Login
Menu et informations
MOULINIÉ, Étienne : AIRS DE COUR À 4 PARTIES, III

MOULINIÉ, Étienne : AIRS DE COUR À 4 PARTIES, III

Titre uniforme :
AIRS DE COUR À 4 PARTIES, III
Autorité(s) principale(s) :
Source(s) du recueil :
Source musicale A

TROISI.[ème] LIVRE/ D'AIRS DE COUR/ a quatre parties,/ PAR ESTIENNE MOULINIÉ./ Chef de la Musique de M. le Duc D'Orleans, frere unique du Roy.
Paris, Pierre Ballard, 1635
parties séparées, 4 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre), in-8° oblong, 90 x 130 mm, 21-[1] f. (chaque vol.)
B-Br/ Fétis 2326 A 1 (RP) [complet : dessus, haute-contre, taille, basse-contre ; prov. Farrenc ; cf. VANDER LINDEN Farrenc n° 59]

Note(s) sur la source musicale A

Guillo, Ballard/ 1635-E
Guillo, Ballard/ c.1697-A
Durosoir/ 113
RISM A.I/ M 3948

Contient (tous les airs sont à 4 voix) :

- f. [1] [titre]
- f. [1v] [blanc]
- f. [2-2v] «A MONSEIGNEUR,/ MONSEIGNEUR/ LE DUC D'ORLEANS,/ FRERE UNICQUE DU ROY. [...]», épître dédicatoire à Gaston Jean-Baptiste d'Orléans, signée [Étienne] Moulinié
- f. [3] «A MONSIEUR MOULINIÉ. [...]», stances signées [Charles de] Beys

[Airs :]
[ 1] - f. [3v]-4 En fin l'Amour n'a plus de peine
[ 2] - f. 4v-5 Goustez en paix les doux plaisirs
[ 3] - f. 5v-6 Je devois mespriser l'injuste violence
[ 4] - f. 6v-7 Que je meure si de vos yeux
[ 5] - f. 7v-8 Puis que vos beaux yeux sont complices
[ 6] - f. 8v-9 Tout se peint de verdure
[ 7] - f. 9v-10 En fin le Ciel touché
[ 8] - f. 10v-11 Climene enchante les mortelz
[ 9] - f. 11v-12 Amarillis souffre qu'on l'ayme
[10] - f. 12v-13 Puis qu'il me faut quitter ces lieux
[11] - f. 13v-14 Je veux pour contenter Climeine
[12] - f. 14v-15 Jamais un amour naissant
[13] - f. 15v-16 Merveille, qui charmez les dieux
[14] - f. 16v-17 Cessez amants de servir Angelique
[15] - f. 17v-18 Climene à des charmants appas
[16] - f. 18v-19 Quoy ? ne suis-je pas malheureux
[17] - f. 19v-20 Buvons amis l'aage se passe
[18] - f. 20v-21 Amis, enivrons nous du vin d'Espagn'en France

- f. 21v-[22] «TABLE/ DU TROISIESME LIVRE/ D'AIRS DE MOULINIÉ. [...]»
- f. [22v] «EXTRAICT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Pierre Ballard, daté du 18 décembre 1629

Description :
4 volumes, in-8° oblong, 90 x 130 mm. DESSVS, HAVTE-CONTRE, TAILLE, BASSE-CONTRE : 21-[1]-[2 bl.] f., A-C8, erreurs de signature. Titre dans l'encadrement EOOMP. Musique notée (type PMF), portées de 111 mm. Lettrines, bandeau, frises, fleurons, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : TROISIESME LIVRE. [NOM DE LA PARTIE].

Pièces liminaires :
[dédicace :]
«A MONSEIGNEUR,/ MONSEIGNEUR/ LE DUC D'ORLEANS,/ FRERE UNICQUE DU ROY.
MONSEIGNEUR,
Le nombre de ces grands Monarques dont vous estes descendu, oblige assez les François à vous consacrer tous leurs ouvrages, aussi-bien que tous leurs voeux : mais vostre ame à de si rares qualitez, que je passe de vostre naissance, à vostre vertu, comme au plus beau Temple de la gloire, pour vous offrir ces Airs, aussi-bien que j'ay desja fait mon affection[.] Recevez les donc, MONSEIGNEUR, & permettez qu'ayant l'honneur d'estre à vous comme je suis, ils puissent aussi passer par tout le monde soubz vostre adveu, afin que le respect que l'on y porte à vos admirables grandeurs, leur y fasse trouver quelque appuy, pendant que je prieray le Ciel de rendre vostre vie aussi glorieuse, que je suis passionnement.
MONSEIGNEUR,
Vostre tres-humble, tres-obeissant,
& tres-fidelle serviteur.
MOULINIÉ.»

«A MONSIEUR MOULINIÉ.
Agreable Tyran dont les justes louanges
Devroyent estre un sujet de tes chants glorieux,
Ton soin est comparable à celuy de ces Anges
Qui meinent tous les jours la musique des Cieux.

Cette trouppe d'esrits sans travail empeschée
A ces globes roulans d'un mouvement divers,
Tache à les arrester, & semble estre fachée
Que leurs bruits continus luy desrobent tes Airs.

C'est toy qui nous ravis, c'est toy qui nous enchantes,
C'est toy qui doucement nous conduits au trespas,
Et sans tes doctes soins, les voix les plus charmantes
Seroyent comme des Luthz que l'on ne touche pas.

Suy toujours les transports de ton puissant genie,
Fay languir nos esprits dans un si long tourment :
On ne soupire point dessous ta tyranie,
Où l'on doit soupirer de plaisir seulement.
BEYS.»

Remarques :
Table alphabétique ; les incipit des pièces 17 et 18 sont classés à la fin sous la rubrique «AIRS A BOIRE.».

Notes :
Cette édition fut recueillie par Christophe Ballard vers 1697 (voir Guillo,Ballard/ c.1697-A).

Autres exemplaires :
- F-Nd/ 895 (1) [basse-contre]
- F-Pc/ Rés 863 [dessus]
- F-Pn/ Rés Vmf 71 (6) [haute-contre ; ex-libris Alfred Cortot ; non signalé dans RISM A.I ; sur cet exemplaire, voir Guillo, Ballard/ c.1697-A]

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

B-Br/ Fétis 2326 A 1 RP
F-Nd/ 895 [ 1]
F-Pc/ Rés 863
F-Pn/ Rés Vmf 71 [ 6]

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1635
1629.12.18
1697 ca

Note(s) date(s)

1629.12.18 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1635 : édition source musicale A
1697 ca : date de réémission de la source musicale A par Christophe Ballard [voir notes source musicale A]

Nom(s) cité(s)

BEYS, Charles de
BALLARD, Christophe [1641-1715]

Note(s) nom(s) cité(s)

BEYS, Charles de : auteur du poème liminaire
BALLARD, Christophe : éditeur de la réémission de la source musicale A en 1697

Dédicataire(s)

ORLÉANS, Gaston-Jean-Baptiste [1608-1660], duc d'

Référence(s) bibliographique(s) :
Bibliographie :

Cat. 1683
Inv. 1750 (3 + 10 ex.)
Cat. Lisbonne 37-860
STOLL 60
STOLL 61

Cote CMBV

CMBV/ ARC MOUL 08 [F-Nd/ 895 [ 1]]

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<