 21 ans, Jean AILBOUT de Mortagne est reçu chantre à la cathédrale, aux gages de 4# par semaine + part aux distributions et 6 boisseaux de blé.

• 2 août 1771, Sées : il bénéficie d'une grosse augmentation de gages (passant de 4 à 7# par semaine). Les années suivantes, trois autres augmentations, plus progressives, font parvenir son fixe hebdomadaire à 10# à partir de novembre 1783. C'est toujours son niveau de rémunération en 1790.

• [date ?], lieu ? : il se marie.

1790, Sées : Jean AILBOUT est basse contre à la cathédrale et y reçoit des gages fixes de 520 livres / an + une part aux distributions et obits, le total étant estimé à 600 livres. Il se dit chargé d'une femme et de 8 enfants.

• 15 mai 1791, Sées : après une interruption de service et de traitement depuis janvier 1791, Jean AILBOUT reprend du service dans la cathédrale constitutionnelle. Il multiplie les démarches et requêtes, individuelles ou en binôme avec Jacques Guillaume PITEL, l'organiste, pour obtenir toutes les sommes auxquelles il pense avoir droit.

• Novembre 1798, Sées : l'administration certifie que Jean Ailbout a toujours "marché avec les Républicains".

• Février 1801, Sées : Jean AILBOUT est toujours pensionné ecclésiastique. Après le Concordat, il reprend manifestement son service à la cathédrale.

• 21 février 1814, Sées : Jean Charles AILBOUT, chantre de l’église cathédrale de cette ville, meurt à son domicile, place du Parquet.

Sources
F-Ad61/ BMS en ligne ; F-Ad61/ L 1352 ; F-Ad61/ L 1366 ; F-Ad61/ L 1367 ; F-Ad61/ L 1698 ; F-Ad61/ RC 1788-1790, sans cote ; F-Ad61/ état-civil en ligne ; F-An/ F19/1388/3
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1763-10-29  / 1791-1-15
Lieux :  Cathédrale Notre-Dame (SÉES)  
Fonction :  basse-contre (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<