Login
Menu et informations
Base de données
Introduction
Liste des compositeurs
Liste des poètes
Liste des œuvres
Liste des recueils
Faire une recherche
Liste des œuvres Liste des recueils
Informations
Citer le corpus
Légende de l'image de fond
MOY, Louis de : AIRS DE COUR À 3 PARTIES

MOY, Louis de : AIRS DE COUR À 3 PARTIES

Titre uniforme :
AIRS DE COUR À 3 PARTIES
Autorité(s) principale(s) :
Source(s) du recueil :
Source musicale A

AIRS DE COUR/ A trois parties./ Nouvellement composee par le Maistre de la Musique du/ Tres-Illustre & Tres-Genereux COMTE de Frise/ Orientale : SEIGNEUR de Esens, Ste-/ desdorff & Witmunde, &c./ LOUYS DE MOY.
Emden, H. Kallenbach, 1632
parties séparées, 3 vol. (dessus, basse-contre, basse générale), 95 x 150 mm ; dessus et basse-contre : 33-[1] p. ; basse générale : 36 p.
D-ROu/

Note(s) sur la source musicale A

Durosoir/ 109
RISM A.I/ M 4024

Contient :

- dessus, basse-contre :

- p. [1] [titre]
- p. 2-3 «A Tres-Illustre et tres-Genereux Prince PHILIPPE [...] et a la Tres-Illustre et tres-Genereuse Princesse CHRISTINA SOPHIA [...]», épître dédicatoire à Philipp et Christina Sophia von Essen, signée Louys de Moy

[ 1] - p. 4-5 Nous voudrions bien chanter
p. 6 C'est icy ou que l'amour tousjours habitera («Seconde partie.»)
[ 2] - p. 7 Ha belle je veux graver
p. 8 Je pense jour & nuit à tes beaux yeux («Seconde partie.»)
p. 9 Console moy donques Mere de vertu («Troisieme partie.»)
[ 3] - p. 10-11 Ha mignon, par la douceur («Responce.»)
[ 4] - p. 12-13 Soyes plaisans tous vaillants cavaliers
[ 5] - p. 14-15 Puis que vos ans ne ont que un printemps
[ 6] - p. 16-17 Quel espoir de guarir
[ 7] - p. 18-19 En traversans ses champagnes
[ 8] - p. 20-21 O belles cest un malheureux desir
[ 9] - p. 22 Mon ame vit en amour
[10] - p. 23 Mon pere n'a pas voulu
p. 24 Je suis desheritée, que j'ay perdu mon amy («Seconde partie.»)
[11] - p. 26 Ne suis-je pas bien mal-heureuse
[12] - p. 27 Mon amant est pleine de discretion
[13] - p. 28 Madame puis que vostre Amant
[14] - p. 29 Ou sont nos Palais dores («Responce variable»)
[15] - p. 30-31 Mais helas je voy bien
[16] - p. 32 Ha mon coeur vous estes en amour constant («Responce amiable.»)

- p. 34 «TABLE des AIRS/ de cour A 3. [...]»


- basse générale :

- p. [1]-3 idem parties de dessus et basse-contre

[ 1] - p. 4 Nous voudrions bien chanter
p. 5 [cul-de-lampe]
p. 6 C'est icy ou que l'amour tousjours habitera («Seconde partie.»)
[ 2] - p. 7 Ha belle je veux graver
p. 8 Je pense jour & nuit à tes beaux yeux («Seconde partie.»)
p. 9 Console moy donques Mere de vertu («Troisieme partie.»)
[ 3] - p. 10 Ha mignon, par la douceur («Responce.»)
p. 11 [cul-de-lampe]
[ 4] - p. 12 Soyes plaisans tous vaillants cavaliers
p. 13 [cul-de-lampe]
[ 5] - p. 14 Puis que vos ans ne ont que un printemps
p. 15 [cul-de-lampe]
[ 6] - p. 16 Quel espoir de guarir
p. 17 [cul-de-lampe]
[ 7] - p. 18 En traversans ses champagnes
p. 19 [cul-de-lampe]
[ 8] - p. 20 O belles cest un malheureux desir
p. 21 [cul-de-lampe]
[ 9] - p. 22 Mon ame vit en amour
[10] - p. 23 Mon pere n'a pas voulu
p. 24 Je suis desheritée, que j'ay perdu mon amy («Seconde partie.»)
p. 25 [cul-de-lampe]
[11] - p. 26 Ne suis-je pas bien mal-heureuse
[12] - p. 27 Mon amant est pleine de discretion
[13] - p. 28 Madame puis que vostre Amant
[14] - p. 29 Ou sont nos Palais dores («Responce variable»)
[15] - p. 30 Mais helas je voy bien
p. 31 [cul-de-lampe]
[16] - p. 32 Ha mon coeur vous estes en amour constant («Responce amiable.»)
p. 33 [cul-de-lampe]

- p. 34 «Instruction de ce Basse Generale [...]»
- p. 35 «Unterweisung über diesen General Baß [...]»

table absente de la partie de basse générale


[dédicace :]
«A Tres-Illustre & tres-Genereux Prince PHILIPPE, Land-Grave, COMTE de Catzenellebogue, Dietz, Ziegenhain & Nidda. Et A La Tres-Illustre & tres-Genereuse Princesse, CHRISTINA SOPHIA, PRINCESSE de Hessen, COMTESSE DE Catzenellebogue, Dietz, Ziegenhain, Nidda, & de Frise Orientale, DAME de Esens, Stedes-dorff & Wittmundt.
Mon-Seigneur, & Madame,
A bon droit raconte ce grand Orateur & Philosophe Ciceron en ces doctes escrits, que les hommes ne faisans rien apprennent à malfaire, & par oisiveté les corps & ames sont mis en langueur, mais par labeur on obtient les choses grandes, car le travail est un ouvrage apres la mort. Or doncques, pour suivre ces bons preceptes, je me tourne ordinairement vers les livres Musicales, à fin de rendre service (non telle que je doibs, mais telle que je peux) a l'ILLUSTRE LIGNEE d'OOSTFRISE, pour laquelle j'ay mis diverses pieces Musicales. Ainsi MON-SEIGNEUR, & MADAME, depuis que j'ay sçeu que le Grand dieu avoit destiné ce bon-heur, j'ay prin la hardiesse de composer ces Airs de cour, lesquelles je dedie & presente à Vos ALTESSES à la louange de LEUR TRES-ILLUSTRE MARIAGE : & supplie en toute humilité, que vos Altesses : les plairont prendre en gré, & recevoir avec bon visage, car je les ay produi d'aussi promte volonté, comme je baise tres-humblement les mains de vos Al : & demeure toute ma vie de
VOS ALTESSES,
Le tres-humble a tres-obeissant
Serviteur,
LOUYS de MOY.»


Pièces conclusives de la partie de basse générale :

«Instruction de ce Basse Generale, pour s'en servir du luth suivant le ton commun.
Premierement accordere vous la sixiem Basse du luth au grande Gsolreut.
2. Les Cyfres signifient les cordes, dont la chanterelle est cyfer 1. la seconde est 2. la tierce est 3. la quarte est 4.
3. Les Lettres communs signifient les traistes ou touches : Ainsi la lettre A. faut estre sonné libre, Lettre B. sur la premier touche, Lettre C. sur la deuxieme, Lettre D. sur la troisieme, Letter E. [sic] sur la quatrieme, et les autres Lettres et touches suivans, tous de mesme sorte.
4. Les Lettres join les cyfres deseur leur notes, seront observés ensemble selon la mesure et valeur du dites notes.
FIN.»

«Unterweisung über diesen General Baß/ und uff der Lauten/ nach dem gemeinen toon zugebrauchen.
Erstlich soll man die Laute stellen den sechsten Baß im großen G.solreut.
2. Die Ziffern bezeichnen die seiten/ davon die Quinta ist Ziffer 1.
die zweite ist 2. die dritte 3. die vierde 4.
3. Die gemeine A Buchstaben bezeichnen die banden : als muß der Buchstab A loß gebraucht werden/ die B uff den ersten bandt/ C uff den zwenten/ D uff den dritten/ E uff den vierden/ und an den andern folgenden Buchstaben und Banden gleichfals ge schehen.
4. Die Buchstaben neben die Zifferen gesekt über ihre Noten/ sollen nach der maß und geltung derselbigen gleichergestalt in acht genommen werden.»


Remarques :
- La partie de basse générale comprend une ligne mélodique de basse notée sur portée (fa4), ainsi qu'une tablature pour luth à six choeurs accordé en sol selon le «vieil ton» (sol do fa la ré sol). La ligne de basse ne comporte pas de texte : l'incipit littéraire seul est noté au départ. Présentant un ambitus descendant souvent au grave des notes les plus graves du luth, elle est en outre complémentaire de la partie en tablature, les accords de celle-ci ne comprenant pas en général leur basse fondamentale. On peut ainsi en déduire qu'il s'agit d'une ligne instrumentale à réaliser par un instrument de soutien (basse de viole par exemple), l'ensemble de cette basse générale formant ainsi un exemple original de basse continue réalisée, et comportant une tablature en guise de chiffrage ; ce système est expliqué en français et en allemand aux p. 34 et 35 de la partie concerée (voir transcription infra) ;
- les pièces 6 et 14 sont des adaptations (texte et musique, sans grandes modifications) d'airs de Pierre Guédron ; d'autres pièces (10b par exemple) reprennent les timbre de chansons célèbres de la fin du XVIe siècle.

Lieu(x)

EMDEN
PARIS

Note(s) lieu(x)

EMDEN : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1632

Note(s) date(s)

1632 : édition source musicale A source musicale A

Nom(s) cité(s)

GUÉDRON, Pierre

Note(s) nom(s) cité(s)

Dans ce recueil Louis de Moy reprend deux airs (texte et musique) de Pierre Guédron, en les modifiant légèrement. Les pièces concernées sont les n° 6 et 14 ; voir notes source musicale A.

Dédicataire(s)

HESSE-BUTZBACH, Philipp von [1581-1643]
HESSE-BUTZBACH, Christina Sophia von [1609-1658]

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

KALLENBACH, H.

Notes sur le recueil :
Effectif

sol2,fa4/bc

Informations sur la notice :

Notice créée par Thomas Leconte (décembre 2003).

Date de référence :

<<<< retour <<<<