Login
Menu et informations
GERMA, Pierre (1778-1791 ap.)
État civil
NOM : GERMA     Prénom(s) : Pierre     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : GERM
Date(s) : 1778-9-25   / 1791 ap.
Notes biographiques

• 25 septembre 1778, Carcassonne : Naissance de Pierre GERMA, baptisé le lendemain, paroisse Saint-Michel (ville basse), fils de Pierre GERMA, commis marchand drapier, et de Françoise MELER. Son parrain est le sieur ESCUDIÉ, marchand détailleur; sa marraine, Toinette BRAU. Ses parents déménageront très vite paroisse Saint-Vincent, aussi dans la ville basse de Carcassonne, où ils auront au moins trois autres enfants jusqu'en 1785.

• avril 1786 : Sur demande de Pierre SAURIN, maître de musique de la cathédrale Saint-Nazaire de Carcassonne, Pierre GERMA est placé par son père, au même nom, comme enfant de chœur de la cathédrale.

• Jusqu'en 1790, Carcassonne : Pierre GERMA a été enfant de choeur puis serpent et basson au service de la cathédrale Saint-Nazaire de Carcassonne avec un traitement annuel de 300 livres. Il a eu le même parcours que Jean Pierre GOURY.

• 1791 : Le père de Pierre GERMA adresse une requête au directoire du district de Carcassonne, comme d'autres parents d'enfants de choeur de la cathédrale, tels François JAUMES et DRULHE. Il a encore 4 enfants à charge et des revenus précaires. La Révolution a détruit tous les espoirs qu'il fondait dans l'éducation de son fils Pierre, qui montrait "un goût excellent pour l'étude" et des "progrès rapides" et qu'un jour il espérait voir placé sous une bonne pension "dans les collèges de Soreze, Tournon, Condom et autres", comme d'autres enfants élevés à la maîtrise l'avaient été avant lui. Il demande en conséquence un traitement pour son fils pour une période de 4 ans afin que celui-ci puisse compléter sa formation "et devenir par là un sujet utille à la société". Il n'obtiendra qu'une gratification de 150 livres payable en une fois.

• 13 août 1791 : Le district délibère sur sa demande et décide de comprendre Pierre GERMA dans les dispositions de la loi du 24 juillet 1790 concernant les employés laïcs des églises. 
 
• 17 août 1791 : Le directoire du département confirme l'avis du district et propose une seule gratification de 150 livres pour Pierre GERMA.

Sources
F-Ad11 / État civil en ligne ; F-Ad11/ 1 L 1236 ; F-Ad11/ 2 L 154
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :     / 1790-12 av.
Lieux :  Cathédrale Saint-Nazaire et Saint-Celse (CARCASSONNE)  
Fonction :  basson (Église)  ;  serpent (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : non renseigné    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<