Login
Menu et informations
GUÉDRON, Pierre (1566 ca-1620 ca) : AIRS DE COUR MIS À 4 ET 5 PARTIES

GUÉDRON, Pierre (1566 ca-1620 ca) : AIRS DE COUR MIS À 4 ET 5 PARTIES

Titre uniforme :
AIRS DE COUR MIS À 4 ET 5 PARTIES
Autorité(s) principale(s) :
Source(s) du recueil :
Source musicale A

[INCOMPLET]
AIRS DE COURT,/ Mis à quatre & a cinq parties,/ PAR PIERRE GUEDRON :/ Compositeur en musique de la chambre du Roy.
Paris, Veuve R. Ballard et son fils Pierre Ballard, 1602
parties séparées, 4 vol. conservés sur 5 (haute-contre, taille, basse-contre, cinquième ; dessus non localisé), in-8° oblong, 90 x 125 mm ; haute-contre, taille, basse-contre : 46-[1] f. (chaque vol.) ; cinquième : 12-[1] f.
F-Pc/ Rés 517 [haute-contre, taille, basse-contre, cinquième ; prov. Hugues Picardet, 1602]

Note(s) sur la source musicale A

Guillo, Ballard/ 1602-A
Durosoir/ 035
RISM A.I/ G 4819

Au f. F8v : marque PMP.

Contient (les pièces 1 à 34 sont à 4 voix, les pièces 35 à 43 sont à 5 ; les airs suivis de [*] ont été réédités dans : AIRS DE COUR,/ A quatre & cinq parties,/ PAR P. GUEDRON./ M. & Compositeur de la Musique de la Cham.[bre] du Roy. Paris, Pierre Ballard, 1608. D'autres airs ont été ajoutés dans l'édition de 1608, et l'ordre général du recueil est différent de celui de 1602) :

- haute-contre, taille, basse-contre :

- f. [1] [titre]
- f. [1v] [blanc]
- f. [2] «AU LECTEUR.», signé P.[ierre] Ballard, qui déclare avoir imprimé ces airs sans le consentement de l'auteur.
- f. [2v] «SUR L'IMPRESSION DES AIRS,/ DE MONSIEUR GUEDRON.», poème anonyme. Pièce en vers de trois sizains, non signée. Pièce de douze vers, non signée.
- f. [3] «SUR LES AIRS/ DE MONSIEUR GUEDRON [...]», poème anonyme.

[Airs :]
[ 1] - f. [3v]-4 Ne vous offencez madame [*]
[ 2] - f. 4v-5 Secours mes dames [*]
[ 3] - f. 5v-6 Ha Philis je te tiens
[ 4] - f. 6v-[7] Quand je mesprisois les loix [*]
[ 5] - f. 7v-8 A Paris sur petit pont [*]
[ 6] - f. 8v-9 Je pensois que vostr'ame [*]
[ 7] - f. 9v-10 J'ayme les bois tant seulement [*]
[ 8] - f. 10v-11 Ma foline folinette [*]
[ 9] - f. 11v-12 A la fin ce berger [*]
[10] - f. 12v-13 Ou luis tu Soleil de mon ame [*]
[11] - f. 13v-14 Allons ma mignonne [*]
[12] - f. 14v-15 Si jamais mon ame blessée [*]
[13] - f. 15v-16 Heureux qui se peut plaindre librement [*]
[14] - f. 16v-17 Je suis bon bon garçon
[15] - f. 17v-18 Berger en passant
[16] - f. 18v-19 Si tu veux apprendre [*]
[17] - f. 19v-20 Beaux yeux les doux vainqueurs de mon coeur [*]
[18] - f. 20v-21 Lors que j'estois petite garce [*]
[19] - f. 21v-22 La voicy la nacelle d'amour
[20] - f. 22v-23 Ne sçauroit on avoir bon temps
[21] - f. 23v-24 Si c'est pour mon pucelage [*]
[22] - f. 24v-25 Ma belle vos mignardises
[23] - f. 25v-26 Adieu bergere pour jamais [*]
[24] - f. 26v-27 Vostre coeur leger & volage [*]
[25] - f. 27v-28 J'ayme bien mieux nonne me rendre [*]
[26] - f. 28v-29 En place marchande [*]
[27] - f. 29v-30 Cruelle departie [*]
[28] - f. 30v-31 Amour blesse mon sein [*]
[29] - f. 31v-32 En ce bois si beau je m'amuse [*]
[30] - f. 32v-33 Mon ame est si fort blessée
[31] - f. 33v-34 Que me servoit de me resoudre [*]
[32] - f. 34v-35 J'ay trop & trop long temps suivy
[33] - f. 35v-36 A la force a la force
[34] - f. 36v-37 C'est une damoiselle [*]
[35] - f. 37v-38 Je ne me mariray jamais
[36] - f. 38v-39 Les grands palais admirables [*]
[37] - f. 39v-40 D'un mesme vent madame [*]
[38] - f. 40v-41 Vous que le bonheur rapelle [*]
[39] - f. 41v-42 De quelle ingrate recompense [*]
[40] - f. 42v-43 Madelon je te suis
[41] - f. 43v-44 Plustost que je la die [*]
[42] - f. 44v-45 Vous qui cherchez les lieux
[43] - f. 45v-46 Lors que Leandre amoureux [*]

- f. 46v-[47] «TABLE. [...]»
- f. 47v «EXTRAICT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Lucrèce et Pierre Ballard, daté du 29 novembre 1598 (sauf dans la cinquième)
- f. [48] [vignette des éd. Le Roy et Ballard]

- cinquième :

- f. [1-3] idem parties de haute-contre, taille, basse-contre
[Airs :]
[35] - f. [3v]-4 Je ne me mariray jamais
[36] - f. 4v-5 Les grands palais admirables [*]
[37] - f. 5v-6 D'un mesme vent madame [*]
[38] - f. 6v-7 Vous que le bon heur rapelle [*]
[39] - f. 7v-8 De quelle ingrate recompense [*]
[40] - f. 8v-9 Madelon je te suis
[41] - f. 9v-10 Plustost que je la die [*]
[42] - f. 10v-11 Vous qui cherchez les lieux
[43] - f. 11v-12 Lors que Leandre amoureux [*]

- f. 12v «TABLE.»
Le privilège de 1598 et la vignette des éd. Le Roy et Ballard sont absents de cette partie.

Description :
5 volumes 8° oblong, 90 x 125 mm. HAVTE-CONTRE, TAILLE, BASSE-CONTRE : 46-[2] f., A-F8. CINQVIESME : 12 f., A8B4. Dessus : non localisé. Titre dans l'encadrement EOOMP. Musique notée (type PMF), portées de 109 mm. Lettrines, bandeaux, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : [NOM DE LA PARTIE].

Pièces liminaires :
«AU LECTEUR.
Amy lecteur, j'ay tiré ces airs de la main de monsieur Guedron l'un de mes plus vrais amis ; si les Muses te favorisent tant soit peu je m'asseure que tu leur conserveras l'honneur qu'ilz meritent : Il me les avoit prestez pour jouir seulement du bien de les considerer, mais je passé plus outre en les donnant au public sur l'asseurance de leurs perfections : l'amitie que je porte à l'auteur ne me permet d'en dire davantage, je te supliray donc de les recevoir de pareille affection que je les presente adieu.
P. BALLARD.»

«SUR L'IMPRESSION DES AIRS,/ DE MONSIEUR GUEDRON.
En vain l'esprit sçait travailler,
Si le burin ne peut tailler,
Donnant la forme à la matiere :
Rien ne sert d'estre revestus,
Des plus honorables vertus,
A qui ne les met en lumiere.

Celuy donques a merité,
Qui rend à la posterité,
De ces Airs le fruit perdurable :
Et bien que l'oeuvre estoit parfait,
Il n'en fust sorty nul effait,
Sans l'art d'une main secourable.

Vertueux qui nous donne l'heur,
De jouir d'un riche labeur,
Vertu seullement ne se nomme
A qui seul la porte avec luy,
Mais qui en fait part à autruy,
Il est vraiment vertueux homme.»

«SUR LES AIRS/ DE MONSIEUR GUEDRON.
S'il est vray qu'au ciecle antique
Les effectz de la musique,
Simple encor' en son pouvoir,
Se promirent bien d'avoir
Outre les flotz d'oubliance
Chez Pluton quelque puissance,
Ramenant une ame icy
Prendre son premier soucy :
Qui doutera que la grace
De Guedron, qui les surpasse
En ce contre-point nouveau,
N'afranchise du tombeau !»

Remarques :
- La pièce 2 est extraite du Ballet des étrangers (12 novembre 1598, naissance de Monsieur de Vendosme ; cf. VERCHALY Ballets, McGOWAN p. 255).
- table alphabético-topographique.

Analyse du recueil dans DUROSOIR p. 83-92. Trente des airs seront repris dans : AIRS DE COUR, / A quatre & cinq parties, / PAR P. GUEDRON [...], Paris, Pierre Ballard, 1608. (voir PGd.recueil.02).
Cette édition a été mise à profit par les Jésuites lyonnais pour éditer l'Amphion sacré, recueil de contrafacta catholiques publié à Lyon par Louis Muguet en 1615 (cf. LAUNAY p. 181-191 et GUILLO Lyon n° 100).

Autre exemplaire :
US-NH/ Music Rare M 1578 G 924 (taille)

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

F-Pc/ Rés 517
US-NH/ Music Rare M 1578 G 924

Voir aussi

PGd.recueil.02, qui comporte des versions plus ou moins retravaillées pour 30 des pièces éditées ici.

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1602
1598.11.29

Note(s) date(s)

1598.11.29 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1602 : édition source musicale A

Nom(s) cité(s)

PICARDET, Hugues

Note(s) nom(s) cité(s)

PICARDET, Hugues : ancien possesseur de l'exemplaire F-Pc/ Rés 517 (voir notes source musicale A)

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Lucrèce
BALLARD, Pierre [1581 ca-1639]

Référence(s) bibliographique(s) :
Bibliographie :

DUROSOIR, Georgie
L'air de cour en France (1571-1655)
Liège, Mardaga, 1991, p. 76-77, 83-92

ROYSTER, Donald Lee
Pierre Guédron and the «Air de cour», 1600-1620
Ph.D., University of Yale, 1973, p. 50-111

STOLL 2

Cote CMBV

CMBV/ ARC GUED 02 [US-NH/ M 1578 G 924]

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<