Login
Menu et informations
MOULINIÉ, Étienne : AIRS DE COUR AVEC LA TABLATURE DE LUTH, II

MOULINIÉ, Étienne : AIRS DE COUR AVEC LA TABLATURE DE LUTH, II

Titre uniforme :
AIRS DE COUR AVEC LA TABLATURE DE LUTH, II
Autorité(s) principale(s) :
Source(s) du recueil :
Source musicale A

AIRS DE COUR/ AVEC LA TABLATURE DE LUTH/ DE ESTIENNE MOULINIÉ./ SECOND LIVRE.
Paris, Pierre Ballard, 1625
partition voix et tablature, in-4°, 220 x 170 mm, 17-[1] f.
F-Pc/ Rés 62

Note(s) sur la source musicale A

Guillo, Ballard/ 1625-G
Durosoir/ 093
RISM A.I/ 3943

Contient :

- f. [1] [titre]
- f. [1v] [blanc]
- f. [2-2v] «AU ROY. [...]», épître dédicatoire à Louis XIII, signée [Étienne] Moulinié
- f. [3] «A MONSIEUR MOULINIÉ/ SUR SES AIRS./ SONNET. [...]», signé Coturier

[Airs :]
[ 1] - f. [3v]-4 C'en est fait il me faut mourir
[ 2] - f. 4v-5 Cloris qui dompte tout le monde
[ 3] - f. 5v-6 Que mes soins & mes larmes
[ 4] - f. 6v-7 Si parmy les deserts au fort de mes atteintes
[ 5] - f. 7v-8 C'est en fin trop celer mon mal
[ 6] - f. 8v-9 O Dieux ! quand verray-je le jour
[ 7] - f. 9v-10 Je veux mourir dessous les loix
[ 8] - f. 10v-11 Mere des nouvelles amours
[ 9] - f. 11v-12 O Dieux ! jusques a quand pour le seul deplaisir
[10] - f. 12v-13 Retour tant de fois desiré
[11] - f. 13v-16 D'où sort cette grande clairté
[12] - f. 16v-17 Il sort de nos corps emplumez

- f. 17v «TABLE/ DU SECOND LIVRE/ D'AIRS DE MOULINIÉ. [...]»
- f. [18] «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Pierre Ballard, daté du 28 juillet 1623

Description :
1 volume, in-4°, 220 x 170 mm, 17-[1] f., A-D4E2. Musique notée (types MMO et TLE), portées de 135 mm. Lettrines, bandeaux, fleurons, frises, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : SECOND LIVRE.

Pièces liminaires :
[dédicace :]
«AU ROY.
SIRE,
Maintenant que le dieu de la guerre a semé la terreur de vos armes dans le coeur de vos ennemis, & que la France repose si doucement à l'ombre de vos lauriers, permettez que le dieu des Muses emprunte aujourd'huy les aisles de la renommée pour en porter les nouvelles par toute le Terre, & faire sçavoir par tout le monde, qu'il y a plus de gloire & de plaisir d'obeir à LOUYS, que de commander à des peuples. Quand à moy j'estime que la tranquilité de la paix qui permét aux Muses de respirer dans un regne si doux que le vostre, n'est pas un petit charme pour attirer à vostre commandement les coeurs estrangers, & faire naistre le desir de vostre Empire dans les terres les plus esloignées & les plus rebelles & barbares nations. Encore n'est-il pas raisonnable que les estrangers n'apprennent vostre nom que par la bouche des Canons, ce bruit porte toujours quelque chose d'aigre & de rude quand & soy : & quoy que l'on die, la douceur & la bien-veillance ne s'acquiert pas moins de subjéts que la crainte. Mais quand toutes ces considerations nous manqueroyent, & que le genie de la France vous auroit promis de mesurer vostre Royaume au cours du Soleil, si veux-je croire que vostre dessein n'est pas de mettre de la jalousie dans le Ciel, & qu'elle souffrira plustost que l'une & l'autre de ses divinitez, (j'entends le dieu des Muses & de la Guerre) se parent de la splendeur de vostre nom, comme de ce qu'elles ont de plus glorieux pour se communiquer aux hommes. Et ce pendant que ces Airs rempliront la Terre du bruit de vos loüanges, j'importuneray le Ciel de mes voeux, affin que ses faveurs esgallent vos merites, & si cela est, vous serez si grand que toute la Terre ne sera couverte que d'une seule impuissance, c'est qu'il ne sera plus au pouvoir de vostre MAJESTÉ, ny de la France mesme, de trouver un estranger dans le monde, pourveu que vous luy vouliez permettre de se dire, comme moy,
SIRE,
Vostre tres-humble, tres obeissant, tres-fidel subjét & serviteur.
MOULINIÉ.»

«A MONSIEUR MOULINIE/ SUR SES AIRS./ SONNET.
L'Envie & l'ignorance ennemis des vertus,
Ont acquis icy bas un si puissant empire,
Que le travail d'autruy donne sujét pour rire
Aux medisans esprits, soubs le vice abattus.

Ainsi l'on void souvent les hommes ja chenus
Pour fuir leurs mespris se desmouvoir d'escrire,
L'envieux ignorant cherchant dequoy mesdire,
Censure des labeurs, pour miracles tenus.

Mais, prudent Moulinié, usant de prevoyance,
Encores que tes Airs puissent en asseurance
Aller par l'Univers sans craindre un mesdisant.

Les donnant a la Cour, où l'on taist ce qu'on pense,
Tu les verras armez d'une forte deffense,
Puis qu'ils sont dediés au Monarque puissant.
COTURIER.»

Remarques :
- Table alphabétique ; les incipit des pièces 11 et 12, extraites du Ballet du monde renversé (1624) sont regroupés à la fin sous le titre de ce ballet («BALLET DU MONDE/ RENVERSÉ.») ; (cf. VERCHALY Ballets, McGOWAN p. 290).
- erreurs de foliotation.

Particularités d'exemplaire pour F-Pc/ Rés 62 :
- Fait partie d'un recueil factice contenant les 5 livres d'airs avec tablature de Moulinié (F-Pc/ Rés 61-65) ; le recueil factice présente une foliotation ms continue ; celle du présent recueil va de 31 à 48 ;
- renvois ms au 1er livre d'Airs à 4 et 5 parties de Moulinié ;
- renvois ms aux livres 6 et 7 d'Airs de cour et de différents auteurs.

Autres exemplaires :
- B-Br/ Fétis 2382 A 2 (RP) [prov. Farrenc]
- F-ASOlang/ F II 41 b
- F-C/ E 1465 (11)
- F-Pc/ Rés 71 ter
- F-NAm/ Rés 11328 a
- GB-Lbl/ K 3 i 17 (2)
- NL-DHgm/ Kluis B 18
- S-Sk/ RAR 147 Fz (7)

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

F-Pc/ Rés 62
B-Br/ Fétis 2382 A 2 RP
F-C/ E 1465 [11]
F-Pc/ Rés 71 ter
GB-Lbl/ K 3 i 17 [ 2]
NL-DHgm/ Kluis B 18
S-Sk/ RAR 147 Fz [ 7]
F-NAm/ Rés 11328 a
F-ASOlang/ F II 41 b

Date(s)

1625
1623.07.28

Note(s) date(s)

1623.07.28 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1625 : édition source musicale A

Nom(s) cité(s)

COTURIER

Note(s) nom(s) cité(s)

COTURIER : auteur du sonnet liminaire

Dédicataire(s)

LOUIS XIII [1601-1643], roi de France

Référence(s) bibliographique(s) :
Bibliographie :

Cat. 1683
Cat. Lisbonne 37-830
DAVIDSSON Suède 349
CHARBON II p. 120
STOLL 47

Cote CMBV

CMBV/ MFV MOUL 05

Édition(s) moderne(s)

Fac-similé de F-NAm/ Rés 11328 a :
Béziers, Société de Musicologie du Languedoc, 1985

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<