Login
Menu et informations
BOESSET, Antoine (1587-1643) : AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, IX

BOESSET, Antoine (1587-1643) : AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, IX

Titre uniforme :
AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, IX
Autorité(s) principale(s) :
Source(s) du recueil :
Source musicale A

IX. LIVRE/ D'AIRS DE COUR/ à quatre & cinq parties,/ PAR ANTHOINE DE BOESSET./ Sur-Intendant de la Mus. de la Cha.[mbre] du Roy & de la Reyne.
Paris, Robert Ballard, 1642
parties séparées, 5 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre, cinquième), in-8° oblong, 95 x 130 mm ; dessus, haute-contre, taille, basse-contre : [IV]-40-[1] f. ; cinquième : [IV], [1]-5-[1] f.
- B-Br/ Fétis 2319 A 9 (RP) [dessus, haute-contre, taille, basse-contre : prov. Farrenc]
- F-Pc/ Rés 184 [cinquième ; ex-libris «I. L. B.» (Louis Bizeau ?) ; sur cet exemplaire, voir ABo.recueil.01]

Note(s) sur la source musicale A

Guillo, Ballard/ 1642-A
Durosoir/ 120
RISM A.I/ B 3288

Contient (tous les airs sont à 4 voix, sauf précision) :

- dessus, haute-contre, taille, basse-contre :

- f. [I] [titre]
- f. [Iv] [blanc]
- f. [II-IIIv] «AU ROY [...]», épître dédicatoire à Louis XIII, signée A.[ntoine] de Boesset
- f. [IV] «SUR LES AIRS/ DE MONSIEUR DE BOESSET./ Epigramme.», signée [Guillaume] Colletet
- f. [IVv-V] «ADVIS AU LECTEUR.», signé R.[obert] Ballard

[Airs :]
[ 1] - f. [Vv]-2 Terre, Mer, escoutez l'ambassade nouvelle (à 3)
[ 2] - f. 2v-3 L'esclat du nom de Louys
[ 3] - f. 3v-4 Entends la voix d'une Deesse
[ 4] - f. 4v-5 Grand Roy, qui force la victoire (à 2)
[ 5] - f. 5v-6 Je suis l'adorable Equité
[ 6] - f. 6v-7 Je vays sur la terre & sur l'onde (à 1/bc)
[ 7] - f. 7v-8 Non je ne sçaurois plus feindre
[ 8] - f. 8v-9 Objét divin de ma pensée
[ 9] - f. 9v-10 N'esperez plus, mes yeux
[10] - f. 10v-11 Ennuits, desespoirs, & douleurs
[11] - f. 11v-12 Objét, dont les charmes si doux
[12] - f. 12v-13 Qu'Aminthe a de charmants appas
[13] - f. 13v-14 Que cette naissante beauté
[14] - f. 14v-15 Olympe viens à ma defence
[15] - f. 15v-16 Alors que d'un discours hardy (à 5)
[16] - f. 16v-17 Beaux yeux, vive source de flâme
[17] - f. 17v-18 Doux complices de mes ennuits
[18] - f. 18v-19 Cleandre voyant de retour
[19] - f. 19v-20 J'ayme, c'est un grand mal
[20] - f. 20v-21 Puis que mon amour est un crime
[21] - f. 21v-22 Il est vray je n'ose me plaindre (à 5)
[22] - f. 22v-23 Beaux lieux ! ou l'art & la nature (à 5)
[23] - f. 23v-24 Je perds le repos & les sens
[24] - f. 24v-25 Quittez, Muses, quittez cette longue tristesse
[25] - f. 25v-26 Beaux yeux si charmants & si doux
[26] - f. 26v-27 J'ay brisé pour suivre Sylvie
[27] - f. 27v-28 Que le sort est rigoureux
[28] - f. 28v-29 Me veux-tu voir mourir, trop aymable inhumaine
[29] - f. 29v-30 He quoy ? penses-tu m'appaiser
[30] - f. 30v-31 Noires forests, demeures sombres
[31] - f. 31v-32 Que pretendez vous, mes desirs (à 5)
[32] - f. 32v-33 Depart, que le devoir me fait precipiter
[33] - f. 33v-34 Las ! c'est trop consulter sur une dessein fidelle
[34] - f. 34v-35 Vos beaux yeux captivent mon coeur
[35] - f. 35v-36 Que te sert-il foible raison
[36] - f. 36v-37 Je meurs. - Je languis
[37] - f. 37v-38 Dis-moy, ma soeur, m'ayme-tu bien (à 2/bc)
[38] - f. 38v-39 Tircis, que j'ayme ce sejour (à 3/bc)
[39] - f. 39v-40 Sequa chi vuoi iniquo' Amore

- f. 40v-[41] «TABLE/ DU NEUFIESME LIVRE D'AIRS/ DE BOESSET. [...]»
- f. [41v] «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Robert Ballard, daté du 24 octobre 1639

- cinquième :

- f. [I-IV], [1] idem parties de dessus, haute-contre, taille, basse-contre

[Airs :]
[15] - f. 1v-2 Alors que d'un discours hardy
[21] - f. 2v-3 Il est vray je n'ose me plaindre
[22] - f. 3v-4 Beaux lieux ! ou l'art & la nature
[31] - f. 4v-5 Que pretendez vous, mes desirs

- f. 5v «TABLE/ DU NEUFIESME LIVRE D'AIRS/ DE BOESSET. [...]»
- f. [6] «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Robert Ballard, daté du 24 octobre 1639

Description :
5 volumes, in-8° oblong, 95 x 130 mm. DESSVS, HAVTE-CONTRE, TAILLE, BASSE-CONTRE : [4]-40-[1]-[1 bl.] f., ?4A-E8F2. CINQVIESME : [4]-5-[1]-[2 bl.] f., ?4A8. Titre dans l'encadrement EOOMP. Musique notée (type PMF), portées de 111 mm. Lettrines, bandeau, frises, fleurons, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : NEVFIESME LIVRE. [NOM DE LA PARTIE].

Pièces liminaires :
[dédicace :]
«AU ROY.
SIRE,
Apres avoir dedié à vostre Majesté tout ce que j'ay fait depuis plus de trente ans que j'ay l'honneur de la servir, comme dés mon enfance j'avois fait le feu Roy, de tres glorieuse memoire : j'estois resolu de conserver ces derniers Airs pour son seul divertissement, voyant qu'elle les a souvent honorez de son estime & de son approbation, ce qui me les faisoit cherir davantage, & m'auroit encor empesché de les mettre au jour, si le public, sçachant que vostre Majesté approuve le peu que je fais en cette science, ne m'eust tellement sollicité, que je me suis en fin resolu de luy donner ce contentement, & le faire participer au fruict de mes derniers travaux, comme je luy avois fait gouster les premiers. La passion que j'ay de continuer mes devoirs & mes tres-humbles obeïssances, me donne toujours les intentions de tesmoigner par la suitte de mes veilles que je ne sui né que pour avoir l'honneur de luy rendre service. Mais, SIRE, mon aage qui s'advance me fait perdre peu à peu les chaleurs de la jeunesse, & diminuë la gayeté qui est necessaire à l'embellissement des Airs, en telle sorte que je ne puis les produire en si grand nombre que je faisois lors que j'estois en la force & en la vigueur de mes premieres années. Je ne m'excuse pas pourtant, SIRE, de poursuivre le reste de ma vie à divertir vostre Majesté : mais au contraire, je proteste que jusques au dernier soupir j'employeray la cognoissance qu'il a pleu à Dieu me donner, à chanter ses louanges, & que mourant on entendra encor sortir de ma bouche le Nom glorieux de vostre Majesté. Mais je la supplie tres-humblement d'avoir agreable, que comme feu Monsieur Guedron me substitua en son aage plus avancé : ainsi je donne à vostre Majesté un autre moy-mesme, que j'ay instruit & façonné avec tout le soin & la diligence possible : vous aurez toujours un rejetton du mesme arbre, & j'espere que le contentement qu'il vous donnera pour les Airs, ne cederont point à ceux que vous m'avez fait l'honneur de me tesmoigner reçevoir des miens. Cependant, SIRE, j'employeray ce qui me reste de vie en des compositions plus serieuses, pour servir aux devotions de vostre Majesté, pour chanter ses victoires, & pour faire des prieres au Roy des Roys, qu'il luy plaise conserver à vos sujets une vie si chere & si necessaire que la votre. Ce sont, SIRE, les voeux de celuy qui desire vivre & mourir,
DE VOSTRE MAJESTE,
Le tres-humble, tres-obeïssant, & tres fidele serviteur & sujet,
A. DE BOESSET.»

«SUR LES AIRS/ DE MONSIEUR DE BOESSET./ Epigramme.
J'ay loué de GUEDRON les accords ravissans,
Luy qui fit tant d'estat de mes Muses naissantes :
Et dans le soin de voir nos deux ames contentes,
Je flattois son esprit, il chatouilloit mes sens.
Aussi dés que la Cour perdit ce grand Genie,
Je creu qu'elle perdoit le Dieu de l'harmonie.
Mais quel Soleil succede à cet autre Soleil ?
Que vois-je qui me charme ? & que viens-je d'entendre ?
GUEDRON seroit encore unique & sans pareil,
Si BOESSET n'eu esté son Disciple & son Gendre.
COLLETET.»

«ADVIS AU LECTEUR.
Si j'ay esté dix ans sans vous donner les Airs de Monsieur de Boesset, je vous conjure de croire qu'il n'a pas tenu à moy, ayant fait mon possible pour les tirer de luy, & vous les communiquer : Mais les puissants motifs qu'il avoit de ne plus rien faire imprimer, l'ayant empesché d'escouter mes supplications, m'ont osté le moyen de vous satisfaire : Et si je vous les donne à present, ce n'est pas sans de grands efforts, puis qu'il a fallu le faire presser jusques à la violence par des personnes de consideration, qui l'ont en fin resolu de s'accorder à ma priere, & de laisser arracher des mains, ce qu'autrement il n'auroit jamais abandonné à vostre curiosité. Le grand nombre que je vous en donne recompensera en quelque façon vostre attente : Mais l'excellence qu'ils ont par dessus tous les autres vous jetteroit dans l'admiration, si vous ne sçaviez qu'ils viennent de ce personnage incomparable. J'ay à vous advertir de deux choses : la premiere, que si vous y trouvez des Airs faits il y a long-temps, le refus qu'il m'en avoit fait, me sert d'excuse : & ay creu qu'en imprimant les nouveaux, il ne falloit pas obmettre les vieux, afin de ne perdre rien d'une chose si pretieuse. La seconde est, que l'impatience de plusieurs personnes les avoyent poussez à faire des Basses, & souvent des parties à quelques uns, ne pouvans avoir celles de l'Autheur : ce qui les avoit tellement desguisez & desfigurez, qu'ils n'estoyent pas recognoissables, ayants perdu leur veritable ornement. Mais à present que je vous les donne en leur pureté, vous allez, sans doute, advouër que cét excellent homme ne peut produire que des miracles, & que j'ay beaucoup travaillé à vostre contentement, en vous procurant ce thresor.
R. BALLARD.»

Remarques :
- Table alphabético-topographique ; les incipit des airs de ballets (détail infra), des dialogues (pièces 36 à 38), et de l'air italien (pièce 39) sont rejetés à la fin, sous les rubriques correspondantes ;
- les pièces 1 à 3 sont extraites du Ballet des triomphes ou de la vieille cour (18 et 20 février 1635 ; «BALLET DU ROY.» à la table), les pièces 4 à 6 du Ballet de la Félicité (5 mars 1639 ; «BALLET DE LA FELICITÉ.» à la table) ; cf. VERCHALY Ballets, McGOWAN p. 301 et 305.

Particularité d'exemplaire pour B-Br/ Fétis 2319 A 9 (RP) : les f. 12 et 13 de la partie de dessus sont intervertis avec les mêmes f. de la même partie du 6e livre d'airs à 4 & 5 parties du même auteur (voir ABo.recueil.06).

Autres exemplaires :
- F-CH/ VI F 43 (9) [haute-contre ; prov. L. Bizeau ? ; sur cet exemplaire, voir ABo.recueil.01]
- F-Pn/ Rés Vm7 262 [dessus, taille]
- F-Psg/ Rés Vm 231 [taille]

Autre(s) source(s) musicale(s)

B.
Neufiesme Livre./ D'AIRS/ à quatre & cinq Parties,/ PAR FEU M. BOESSET./ Sur Intendant de la Musique de la Chambre du Roy./ Seconde Edition.
Paris, Christophe Ballard, [1689]
parties séparées, 5 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre, cinquième), in-8° oblong, 90 x 135 mm ; dessus, haute-contre, taille, basse-contre : f. [170], 171-209, [210] ; cinquième (datée 1689) : f. [33], 34, [35], 36-37
- F-CH/ XI D 99 [basse-contre]
- F-Pc/ Rés 185 (9) [dessus, taille]
- F-Pn/ Rés Vm7 263 (9) [haute-contre, cinquième]

RISM A.I/ B 3289

même contenu général que la source musicale A, sans les pièces liminaires originales, supprimées ; recomposition typographique des textes musicaux et littéraires, avec nouvelle foliotation ; fait partie de la réédition en continu des neuf livres d'airs polyphoniques de Boesset, publiés pour la 1re fois entre 1617 et 1642.

- dessus, haute-contre, taille, basse-contre :

- f. [170] [titre]

[Airs :]
[ 1] - f. [170v]-171 Terre, Mer, écoutez l'Ambassade nouvelle (à 3)
[ 2] - f. 171v-172 L'esclat du nom de Louys
[ 3] - f. 172v-173 Entends la voix d'une Deesse
[ 4] - f. 173v-174 Grand Roy, qui force la victoire (à 2)
[ 5] - f. 174v-175 Je suis l'adorable Equité
[ 6] - f. 175v-176 Je vays sur la terre & sur l'onde (à 1/bc)
[ 7] - f. 176v-177 Non je ne sçaurois plus feindre
[ 8] - f. 177v-178 Objét divin de ma pensée
[ 9] - f. 178v-179 N'esperez plus, mes yeux
[10] - f. 179v-180 Ennuits, desespoirs, & douleurs
[11] - f. 180v-181 Objét, dont les charmes si doux
[12] - f. 181v-182 Qu'Aminthe a de charmants appas
[13] - f. 182v-183 Que cette naissante beauté
[14] - f. 183v-184 Olympe viens à ma defence
[15] - f. 184v-185 Alors que d'un discours hardy (à 5)
[16] - f. 185v-186 Beaux yeux, vive source de flâme
[17] - f. 186v-187 Doux complices de mes ennuits
[18] - f. 187v-188 Cleandre voyant de retour
[19] - f. 188v-289 J'ayme, c'est un grand mal
[20] - f. 189v-190 Puis que mon amour est un crime
[21] - f. 190v-191 Il est vray je n'ose me plaindre (à 5)
[22] - f. 191v-192 Beaux lieux ! ou l'art & la nature (à 5)
[23] - f. 192v-193 Je perds le repos & les sens
[24] - f. 193v-194 Quittez, Muses, quittez cette longue tristesse
[25] - f. 194v-195 Beaux yeux si charmants & si doux
[26] - f. 195v-196 J'ay brisé pour suivre Sylvie
[27] - f. 196v-197 Que le sort est rigoureux
[28] - f. 197v-198 Me veux-tu voir mourir, trop aymable inhumaine
[29] - f. 198v-199 He quoy ? penses-tu m'appaiser
[30] - f. 199v-200 Noires forests, demeures sombres
[31] - f. 200v-201 Que pretendez vous, mes desirs (à 5)
[32] - f. 201v-202 Depart, que le devoir me fait precipiter
[33] - f. 202v-203 Las ! c'est trop consulter sur une dessein fidelle
[34] - f. 203v-204 Vos beaux yeux captivent mon coeur
[35] - f. 204v-205 Que te sert-il foible raison
[36] - f. 205v-206 Je meurs. - Je languis
[37] - f. 206v-207 Dis-moy, ma soeur, m'ayme-tu bien (à 2/bc)
[38] - f. 207v-208 Tircis, que j'ayme ce sejour (à 3/bc)
[39] - f. 208v-209 Sequa chi vuoi iniquo' Amore

- f. 209v-[210] «TABLE/ DU NEUFIESME LIVRE D'AIRS DE FEU M. BOESSET. [...]»
- f. [210v] «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Christophe Ballard, daté du 11 mai 1673 (lettres patentes) et du 15 avril 1678 (registration)

- cinquième :

- f. [33] [titre]

[Airs :]
[15] - f. [33v]-34 Alors que d'un discours hardy
[21] - f. 34v-35 Il est vray je n'ose me plaindre
[22] - f. 35v-36 Beaux lieux ! ou l'art & la nature
[31] - f. 36v-37 Que pretendez vous, mes desirs

- f. 37v «TABLE/ DU NEUFIESME LIVRE D'AIRS DE FEU M. BOESSET. [...]»

pas de privilège

Autres exemplaires :
- F-Pn/ Rés Vm Crlt 193 [dessus ; mq. f. 209 et [210]]
- F-Pn/ Rés Vm7 263 (9) [taille]

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

B-Br/ Fétis 2319 A 9 RP
F-Pc/ Rés 184
F-CH/ XI D 99
F-Pn/ Rés Vm7 262
F-Psg/ Rés Vm 231
F-Pn/ Rés Vm Crlt 193
F-CH/ VI F 43 [ 9]
F-Pc/ Rés 185 [ 9]
F-Pn/ Rés Vm7 263 [ 9]

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition des sources musicales A et B

Date(s)

1642
1689
1673.05.11
1639.10.24
1678.04.15

Note(s) date(s)

1639.10.24 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1642 : édition source musicale A
1673.05.11 : privilège imprimé à la fin de la source musicale B (lettres patentes)
1678.04.15 : privilège imprimé à la fin de la source musicale B (registration)
1689 : édition source musicale B

Nom(s) cité(s)

COLLETET, Guillaume [attr. probable]
BALLARD, Robert [1610 ca-1673]

Note(s) nom(s) cité(s)

LOUIS XIII : dédicataire de la source musicale A

COLLETET, Guillaume [attr. probable] : auteur de l'épigramme liminaire de la source musicale A (signée «COLLETET.»)
BALLARD, Robert [1610 ca.-1673] : auteur de l'avis au lecteur de la source musicale A

Dédicataire(s)

LOUIS XIII [1601-1643], roi de France

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Christophe [1641-1715]
BALLARD, Robert [1610 ca-1673]

Référence(s) bibliographique(s) :
Bibliographie :

STOLL 66

Cote CMBV

CMBV/ ARC BOE 09 [F-Pc/ Rés 184]
CMBV/ ARC BOE 16 [B-Br/ Fétis 2319 A 9 RP]
CMBV/ ARC BOE 16 [B-Br/ Fétis 2321 RP]

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<