Login
Menu et informations
LE VAVASSEUR, Nicolas (1580 ca-1658 ca) : AIRS À 3, 4 ET 5 PARTIES, I

LE VAVASSEUR, Nicolas (1580 ca-1658 ca) : AIRS À 3, 4 ET 5 PARTIES, I

Titre uniforme :
AIRS À 3, 4 ET 5 PARTIES, I
Source(s) du recueil :
Source musicale A

AIRS/ A III. IIII. ET V. PARTIES,/ PAR NICOL. LE VAVASSEUR,/ M.[aître] des Enfans de Choeur de l'Eglise/ Cathedralle S. Pierre de Lisieux.
Paris, Pierre Ballard, 1626
parties séparées, 5 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre, cinquième), in-8° oblong, 90 x 130 mm ; dessus, haute-contre, taille : 32-[2] f. (chaque vol.) ; basse-contre : 27 f. ; cinquième : 9 f.
D-Us/ Bi Smr Misc 238 (a-e) [complet]

Note(s) sur la source musicale A

Guillo, Ballard/ 1626-E
Durosoir/ 099
RISM A.I/ L 2174

Contient (tous les airs sont à 4 voix, sauf précision) :

- dessus, haute-contre, taille :

- f. [1] [titre]
- f. [1v] [blanc]
- f. [2-2v] «A HAUT ET PUISSANT SEIGNEUR,/ MESSIRE ADRIAN SIRES DE BREAUTÉ [...]», épître dédicatoire à Adrien de Bréauté, vicomte de Hotot, signée [Nicolas] Le Vavasseur
- f. [3] «AD NIC. LE VAVASSEUR PHONASTEM/ LEXOVEUM. [...]», dizain en latin, signé P. Langlois
- f. [3v-4] «A MONSIEUR LE VAVASSEUR,/ SUR SES AIRS./ ODE. [...]», poème de huit sizains, signé Gab.[riel] Du Moulin P[ère] P.[rébendé] Curé de Maneval

[Airs :]
[ 1] - f. [4v]-5 Dans ce val solitaire et sombre (à 3)
[ 2] - f. [5v]-6 Dittes cher soucy de mon ame (à 3)
[ 3] - f. [6v]-7 Enfin ce petit dieu (à 3)
[ 4] - f. [7v]-8 Rien ne peut doncques ma philis (à 3)
[ 5] - f. [8v]-9 Cher desespoir que je revere (à 3)
[ 6] - f. [9v]-10 Amour nagueres desireux (à 3)
[ 7] - f. [10v]-11 Rompons-les il est temps
[ 8] - f. [11v]-12 Ma toute belle que de braise
[ 9] - f. [12v]-13 Quoy ? tu te retire de moy
[10] - f. [13v]-14 Hastez vous Nimphe desirée
[11] - f. [14v]-15 Je voudrois bien voir ma Philis
[12] - f. [15v]-16 Bien que je sois absent
[13] - f. [16v]-17 Amour ce tyran de nos ames
[14] - f. [17v]-18 De quoy vous sert tant de fierté
[15] - f. [18v]-19 Elle à changé mon coeur
[16] - f. [19v]-20 Pour la derniere fois
[17] - f. [20v]-21 C'est manquer de jugement
[18] - f. [21v]-22 Pourquoy mortels soupirez vous
[19] - f. [22v]-23 En fin cette rebelle a payé mon service
[20] - f. [23v]-24 O Amour qu'elle est belle !
[21] - f. [24v]-25 Traistresse qui m'avez desrobé
[22] - f. [25v]-26 Le Printemps en sa venuë
[23] - f. [26v]-27 Combattons vaillamment
[24] - f. [27v]-28 Rompons nostre prison (à 5)
[25] - f. [28v]-29 Que demeurez vous plus (à 5)
[26] - f. [29v]-30v Mon Pere qu'avez vous ? (à 5)
[27] - f. 31-[32v] Exaudiat te Dominus («PRIERE POUR LE ROY.», à 5)

- f. [33-33v] «TABLE/ DES AIRS DU VAVASSEUR. [...]»
- f. [34] «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Pierre Ballard, daté du 28 juillet 1623

- basse-contre :

- f. [1-4] idem parties de dessus, haute-contre, taille

[Airs :]
[ 7] - f. [4v]-5 Rompons-les il est temps
[ 8] - f. 5v-6 Ma toute belle que de braise
[ 9] - f. 6v-7 Quoy ? tu te retire de moy
[10] - f. 7v-8 Hastez vous Nimphe desirée
[11] - f. 8v-9 Je voudrois bien voir ma Philis
[12] - f. 9v-10 Bien que je sois absent
[13] - f. 10v-11 Amour ce tyran de nos ames
[14] - f. 11v-12 De quoy vous sert tant de fierté
[15] - f. 12v-13 Elle à changé mon coeur
[16] - f. 13v-14 Pour la derniere fois
[17] - f. 14v-15 C'est manquer de jugement
[18] - f. 15v-16 Pourquoy mortels soupirez vous
[19] - f. 16v-17 En fin cette rebelle a payé mon service
[20] - f. 17v-18 O Amour qu'elle est belle !
[21] - f. 18v-19 Traistresse qui m'avez desrobé
[22] - f. 19v-20 Le Printemps en sa venuë
[23] - f. 20v-21 Combattons vaillamment
[24] - f. 21v-22 Rompons nostre prison (à 5)
[25] - f. 22v-23 Que demeurez vous plus (à 5)
[26] - f. 23v-24v Mon Pere qu'avez vous ? (à 5)
[27] - f. 25-26 Exaudiat te Dominus («PRIERE POUR LE ROY.», à 5)

- f. 26v «TABLE/ DES AIRS DU VAVASSEUR. [...]»
- f. 27 «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Pierre Ballard, daté du 28 juillet 1623

- cinquième :

- f. [1-4] idem parties de dessus, haute-contre, taille

[Airs :]
[24] - f. [4v]-5 Rompons nostre prison
[25] - f. 5v-6 Que demeurez vous plus
[26] - f. 6v-7v Mon Pere qu'avez vous ?
[27] - f. 8 Exaudiat te Dominus («PRIERE POUR LE ROY.», à 5)

- f. 8v «TABLE/ DES AIRS DU VAVASSEUR. [...]»
- f. 9 «EXTRAIT DU PRIVILEGE.» accordé à Pierre Ballard, daté du 28 juillet 1623

Description
5 vol. 8° oblong, 90 x 130 mm. DESSVS, HAVTE-CONTRE, TAILLE : 32-[2] f., A-D8E2. BASSE-CONTRE : 26 f., A-C8D2. CINQVIESME : 8 f., A8. Titre dans l'encadrement EOOMP. Musique notée (type PMF), portées de 110 mm. Lettrines, frise, fleurons, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : LE VAVAS. [NOM DE LA PARTIE].

Pièces liminaires :
[dédicace :]
«A HAUT ET PUISSANT SEIGNEUR,/ MESSIRE ADRIAN SIRES DE BREAUTÉ,/ Chevalier des Ordres du Roy, Gentilhomme ordinaire de la Chambre, Capitaine/ de cent hommes d'armes de ses ordonnances, Seigneur, Chastelain, & Viconte/ heredital de Hotot. Seigneur & patron de Troudeville, Corbon. &c.
MONSEIGNEUR,
Ce n'a pas esté sans peine que je me suis resolu de faire voir au jour ce petit volume d'Airs, d'autant que je recognois les esprits de ce temps si bizares, & si critiques, que les plus habiles mesmes ne peuvent se garantir de leurs censures : Et je sçay que quand bien j'aurois l'harmonie d'Orlande, l'air de Claudin, & la doctrine de du Caurroy, je ne serois pour cela exempt de leurs corrections & medisances, tant chacun tasche à se faire estimer aux despends d'autruy. Si je n'avois pourtant rencontré que cét obstacle c'eust esté peu de chose, Mais (MONSEIGNEUR) j'ay bien eu d'autres difficultez à combattre, quand je me suis formé le dessein de vous faire un present de si peu de merite, & de vous dedier une chose si peu proportionnée avec vostre grandeur, & veritablement je n'eusse jamais eu la temerité de l'entreprendre, sans la consideration de vostre bonté naturelle, avec laquelle vous-vous plaisez autant de cherir les petits, comme par vos excelentes vertus vous-vous faites reverer des plus grands, & admirer des uns & des autres par la generosité de vostre invincible courage, qui fait renaistre & reflorir en vous la valeur & la gloire de vos nobles ancestres. reçevez donc s'il vous plaist (MONSEIGNEUR) ce petit present que je vous offre, non pour estre digne de vos merites : mais pour recognoissance des bienfaits que j'ay reçeu toute ma vie de vous, & pour tesmoignage que je suis,
MONSEIGNEUR,
Vostre tres-humble, tres-obeissant, &
affectionné serviteur.
NICOL. LE VAVASSEUR.»

«AD NIC. LE VAVASSEUR PHONASTEM/ LEXOVEUM.
Quis novus attonitas cantus se fundit in aures ?
Plus mortale unde hoc ut tua Musa sonet ?
Has heliconiadum, caelo, canit una camaenas
Aut scribit ; titulo nominis usa tui.
Quintu heliconiadas solertior ipse doceres,
Tam tibi vox grata est quam tibi docta manus.
Sunt nova quae fingis modulamina : trita relinquas,
Et notas priscis displicet ire vias :
Vis dicam de te quae sint arbitria famae ?
Parnasso tantum Neutria nostra-caret.
P. LANGLOIS GYMNASIARCHA
LEXOV.[iensis]»

«A MONSIEUR LE VAVASSEUR,/ SUR SES AIRS./ ODE.
L'Air des mouvement divers
De l'esclairant Univers,
N'a point de douceurs pareilles
A tes Airs doux gratieux,
Qui levent jusques aux Cieux
Nos esprits par nos oreilles.

Un esprit chargé de fers,
Orphé tira des Enfers
Par les fredons de sa Lyre :
Et de l'enfer des ennuis
Qui nos jours changent en nuits
Ta Musique nous retire.

Si ce chantre forestier,
Aux effets de son mestier
Des Feres charmoit la rage :
Des brutalles passions
Reynes des affections
Ton Eraton nous dégage.

Quand Arion ne peut pas
Flêchir par ses doux appas
Des Nautonniers le courage,
Un Philanthrope poisson
Attiré par sa chanson
Le rendit sain au rivage.

Mais je ne sçay, l'inhumain,
Qui lors que ta prompte main
Touche l'Orgue, ou l'Espinette,
Ne se sente desarmer
De cruauté pour t'aymer,
Tant leur Symphonie est nette.

Un Luth touché d'Amphion,
La barbare nation
Rangea dessous la police,
Et tes sur-humains accords
En paix changent les discords,
Le repos en exercice.

Desja tes doctes Motets
Chantez devant nos authels
Ont contre-quarré la Peste :
Et du François univers
Tu bannis or' par tes Airs
Tout le mal qui nous moleste.

Car mieux appris qu'Amphion,
Bien plus mignard qu'Arion,
De tirades plus charmantes
Que celles du Thracien,
Nos corps tu combles de bien,
Et rends nos ames contentes.
GAB. DU MOULIN. P[ère] P.[rébendé] CURÉ DE MANEVAL.»

Remarques :
Table alphabético-topographique ; l'incipit de la pièce 26 est rejeté à la fin de la table sous la rubrique «DIALOGUE.».

Plus de la moitié des textes utilisés par Levavasseur proviennent du Second livre des Délices de la poésie françoise... édité par Jean Baudoin (Paris, Toussaint Du Bray, 1620, 8°). Ce sont des pièces de Jean Baudoin, François Forget de Molières d'Essertines, Honoré d'Urfé, Jean Bertaut, Pierre Hodey, Théophile de Viau et Honarat de Racan.

Autres exemplaires :
- F-LIS/ Norm 906 (1) [taille]
- F-Pn/ Rés Vmf 48 [dessus ; ex-libris Henry Prunières et armes de Geneviève Thibault de Chambure ; mq. les derniers f.]

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

F-Pn/ Rés Vmf 48
D-Us/ Bi Smr Misc 238 [a-e]
F-LIS/ Norm 906 [ 1]

Lieu(x)

LISIEUX
PARIS

Note(s) lieu(x)

LISIEUX : l'auteur est expressément mentionné au titre de l'ouvrage comme maître des enfants de choeur de Saint-Pierre de Lisieux, dont il était également organiste.
PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1626
1623.07.28

Note(s) date(s)

1623.07.28 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1626 : édition source musicale A

Nom(s) cité(s)

LANGLOIS, P.
LE JEUNE, Claude
DU CAURROY, Eustache
DU MOULIN, Gabriel
LASSUS, Roland de

Note(s) nom(s) cité(s)

DU MOULIN, Gabriel : auteur du poème liminaire en huit sizains
DU CAURROY, Eustache : cité dans l'épître dédicatoire
LANGLOIS, P. : auteur du dizain liminaire en latin
LASSUS, Roland de : cité dans l'épître dédicatoire
LE JEUNE, Claude : cité dans l'épître dédicatoire

Dédicataire(s)

BRÉAUTÉ, Adrien III de

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Pierre [1581 ca-1639]

Référence(s) bibliographique(s) :
Cote CMBV

CMBV/ ARC LEVA 01 [D-Us/ Bi Smr Misc 238 [a-e]]

Édition(s) moderne(s)

Fac-similé de D-Us/ Bi Smr Misc 238 (a-e) :
Stuttgart, Cornetto-Verlag, 1996

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<