Login
Menu et informations
BOESSET, Antoine (1587-1643) : AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, III

BOESSET, Antoine (1587-1643) : AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, III

Titre uniforme :
AIRS DE COUR À 4 ET 5 PARTIES, III
Autorité(s) principale(s) :
Source(s) du recueil :
Source musicale A

TROISI.[ème] LIVRE/ D'AIRS DE COUR/ a quatre & cinq parties,/ PAR ANTHOINE BOESSET./ Maistre de la Musique de la Cham.[bre] du Roy et de la Reyne.
Paris, Pierre Ballard, 1621
parties séparées, 5 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre, cinquième), in-8° oblong, 95 x 130 mm ; dessus, haute-contre, taille, basse-contre : 19-[1] f. (chaque vol.) ; cinquième : 8 f.
- B-Br/ Fétis 2319 A 3 (RP) [dessus, haute-contre, taille, basse-contre ; prov. Farrenc]
- F-Pc/ Rés 178 [cinquième ; ex-libris «I. L. B.» (Louis Bizeau ?) ; sur cet exemplaire, voir ABo.recueil.01]

Note(s) sur la source musicale A

Guillo, Ballard/ 1621-C
Durosoir/ 081
RISM A.I/ B 3276
RISM A.I/ BB 3276

Contient (tous les airs sont à 4 voix, sauf précision) :

- dessus, haute-contre, taille, basse-contre :

- f. [1] [titre]
- f. [1v] [blanc]
- f. [2-3] «A MONSEIGNEUR,/ MONSEIGNEUR/ LE DUC DE LUYNES [...]», épître dédicatoire à Charles d'Albert, duc de Luynes (1578-1621), signée [Antoine] Boesset
- f. [3v-4] «SUR LES AIRS DE M. BOESSET,/ ODE. [...]», signée Cl.[aude] Garnier
- f. [4v] «A MONSIEUR BOESSET,/ SUR SES AIRS. [...]», sizain signé P. H. [Pierre Hodey ?]
- f. [5] «SUR LES AIRS DE M. BOESSET,/ SONNET. [...]», anonyme

[Airs :]
[ 1] - f. [5v]-6 Quel soleil hors de saison (à 2)
[ 2] - f. 6v-7 Quels doux suplices
[ 3] - f. 7v-8 Quelles beautés, ô mortels (à 5)
[ 4] - f. 8v-9 Grand Roy, l'honneur des Roys
[ 5] - f. 9v-10 Le servage des grands Dieux
[ 6] - f. 10v-11 François reverés les Dieux (à 2)
[ 7] - f. 11v-12 Quelle merveilleuse advanture (à 3)
[ 8] - f. 12v-13 Allés & vous cachés sous l'onde
[ 9] - f. 13v-14 Mortels, mettes fin a vos larmes
[10] - f. 14v-15 Allons de nos voix & de nos Luths d'yvoire
[11] - f. 15v-16 La terre s'esmaille de verd (à 5)
[12] - f. 16v-17 Si c'est un crime que l'aymer (à 5)
[13] - f. 17v-18 Amants qu'un vain espoir d'illicites plaisirs
[14] - f. 18v-19 Fut-il jamais une rigueur pareille

- f. 19v-[20] «TABLE/ DU TROISIESME LIVRE DES AIRS/ DE BOESSET. [...]»
- f. [20v] «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Pierre Ballard, daté du 16 octobre 1611

- cinquième :

- f. [1-5] idem parties de dessus, haute-contre, taille, basse-contre

[Airs :]
[ 3] - f. [5v]-6 Quelles beautés, ô mortels
[11] - f. 6v-7 La terre s'esmaille de verd
[12] - f. 7v-8 Si c'est un crime que l'aymer

- f. 8v «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Pierre Ballard, daté du 16 octobre 1611

pas de table

Description :
5 volumes, in-8° oblong, 90 x 130 mm. DESSVS, HAVTE-CONTRE, TAILLE, BASSE-CONTRE : 19-[1] f., A-B8C4. CINQVIESME : 8 f., A8. Titre dans l'encadrement EOOMP. Musique notée (type PMF), portées de 111 mm. Lettrines, bandeaux, frises, fleurons, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : TROISIESME LIVRE. [NOM DE LA PARTIE].

Pièces liminaires :
[dédicace :]
«A MONSEIGNEUR,/ MONSEIGNEUR/ LE DUC DE LUYNES,/ PAIR ET CONNETABLE/ DE FRANCE.
MONSEIGNEUR,
Ce Roy, dont la sapience a excedé tout le sçavoir des humains, nous a laissé, ces sacrés preceptes, entre ces escris : Toutes choses ont leur saison ; il est un temps de chanter, & temps de lamenter ; temps de guerre, & temps de pais. Et raportant ces divins proverbes, aux termes de vos presentes occupations, je m'estois proposé, pour vous rendre cét indigne homage, d'attendre un temps plus favorable que celuy-cy, où il semble que les tonnerres épouventables des machines de Bellone & de Mars, soyent plus propres que les tons delectables de la Lyre d'Apollon, & les sonnores accens des Muses : Mais, ayant veu si heureusement reücir cette derniere entreprise, où, pour la gloire triumfante de nostre invincible Monarque, vous avés encore par la prudence & genereuse conduite de vos conseils, tesmoigné le zele qui brusle en vostre ame pour l'accroissement de la Foy, pour l'aneantissement de ses adversaires, & pour la prosperité de l'Estat ; j'ay creu, MONSEIGNEUR, qu'en cette occasion, pleine de joye & d'alegresse, je pouvois librement prendre mon temps, pour vous sacrifier ce petit concert, & le communiquer aux espris amateurs de cét Art celeste, sous les heureux & favorables auspices de vostre nom. Que si vous daignés l'agréer & le reçevoir sous les aisles de vostre protection, vous ferés connoistre à tout le monde, que ce ne fust pas sans mistere que vous representastes Apollon, aux actions où ces Airs furent premierement recités, & que ce titre vous doit estre justement attribué, comme au Divin Tutelaire des Muses. Ne leur deniés pas cette grace là, MONSEIGNEUR, puis que ce sont elles seules qui peuvent par la melodie de leurs accords, publier le los de vos vertus aux generations futures, & loger la memoire de vos heroïques actions dans le temple de l'immortalité, pour y vivre eternellement, selon les voeuz & les souhaits de celuy qui n'aspire a d'autre ambition, qu'à l'honneur d'estre connu de vous,
MONSEIGNEUR,
En QUALITÉ DE,
Vostre tres-humble a tres-obeissant
serviteur.
BOESSET. [...]»

«SUR LES AIRS DE M. BOESSET,/ ODE.
Bien qu'aujourd huy les ignorants
Soyent veus les premiers sur les rangs :
Bien que l'on mesprise la gloire
Des vrays enfans de la memoire,
Pour honorer ceux dont les vers
N'auront jamais entrée au champ des Lauriers verds.

Bien que cela me descourage
A l'advenir de rendre hommage
Aux Soeurs qui dans le monument
Font revivre éternellement,
Si faut-il, puis qu'on le desire,
Que je resveille encore & ma voix & ma Lyre.

C'est pour donner loüange & prix
A ces AIRS, qui rendront éspris
A jamais, avec des loüanges,
Les Orizons les plus estranges ;
Les Muses le veulent ainsi,
Qui de leurs favoris ont toujours du soucy.

Le Temps qui renverse les arbres,
Qui romp les rochers & les marbres
Et le fer mesme de son bras,
N'a Loy de renverser à bas,
Par les atteintes de sa lime,
Un ouvrage honnoré, qu'un bel esprit anime.
CL. GARNIER.»

«A MONSIEUR BOESSET./ SUR SES AIRS.
BOESSET, bien que le chant du Cigne
S'ent acquis un renom insigne,
Le vostre en merite un plus beau :
Car quelque douceur qu'il soupire,
Le sien le mét dans le tombeau,
Et le vostre vous en retire.
P. H.»

«SUR LES AIRS DE M. BOESSET,/ SONNET.
Un triste souvenir alloit amortissant
Les rayons indomptés de ceux de Cytherée,
Pour l'amour de celuy de qui la seule idée
Luy fait voir Adonis de nouveau l'embrasant.

Elle, dont la fureur l'esprit va surpassant,
S'en couroit vagabonde, puis soudain animée
Rompoit les vifs eslens de sa course empennée,
Arresté de l'effort d'un penser accourant.

Les Graces & l'Amour la suivoyent a la veuë,
Alors qu'en un instant son ame toute esmeue
R'adoucit sa fureur oyant en ce contour

BOESSET, de qui le Luth & la voix trop cognuë,
Sçait charmer les mortels, & elle revenuë,
Luy laissa pour salaire ses graces & son amour.»

Remarques :
- recueil essentiellement composé d'airs de ballet ; les incipit sont regroupés par ballet puis classés selon l'ordre des pièces dans le recueil : les pièces 1 à 6 sont extraites du Ballet d'Apollon (19 et 21 février 1621 ; «BALLET DU ROY.» à la table), les pièces 7 à 11 du Grand ballet de la reine représentant le soleil (1er mars 1621 ; «BALLET DE LA REYNE.» à la table) ; cf. VERCHALY Ballets, McGOWAN p. 286.
- les incipit des airs isolés (pièces 12 à 14) sont rejetés à la fin et classés par ordre alphabétique.

Autres exemplaires :
- A-Wn/ SH Varia 89 [taille]
- B-Br/ Fétis 2321 A 2 (RP) [dessus, haute-contre, taille, basse-contre ; prov. Farrenc]
- F-CH/ VI F 43 (3) [haute-contre ; ex-libris «I. L. B.» (Louis Bizeau ?) ; sur cet exemplaire, voir ABo.recueil.01
- F-Pn/ Rés Vm7 258 [dessus, taille, basse-contre]
- F-Psg/ Rés Vm 226 [taille, cinquième + copie ms de la partie de dessus]
- F-R/ Rés I 3173 (10) [taille]
- US-NYpm/ 17975 Bdg (8) [basse-contre]

Autre(s) source(s) musicale(s)

B.
Troisiesme Livre./ D'AIRS/ à quatre & cinq Parties,/ PAR FEU M. BOESSET./ Maistre de la Musique de la Chambre du Roy./ Seconde Edition.
Paris, Christophe Ballard, [1689]
parties séparées, 5 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre, cinquième), in-8° oblong, 90 x 135 mm ; dessus, haute-contre, taille, basse-contre : f. [48], 49-62, [63] ; cinquième : f. [9], 10-12, [13]
- F-CH/ XI D 99 [basse-contre]
- F-Pc/ Rés 185 (3) [dessus, taille]
- F-Pn/ Rés Vm7 263 (3) [haute-contre, cinquième]

RISM A.I/ B 3277

même contenu général que la source musicale A, sans les pièces liminaires originales, supprimées ; recomposition typographique des textes musicaux et littéraires, avec nouvelle foliotation ; fait partie de la réédition en continu des neuf livres d'airs polyphoniques de Boesset, publiés pour la 1re fois entre 1617 et 1642.

- dessus, haute-contre, taille, basse-contre :

- f. [48] [titre]

[Airs :]
[ 1] - f. [48v]-49 Quel soleil hors de saison (à 2)
[ 2] - f. 49v-50 Quels doux suplices
[ 3] - f. 50v-51 Quelles beautés, ô mortels (à 5)
[ 4] - f. 51v-52 Grand Roy, l'honneur des Roys
[ 5] - f. 52v-53 Le servage des grands Dieux
[ 6] - f. 53v-54 François reverés les Dieux (à 2)
[ 7] - f. 54v-55 Quelle merveilleuse advanture (à 3)
[ 8] - f. 55v-56 Allés & vous cachés sous l'onde
[ 9] - f. 56v-57 Mortels, mettes fin a vos larmes
[10] - f. 57v-58 Allons de nos voix & de nos Luths d'yvoire
[11] - f. 58v-59 La terre s'esmaille de verd (à 5)
[12] - f. 59v-60 Si c'est un crime que l'aymer (à 5)
[13] - f. 60v-61 Amants qu'un vain espoir d'illicites plaisirs
[14] - f. 61v-62 Fut-il jamais une rigueur pareille

- f. 62v-[63] «TABLE/ DU TROISIESME LIVRE D'AIRS DE FEU M. BOESSET. [...]»
- f. [63v] «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Christophe Ballard, daté du 11 mai 1673 (lettres patentes) et du 15 avril 1678 (registration)

- cinquième :

- f. [9] [titre]

[Airs :]
[ 3] - f. [9v]-10 Quelles beautés, ô mortels
[11] - f. 10v-11 La terre s'esmaille de verd
[12] - f. 11v-12 Si c'est un crime que l'aymer

- f. 12v «TABLE/ DE LA CINQUIESME PARTIE./ DU TROISIESME LIVRE D'AIRS DE FEU M. BOESSET. [...]»
- f. [13] «EXTRAIT DU PRIVILEGE. [...]» accordé à Christophe Ballard, daté du 11 mai 1673 (lettres patentes) et du 15 avril 1678 (registration)
- f. [13v] [blanc]

Autres exemplaires :
- F-Pn/ Rés Vm Crlt 187 [dessus ; mq. titre]
- F-Pn/ Rés Vm7 263 (3) [taille]

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

B-Br/ Fétis 2319 A 3 RP
F-CH/ XI D 99
A-Wn/ SH Varia 89
B-Br/ Fétis 2321 A 2 RP
F-Pc/ Rés 178
F-Pn/ Rés Vm7 258
F-Psg/ Rés Vm 226
F-R/ Rés I 3173 [10]
US-NYpm/ 17975 Bdg [ 8]
F-Pn/ Rés Vm Crlt 187
F-CH/ VI F 43 [ 3]
F-Pn/ Rés Vm7 263 [ 3]
F-Pc/ Rés 185 [ 3]

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1621
1689
1611.10.16
1673.05.11

Note(s) date(s)

1611.10.16 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1621 : édition source musicale A
1673.05.11 : privilège imprimé à la fin de la source musicale B
1689 : édition source musicale B

Nom(s) cité(s)

GARNIER, Claude
HODEY, Pierre [attr. probable]

Note(s) nom(s) cité(s)

source musicale A dédiée à Charles d'Albert, duc de Luynes

GARNIER, Claude : auteur de l'ode liminaire de la source musicale A
HODEY, Pierre [attr. probable] : auteur probable du sizain liminaire de la source musicale A (signé «P. H.»)

Dédicataire(s)

LUYNES, Charles d'Albert [1578-1621], duc de

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Christophe [1641-1715]
BALLARD, Pierre [1581 ca-1639]

Référence(s) bibliographique(s) :
Bibliographie :

Cat. Lisbonne 37-856
STOLL 33

Cote CMBV

CMBV/ ARC BOE 11 [B-Br/ Fétis 2319 A 3 RP]
CMBV/ ARC BOE 05 [F-Pc/ Rés 178]

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<