Login
Menu et informations
BOESSET, Antoine (1587-1643) : AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, VIII

BOESSET, Antoine (1587-1643) : AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, VIII

Titre uniforme :
AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, VIII
Source(s) du recueil :
Source musicale A

VIII. LIVRE/ D'AIRS DE COUR/ a quatre & cinq parties,/ PAR ANTHOINE BOESSET./ Intendant de la Musique de la Cham.[bre] du Roy & de la Reyne
Paris, Pierre Ballard, 1632
parties séparées, 5 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre, cinquième), in-8° oblong, 95 x 130 mm ; dessus, haute-contre, taille, basse-contre : [IV]-13-[1] f. ; cinquième : [IV]-2 f.
- B-Br/ Fétis 2319 A 8 (RP) [dessus, haute-contre, taille, basse-contre ; prov. Farrenc]
- F-Pc/ Rés 183 [cinquième ; ex-libris «I. L. B.» (Louis Bizeau ?) ; sur cet exemplaire, voir ABo.recueil.01]

Note(s) sur la source musicale A

Guillo, Ballard/ 1632-B
Durosoir/ 108
RISM A.I/ B 3286

Contient (tous les airs sont à 4 voix, sauf précision ; tous sont d'Antoine Boesset, sauf les pièces 5, 7, 9 et 10, dues à son fils Jean-Baptiste ; cette attribution figure au titre courant des pièces concernées) :

- dessus, haute-contre, taille, basse-contre :

- f. [I] [titre]
- f. [Iv] [blanc]
- f. [II-IIv] «A MONSEIGNEUR./ MONSEIGNEUR LE CARDINAL,/ DUC DE RICHELIEU [...]», épître dédicatoire à Armand-Jean du Plessis, cardinal-duc de Richelieu, signée [Antoine] Boesset
- f. [III] «A MONSIEUR BOESSET. [...]», dizain signé A.[ntoine] de Cousu
- f. [IIIv] «A MONSIEUR BOESSET LE FILS./ SONNET. [...]», signé A.[ntoine] de Cousu
- f. [IV] «A MONSIEUR BOESSET./ MADRIGAL. [...]», anonyme

[Airs :]
[ 1] - f. [IVv]-1 Ce Roy vainqueur de nos malheurs (à 5)
[ 2] - f. 1v-2 Du plus doux de ses traits (à 5)
[ 3] - f. 2v-3 Que te sert il, foible raison
[ 4] - f. 3v-4 Amour, j'implore ton secours
[ 5] - f. 4v-5 A la fin ma peine est finie («AIR DE BOESSET LE FILS»)
[ 6] - f. 5v-6 Beauté, dont les rigueurs privent d'espoir mon ame
[ 7] - f. 6v-7 Faut-il qu'une beauté mortelle («AIR DE BOESSET LE FILS»)
[ 8] - f. 7v-8 O Dieux ! que mes destins sont heureux
[ 9] - f. 8v-9 Que Philis à l'esprit leger («AIR DE BOESSET LE FILS»)
[10] - f. 9v-10 Iris que vous estes cruelle («AIR DE BOESSET LE FILS»)
[11] - f. 10v-11 Que douce est l'influence
[12] - f. 11v-12 Amarillis, bel astre de mes jours
[13] - f. 12v-13 L'anemone fastosa

- f. 13v-[14] «TABLE/ DU HUICTIESME LIVRE/ D'AIRS DE BOESSET. [...]»
- f. [14v] «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Pierre Ballard, daté du 18 décembre 1629

- cinquième :

- f. [I-IV] idem parties de dessus, haute-contre, taille, basse-contre

[Airs :]
[ 1] - f. [IVv]-1 Ce Roy vainqueur de nos malheurs
[ 2] - f. 1v-2 Du plus doux de ses traits

- f. 2v «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Pierre Ballard, daté du 18 décembre 1629

pas de table

Description :
5 volumes, in-8° oblong, 95 x 130 mm. DESSVS, HAVTE-CONTRE, TAILLE, BASSE-CONTRE : [4]-13-[1]-[2 bl.] f., A4B-C8. CINQVIESME : [4]-2-[2 bl.] f., A8. Titre dans l'encadrement EOOMP. Musique notée (type PMF), portées de 111 mm. Lettrines, bandeau, frises, fleurons, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : HVICTIESME LIVRE [NOM DE LA PARTIE].

Pièces liminaires :
[dédicace]
«A MONSEIGNEUR./ MONSEIGNEUR LE CARDINAL,/ DUC DE RICHELIEU.
MONSEIGNEUR,
Si j'avois à rendre conte de mes actions à quelque esprit mediocre, ou populaire, il me faudroit chercher des excuses ou mesmes je ne serois point coupable ; & dire toutes les difficultez qui m'ont empesché de suivre sa Majesté au voyage de Chasteau Thierry, & par mesme moyen d'obeir aux commandements de VOSTRE EMINENCE. Mais je ne doute point, MONSEIGNEUR, si daventure vous avez depuis daigné penser en moy, que vostre grand jugement n'ayt preveu toutes les raisons que je luy en sçaurois rendre, & ne les ayt creu fort legitimes. Je diray seulement qu'à moins que d'une maladie je n'aurois pas perdu le plus grand honneur qui me sçauroit arriver, que je fonde à vous rendre mon tres-humble service. Ce pendant je me donne la hardiesse de presenter à V. E. ces Airs qui ne sont pas en grand nombre, comme venans de celuy qui laisse tres volontiers la quantité des ouvrages aux autres, & qui travaille pour l'eslite plus que pour la multitude. J'essaye de le faire, MONSEIGNEUR, affin que ma voix puisse tenir quelque rang parmy celles de la Renommée, qui des-ja tant de fois à fait entendre vostre nom d'un bout du monde à l'autre. Ce qui touche si diversement les esprits des hommes, que voyant toutes vos glorieuses actions, les uns en sont estonnez, les autres en rendent graces au Ciel, & moy je me glorifie d'estre né sujét d'un si grand Roy, & de V. E.
MONSEIGNEUR,
Le tres-humble, & tres-obeissant serviteur.
BOESSET.»

«A MONSIEUR BOESSET.
BOESSET, que ton sçavoir est grand !
Que ta sçience est admirable !
Tes Airs font peur à l'ignorant,
Et ton nom se rend adorable :
Par tes delicieux accords
Tu peux ressusciter les morts,
Et leurs donner deux fois la vie :
Un chacun vivra sous ta loy,
Et l'on verra mourir d'envie
Ceux qui s'esgaleront à toy.
A. DE COUSU.»

«A MONSIEUR BOESSET LE FILS./ SONNET,
BOESSET, les nymphes des deserts
Que l'effroy rend inacostables,
Auroyent besoin de tes doux Airs
Pour rendre ces lieux habitables.

Apres toy nous sommes espris,
Tes accords remplis de merveilles,
Vont ravissant tous nos espris
Alors qu'ils charment nos oreilles.

Puis que tes chants melodieux
Touchent les hommes & les dieux,
J'ay peur de ternir tes louanges :

Tu dois attendre que mes vers
Empruntent la plume des Anges
Pour les escrire à l'Univers.
A. DE COUSU.»

«A MONSIEUR BOESSET./ MADRIGAL.
BOESSET, en ta faveur reçois des tesmoignages
De l'homme le plus vain
Qui mit jamais la plume en main
Pour bien parler de tes ouvrages
Je me tiens en un haut credit,
J'en crois encor plus qu'on n'en dit :
De mon seul coup d'essay la France fut ravie :
Et ce pendant la douceur de mes vers
Ne peut qu'elle ne porte envie
A celle de tes Airs.»

Remarques :
Table alphabético-topographique ; l'incipit de la pièce 13 est rejeté à la fin sous la rubrique «AIR ITALIEN.».

Autres exemplaires :
- B-Br/ Fétis 2321 A 5 (RP) [dessus, haute-contre, taille, basse-contre ; prov. Farrenc]
- F-CH/ VI F 43 (8) [haute-contre ; ex-libris «I. L. B.» (Louis Bizeau ?) ; sur cet exemplaire, voir ABo.recueil.01]
- F-Pn/ Rés Vm7 261 [dessus, taille, basse-contre]
- F-Psg/ Rés Vm 230 [dessus, taille, cinquième]

Autre(s) source(s) musicale(s)

B.
Huitiesme Livre./ D'AIRS/ à quatre & cinq Parties,/ PAR FEU M. BOESSET./ Maistre de la Musique de la Chambre du Roy./ Seconde Edition.
Paris, Christophe Ballard, [1689]
parties séparées, 5 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre, cinquième), in-8° oblong, 90 x 135 mm ; dessus, haute-contre, taille, basse-contre : f. [155], 156-168, [169] ; cinquième (datée 1689) : f. [30bis], 31-32
- F-CH/ XI D 99 [basse-contre]
- F-Pc/ Rés 185 (8) [dessus, taille]
- F-Pn/ Rés Vm7 263 (8) [haute-contre, cinquième]

RISM A.I/ B 3287

même contenu général que la source musicale A, sans les pièces liminaires originales, supprimées ; recomposition typographique des textes musicaux et littéraires, avec nouvelle foliotation ; fait partie de la réédition en continu des neuf livres d'airs polyphoniques de Boesset, publiés pour la première fois entre 1617 et 1642.

- dessus, haute-contre, taille, basse-contre :

- f. [155] [titre]

[Airs :]
[ 1] - f. [155v]-156 Ce Roy vainqueur de nos malheurs (à 5)
[ 2] - f. 156v-157 Du plus doux de ses traits (à 5)
[ 3] - f. 157v-158 Que te sert il, foible raison
[ 4] - f. 158v-159 Amour, j'implore ton secours
[ 5] - f. 159v-160 A la fin ma peine est finie («AIR DE BOESSET LE FILS»)
[ 6] - f. 160v-161 Beauté, dont les rigueurs privent d'espoir mon ame
[ 7] - f. 161v-162 Faut-il qu'une beauté mortelle («AIR DE BOESSET LE FILS»)
[ 8] - f. 162v-163 O Dieux ! que mes destins sont heureux
[ 9] - f. 163v-164 Que Philis à l'esprit leger («AIR DE BOESSET LE FILS»)
[10] - f. 164v-165 Iris que vous estes cruelle («AIR DE BOESSET LE FILS»)
[11] - f. 165v-166 Que douce est l'influence
[12] - f. 166v-167 Amarillis, bel astre de mes jours
[13] - f. 167v-168 L'anemone fastosa

- f. 168v-[169] «TABLE/ DU HUITIESME LIVRE D'AIRS DE FEU M. BOESSET. [...]»
- f. [169v] «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Christophe Ballard, daté du 11 mai 1673 (lettres patentes) et du 15 avril 1678 (registration)

- cinquième :

- f. [30bis] [titre]

[Airs :]
[ 1] - f. [30bisv]-31 Ce Roy vainqueur de nos malheurs
- f. 31v-32 Du plus doux de ses traits

- f. 32v «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Christophe Ballard, daté du 11 mai 1673 (lettres patentes) et du 15 avril 1678 (registration)

pas de table

Autres exemplaires :
- F-Pn/ Rés Vm Crlt 192 [dessus ; mq. titre]
- F-Pn/ Rés Vm7 263 (8) [taille]

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

B-Br/ Fétis 2319 A 8 RP
F-Pc/ Rés 183
F-CH/ XI D 99
B-Br/ Fétis 2321 A 5 RP
F-Pn/ Rés Vm7 261
F-Psg/ Rés Vm 230
F-Pn/ Rés Vm Crlt 192
F-CH/ VI F 43 [ 8]
F-Pc/ Rés 185 [ 8]
F-Pn/ Rés Vm7 263 [ 8]

Attribution(s)

Comme il s'en explique dans l'épître dédicatoire de la source musicale A, Antoine Boesset a souhaité insérer dans le recueil quatre airs de son fils Jean-Baptiste (voir notes source musicale A).

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition des sources musicales A et B

Date(s)

1632
1629.12.18
1689
1673.05.11

Note(s) date(s)

1629.12.18 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1632 : édition source musicale A
1673.05.11 : privilège imprimé à la fin de la source musicale B
1689 : édition source musicale B

Nom(s) cité(s)

COUSU, Antoine de

Note(s) nom(s) cité(s)

RICHELIEU, Armand-Jean du Plessis, cardinal-duc de : dédicataire de la source musicale A

COUSU, Antoine de : auteur de deux des pièces liminaires de la source musicale A (dizain à Antoine Boesset, sonnet à Jean-Baptiste de Boesset)

Dédicataire(s)

RICHELIEU, Armand-Jean du Plessis [1585-1642], cardinal-duc de

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Christophe [1641-1715]
BALLARD, Pierre [1581 ca-1639]

Référence(s) bibliographique(s) :
Bibliographie :

Cat. Lisbonne 37-855 et 37-856
STOLL 56 (daté 1630 par erreur)

Cote CMBV

CMBV/ ARC BOE 15 [B-Br/ Fétis 2319 A 8 RP]
CMBV/ ARC BOE 08 [F-Pc/ Rés 183]

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<