Login
Menu et informations
BOESSET, Antoine (1587-1643) : AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, VI

BOESSET, Antoine (1587-1643) : AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, VI

Titre uniforme :
AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, VI
Source(s) du recueil :
Source musicale A

SIXIES.[me] LIVRE/ D'AIRS DE COUR/ a quatre [& cinq] parties,/ PAR ANTHOINE BOESSET./ Intendant de la Musique de la Cham.[bre] du Roy & de la Reyne.
Paris, Pierre Ballard, 1628
5 parties séparées en 4 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre/ cinquième), in-8° oblong, 95 x 130 mm ; [9] p., f. 10-27, [28] (chaque vol.)
B-Br/ Fétis 2319 A 6 (RP) [complet ; prov. Farrenc]

Note(s) sur la source musicale A

Guillo, Ballard/ 1628-D
Durosoir/ 101
RISM A.I/ B 3282
RISM A.I/ BB 3282

Contient (tous les airs sont d'Antoine Boesset, sauf les pièces 4 et 5, de Paul Auget, et la pièce 6, de François Richard ; tous les airs sont à 4 voix, sauf précision ; pour la pièce 16, la voix de cinquième est imprimée dans le vol. de basse-contre) :

- p. [1] [titre]
- p. [2] [blanc]
- p. [3-4] «A HAUT ET PUISSANT SEIGNEUR,/ MESSIRE ANTHOINE RUZÉ [...]», épître dédicatoire à Antoine Coiffier de Ruzé, marquis d'Effiat, signée [Antoine] Boesset
- p. [5] «SUR LES AIRS DE MONSIEUR BOESSET/ ADDRESSEZ A MONSIEUR D'EFFIAT. [...]», ode signée Pichon
- p. [6] «SUR LES AIRS DE MONSIEUR/ BOESSET./ QUATRAIN. [...]», signé [Jean Ogier de] Gombauld
- p. [7] «ADVIS AUX LECTEURS./ SUR LES AIRS DE MONSIEUR BOESSET. [...]», signé G. E. Drouart ; «QUATRAIN. [...]», signé Souchotte
- p. [8] «SUR LES AIRS DE MONSIEUR BOESSET./ SONNET. [...]», signé Voille

[Airs :]
[ 1] - p. [9], f. 10 En fin les dieux selon mon desir
[ 2] - f. 10v-11 Suis-je pas miserable
[ 3] - f. 11v-12 Qu'une beauté pleine d'appas
[ 4] - f. 12v-13 Le fils aisné de la prudence (AUGET ; à 2)
[ 5] - f. 13v-14 Amis de Caresme-prenant (AUGET ; à 2)
[ 6] - f. 14v-15 Plus contens que tous les humains (RICHART ; à 2)
[ 7] - f. 15v-16 Que d'objéts d'amour
[ 8] - f. 16v-17 Bien-loin prophanes de ces lieux
[ 9] - f. 17v-18 Suivez nous belles Nymphes des bois
[10] - f. 18v-19 Reyne que je sers & que je cognoy
[11] - f. 19v-20 Grands soleils, divines beautez
[12] - f. 20v-21 O Dieux ! qui pourroit dire l'excez de mon martire
[13] - f. 21v-22 Faut-il que je quitte ces lieux
[14] - f. 22v-23 Que servent tes conseils, Amour, il faut partir (à 2)
[15] - f. 23v-24 En vain le desir de gloire
[16] - f. 24v-25 Atends Philis c'est un Dieu qui t'appelle (à 5)
[17] - f. 25v-26 Non speri pietà
[18] - f. 26v-27 Dove ne vai crudele

- f. 27v-[28] «TABLE/ DU SIXIESME LIVRE D'AIRS/ DE BOESSET. [...]»
- f. [28v] «EXTR[A]IT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Pierre Ballard, daté du 28 juillet 1623

Pièces liminaires :
[dédicace :]
«A HAUT ET PUISSANT SEIGNEUR,/ MESSIRE ANTHOINE RUZÉ/ CHEVALIER DES ORDRES DU ROY,/ CON.[seill]ER EN SES CONSEILS D'ESTAT ET PRIVE,/ Bailly & Gouverneur de Touraine, Surintendant des finances,/ de France, Marquis d'Effiat & de Long-jumeau.
MONSEIGNEUR,
Apres l'honneur que j'ay receu de leurs MAJESTEZ, à qui j'ay dedié jusques icy la plus part de mes oeuvres ; je ne puis rendre ce mesme devoir qu'à des personnes ornées de vertus, & de qualitez fort eminentes. Voyant donc que parmy tant de soins des plus importantes affaires, qui vous font oublier ce que vous devez à vostre repos, vous avez daigné vous souvenir de moy, & m'honorer de vos commandements : je croiray veritablement servir le public, si dans la profession que je fais de cét Art qui charme le plus doucement les travaux, & les peines, je vous puis apporter quelque satisfaction particuliere. C'est, MONSEIGNEUR, ce qui me donne la hardiesse de mettre ces Airs au jour sous la faveur de ce grand jugement, qui vous a fait meriter l'une des principales dignitez de ce Royaume, estimant que vostre approbation doit estre suivie de celle de tout le monde. Mais pour cét effét je ne dois avoir de paroles qu'autant que vostre loisir & ma capacité me permettent de vous en dire. Qui me suffiront, pourveu que sans vous importuner, elles vous persuadent que je suis,
MONSEIGNEUR,
Vostre tres-humble, tres-obeissant
serviteur.
BOESSET. [...]»

«SUR LES AIRS DE MONSIEUR BOESSET/ ADDRESSEZ A MONSIEUR D'EFFIAT.
Beaux Airs, doux objéts des plaisirs
Qui flattent nos meilleurs desirs
Lors que vous charmez nos oreilles,
Que tous vos appas nous sont chers,
Et qu'on eust vanté vos merveilles
Alors que la Musique animoit les rochers,

Le Ciel emprunte vos douceurs,
Et dans le concert des neuf soeurs,
L'stime à porté vos delices,
Et la liberté de nos sens
Perd le choix de ses exercices
Depuis qu'elle s'arreste à vos moindres accens.

Aussi ce vertueux appuy
Que vous choisissez aujourdhuy,
Ne peut condamner vostre envie,
Puis qu'il confesse à vos appas,
Que pour luy prolonger la vie
Vous avez adoucy la rigueur du trespas.
PICHON.»

«SUR LES AIRS DE MONSIEUR/ BOESSET./ QUATRAIN.
Ces beaux Airs font à l'Ame une si douce guerre,
Qu'elle en devient captive, & les suit en tous lieux :
Ilz charment tous ses maux, & sans quitter la Terre,
BOESSET luy fait gouster les delices des Cieux.
GOMBAULT.»

«ADVIS AUX LECTEURS./ SUR LES AIRS DE MONSIEUR BOESSET.
Mortelz, considerez avec estonnement
Ces beaux Airs, que les dieux tiennent pour des merveilles :
Mais n'entreprenez pas d'en faire un jugement :
Car l'on vous pourroit bien alonger les aureilles.
G. E. DROUART.»

«QUATRAIN.
Pour parler dignement des oeuvres de BOESSET,
Il faudroit qu'Apollon escrivit ses loüanges,
Et qu'on les fit chanter dans le Ciel par trois Anges,
Accompagnez d'un dieu qui fasse le tacét.
SOUCHOTTE.»

«SUR LES AIRS DE MONSIEUR BOESSET./ SONNET.
Le mary d'Euridice au doux son de sa Lire
Animoit autre-fois les rochers & les bois :
Mais BOESSET par les traits des beaux chants qu'il soupire,
Va ravissant les Dieux aussi bien que les Roys.

Ses Airs enfans du Ciel, tiennent un tel empire
Sur les coeurs des mortelz, qu'ils leurs donnent des loix,
Et mesme ils nous font voir que l'Amour ne respire
Qu'aux delicats accents de sa mignarde voix.

Grand Hercule Gaulois, dont la douce merveille
Enchaisne nos esprits & nos sens par l'oreille,
Tu te trace un sentier a l'mmortalité,

Par le travail exquis de ce penible ouvrage,
Que ton divin esprit, l'ornement de nostre aage,
Consacre pour jamais à la posterité.
VOILLE.»

Description :
4 volumes, in-8° oblong, 95 x 130 mm. DESSVS, HAVTE-CONTRE, TAILLE, BASSE-CONTRE : [5] f.-[18 f. foliotés 10-27]-[1] f., A4B-C8D4. Titre dans l'encadrement EOOMP. Musique notée (type PMF), portées de 111 mm. Lettrines, bandeau, frises, fleurons, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : SIXIESME LIVRE. [NOM DE LA PARTIE].

Remarques :
- Table alphabético-topographique ; les incipit des airs de ballets (détail infra) sont regroupés sous les titres des ballets desquels ils sont extraits ; l'incipit de la pièce 16 est à part sous la rubrique «DIALOGUE.», ceux des pièces 17 et 18 sous «AIRS ITALIENS.» ;
- les pièces 4 à 7 sont extraites du Ballet du sérieux et du grotesque (14 février 1627 ; «BALLET DU ROY.» à la table), les pièces 8 à 10 du Ballet des nymphes bocagères en la forêt sacrée (1627 ; «BALLET DE LA REYNE.» à la table), la pièce 11 du Ballet de Monseigneur frère du roi (26 février 1627 ; «BALLET DE MONSIEUR.» à la table).

Particularité d'exemplaire pour B-Br/ Fétis 2319 A 6 (RP) : les f. 12 et 13 de la partie de dessus sont intervertis avec les mêmes f. de la même partie du 9e livre d'airs à 4 & 5 parties du même auteur (voir ABo.recueil.09).

Autres exemplaires :
- A-Wn/ SH Varia 89 [taille]
- F-CH/ VI F 43 (6) [haute-contre ; ex-libris «I. L. B.» (Louis Bizeau ?) ; sur cet exemplaire, voir ABo.recueil.01]
- F-LIS/ Norm 906 bis (2) [haute-contre ; inc.]
- F-Pc/ Rés 181 [dessus, taille + copie ms de la cinquième de la pièce 16 ; ex-libris «I. L. B.» (Louis Bizeau ?) ; sur cet exemplaire, voir ABo.recueil.01]
- F-Pn/ Rés Vm7 260 [dessus, taille, basse-contre/ cinquième]
- US-NYpm/ 17975 Bdg (11) [basse-contre/ cinquième]

Autre(s) source(s) musicale(s)

B.
Sixiesme Livre./ D'AIRS/ à quatre & cinq Parties,/ PAR FEU M. BOESSET./ Maistre de la Musique de la Chambre du Roy./ Seconde Edition.
Paris, Christophe Ballard, [1689]
5 parties séparées en 4 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre/ cinquième), in-8° oblong, 90 x 135 mm ; f. [119], 120-137, [138] (chaque vol.)
- F-CH/ XI D 99 [basse-contre/ cinquième]
- F-Pc/ Rés 185 (6) [dessus, taille]
- F-Pn/ Rés Vm7 263 (6) [haute-contre]

RISM A.I/ B 3283

même contenu général que la source musicale A, sans les pièces liminaires originales, supprimées ; recomposition typographique des textes musicaux et littéraires, avec nouvelle foliotation ; fait partie de la réédition en continu des neuf livres d'airs polyphoniques de Boesset, publiés pour la première fois entre 1617 et 1642 ; on notera que le titre a été corrigé pour l'occasion, faisant cas de l'unique air à 5 voix («...à quatre & cinq Parties...»).


- f. [119] [titre]

[Airs :]
[ 1] - f. [119v]-120 En fin les dieux selon mon desir
[ 2] - f. 120v-121 Suis-je pas miserable
[ 3] - f. 121v-122 Qu'une beauté pleine d'appas
[ 4] - f. 122v-123 Le fils aisné de la prudence (AUGET ; à 2)
[ 5] - f. 123v-124 Amis de Caresme-prenant (AUGET ; à 2)
[ 6] - f. 124v-125 Plus contens que tous les humains (RICHART ; à 2)
[ 7] - f. 125v-126 Que d'objéts d'amour
[ 8] - f. 126v-127 Bien-loin prophanes de ces lieux
[ 9] - f. 127v-128 Suivez nous belles Nymphes des bois
[10] - f. 128v-129 Reyne que je sers & que je cognoy
[11] - f. 129v-130 Grands soleils, divines beautez
[12] - f. 130v-131 O Dieux ! qui pourroit dire l'excez de mon martire
[13] - f. 131v-132 Faut-il que je quitte ces lieux
[14] - f. 132v-133 Que servent tes conseils, Amour, il faut partir (à 2)
[15] - f. 133v-134 En vain le desir de gloire
[16] - f. 134v-135 Atends Philis c'est un Dieu qui t'appelle (à 5)
[17] - f. 135v-136 Non speri pietà
[18] - f. 136v-137 Dove ne vai crudele

- f. 137v-[138] «TABLE/ DU CINQUIESME LIVRE D'AIRS DE FEU M. BOESSET. [...]»
- f. [138v] «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Christophe Ballard, daté du 11 mai 1673 (lettres patentes) et du 15 avril 1678 (registration)

Autres exemplaires :
- F-Pn/ Rés Vm Crlt 190 [dessus ; mq. titre]
- F-Pn/ Rés Vm7 263 (6) [taille]

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

B-Br/ Fétis 2319 A 6 RP
F-CH/ XI D 99
A-Wn/ SH Varia 89
F-Pc/ Rés 181
F-Pn/ Rés Vm7 260
US-NYpm/ 17975 Bdg [11]
F-Pn/ Rés Vm Crlt 190
F-CH/ VI F 43 [ 6]
F-Pc/ Rés 185 [ 6]
F-Pn/ Rés Vm7 263 [ 6]
F-LIS/ Norm 906 bis [ 2]

Attribution(s)

En plus des airs d'Antoine Boesset, qui composent la presque totalité du recueil, Pierre Ballard a inséré dans ce recueil un air de Paul Auget et un autre de François Richard, tous deux extraits du Ballet du sérieux et du grotesque, dansé le 14 février 1627 (voir notes souce musicale A).

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition des sources musicales A et B

Date(s)

1628
1689
1623.07.28
1673.05.11

Note(s) date(s)

1623.07.28 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1628 : édition source musicale A
1673.05.11 : privilège imprimé à la fin de la source musicale B
1689 : édition source musicale B

Nom(s) cité(s)

GOMBAULD, Jean Ogier de
SOUCHOTTE
VOILLE
PICHON
DROUART, G. E.

Note(s) nom(s) cité(s)

EFFIAT, Antoine Coiffier de Ruzé, marquis d' : dédicataire de la source musicale A

DROUART, G. E. : auteur d'un des trois quatrains liminaires de la source musicale A
GOMBAULD, Jean Ogier de : auteur d'un des trois quatrains liminaires de la source musicale A
PICHON : auteur de l'ode liminaire de la source musicale A
SOUCHOTTE : auteur d'un des trois quatrains liminaires de la source musicale A
VOILLE : auteur du sonnet liminaire de la source musicale A

Dédicataire(s)

EFFIAT, Antoine Coiffier de Ruzé [1581-1632], marquis d'

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Christophe [1641-1715]
BALLARD, Pierre [1581 ca-1639]

Référence(s) bibliographique(s) :
Bibliographie :

STOLL 50

Cote CMBV

CMBV/ ARC BOE 17 [B-Br/ Fétis 2319 A 6 RP]

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<