Login
Menu et informations
Base de données
Introduction
Liste des compositeurs
Liste des poètes
Liste des œuvres
Liste des recueils
Faire une recherche
Liste des œuvres Liste des recueils
Informations
Citer le corpus
Légende de l'image de fond
CHASTILLON, Guillaume de, sieur de la Tour ( ca-) : AIRS ET CHANSONS MISES EN MUSIQUE À 4 PARTIES

CHASTILLON, Guillaume de, sieur de la Tour ( ca-) : AIRS ET CHANSONS MISES EN MUSIQUE À 4 PARTIES

Titre uniforme :
AIRS ET CHANSONS MISES EN MUSIQUE À 4 PARTIES
Source(s) du recueil :
Source musicale A

[INCOMPLET]
AIRS ET CHANSONS/ MISES EN MUSIQUE A/ QUATRE PARTIES./ Non encore veuës ny Imprimees & la plus grande partie/ desquelles ont esté trouvees dans le cabinet du/ Sieur de la TOUR apres son decez.
Caen, Jacques Mangeant, 1611
partie de superius seule conservée, in-8° oblong, 85 x 130 mm, 40 f.
D-Sl/ Schöne Kunste M 80

Note(s) sur la source musicale A

Durosoir/ 049
RISM A.I/ L 1058

Contient :

- f. [1] [titre]
- f. [1v-2] «A MADAME,/ MADAME LA PRINCESSE/ DE CONTY [...]», épître dédicatoire à Louis-Marguerite de Lorraine, signée I.[acques] M.[angeant]
- f. [2v] «AU LECTEUR. [...]», avis non signé, de Jacques Mangeant probablement
- f. [3] «Sur le trespas du sieur de LA TOUR. [...]», sonnet signé [Robert de] L'Éperonnière Angot [Angot de L'Éperonnière]

[Airs :]
[ 1] - f. 3v-5v Que d'espines Amour accompagnent tes roses
[ 2] - f. 6-7 Revenez mes plaisirs, Madame est revenuë
[ 3] - f. 7v-8 Laisse moy raison importune
[ 4] - f. 8v-9 Riche d'or et d'honneur je party d'Italie
[ 5] - f. 9v-10 O que dessus tous
[ 6] - f. 10v-11 Mais vrayment que je croy
[ 7] - f. 11v-12 Vous qui chargez de martyre
[ 8] - f. 12v-13 Puis que les chansons sacrees
[ 9] - f. 13v-14 Habitans de la bas que les feux & les flames
[10] - f. 14v-15 Bien que l'espoir de mon ame
[11] - f. 15v-16 Amour qui avois peu
[12] - f. 16v-17 Si je ne suivois ma Ciprine
[13] - f. 17v-18 Ma belle ne croyez pas qu'une autre beauté
[14] - f. 18v-19 La beauté qui m'appelle à suivre ses appas
[15] - f. 19v-20 Je me baignois au changement
[16] - f. 20v-21 Ce qui me plaist d'avantage
[17] - f. 21v-22 Vous me demandez pourquoy
[18] - f. 22v-23 Leandr'estant parmy l'orage
[19] - f. 23v-24 Cueillant la viollette
[20] - f. 24v-25 Que le ciel me fist naistre
[21] - f. 25v-26 Poussé d'un bel espoir qui redouble ma flame
[22] - f. 26v-27 Ma Ciprine, Ma divine
[23] - f. 27v-28 Tant de douleurs, de tourments
[24] - f. 28v-29 Soubs l'ombrage d'un buisson
[25] - f. 29v-30 Ma foy vous avez tort ma belle
[26] - f. 30v-31 Philin estant amoureux
[27] - f. 31v-32 Quiconque ainsi que moy
[28] - f. 32v-33 Je rencontré l'autre jour
[29] - f. 33v-34 Sois que je sois pres de ma belle
[30] - f. 34v-35 Pourquoy belle lumiere
[31] - f. 35v-36 Amour voyant ma maistresse
[32] - f. 36v-37 Sur quoy doy-je or m'arrester
[33] - f. 37v-38 Puis qu'estant pres de vous, ma plainte fut si vaine
[34] - f. 38v-39 Bel astre, soleil radieux
[35] - f. 39v-40 Adieu delices de mes jours

- f. 40v «TABLE. [...]» [ordre alphabétique]


Pièces liminaires :

[dédicace :]
«A MADAME,/ MADAME LA PRINCESSE DE CONTY.
MADAME,
Ce seroit trop de vanité à un ouvrage posthume de sortir en lumiere sans quelque protection. C'est pourquoy avec toutes sortes de respect & d'humilité celuy-cy se vient adresser à la vostre. Il a jetté les yeux sur toute la France & n'y a rien veu de pareil ny a vostre merite ny a vostre bonté. Le goust judicieux qu'il tesmoigne en ceste election, & la pitié qui naturellement est deuë aux enfans qui n'ont point de pere le rendent digne de vostre faveur. Vous la luy accorderez, s'il vous plaist, MADAME, & ferez à celuy qui vous le dedie, l'honneur de le tenir pour
Vostre tres-humble & tres-obeissant
serviteur I.M.»

«AU LECTEUR.
AMY LECTEUR, Si tu as veu les premiers Airs du feu sieur de la TOUR, & que tu y ayes pris quelque plaisr, je croy que tu ne mepriseras point ce reste, qui s'est trouvé dans son cabinet apres sa mort. S'il eust assez vescu, pour le faire luy-mesme sortir en lumiere, il y eust mis la derniere main, & peut estre que le second soin eust eu quelque advantage sur le premier. Tel qu'il s'est trouvé je te le presente, & te prie le voir d'aussi bon oeil qu'il t'est offert de bonne volonté. Adieu.»

«Sur le trespas du sieur de LA TOUR.
Nimphes, qui sur le bord du Cadomois rivage
Fustes menant le bal des Muses d'alentour,
Et qui pleines d'ennuis laissez ce beau sejour,
Pour vivre desromais dans un desert sauvage.

Ayant perdu LA TOUR, qui combloit mon courage
De jeu, de passe-temps, de Musique & d'amour,
Faites qu'avecques vous ma Muse nuict & jour
Lamente le sujet qui cause ce dommage.

Par l'extreme douceur de son luth plein d'appas,
Il pouvoit comme Orphee eviter le trespas,
Mais sçachant de son Roy le malheureux esclandre

Il voulut à l'instant à la mort recourir,
Et chanter tout ainsi qu'un Cygne de Meandre
Son trespas en ces Airs avant que de mourir.
L'EPERONNIERE ANGOT.»


Remarques :
- Table alphabétique ;
- les pièces 4 à 8 sont extraites d'une «Mascarade d'Arion» (mention «Airs de la Mascarade d'Arion.» au départ du f. 8v), peut-être dansée en 1603 lors de la venue de Henry IV à Caen (11-18 septembre) ; à ce sujet, voir les précisions données dans l'éd. de Yannick Leroy (p. 7, 17 et 98 notamment ; voir Éditions modernes) ;
- les initiales «T.C.» figurent au départ des pièces 1 à 3 et 28 à 35 ; leur signification n'a pu être clairement élucidée ; Armand Gaste (voir p. 17 de l'«Avertissement» à l'éd. de Yannick Leroy) a émis l'hypothèse qu'elles pourraient résulter de la latinisation du nom du compositeur, «Turris castellum» (pour de plus amples renseignements, voir l'éd. de Yannick Leroy).

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

D-Sl/ Schöne Kunsten M 80

Voir aussi

L'Amphion Sacré (Lyon, Louis Muguet, 1615), recueil de parodies spirituelles polyphoniques qui comporte tous les airs du recueil de La Tour.

Lieu(x)

CAEN
PARIS

Note(s) lieu(x)

CAEN : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1611
1603.09.11-1603.09.18

Note(s) date(s)

1603.09.11-1603.09.18 : date du séjour officiel d'Henri IV à Caen, durant lequel il est probable que la Mascarade d'Arion dont sont extraites les pièces 4 à 8 du recueil fut exécutée.
1611 : édition source musicale A

Nom(s) cité(s)

MANGEANT, Jacques [attr. probable]
ANGOT DE L'ÉPERONNIÈRE, Robert

Note(s) nom(s) cité(s)

MANGEANT, Jacques [attr. probable] : auteur probable de l'épître dédicatoire à Louise-Marguerite de Lorraine, princesse de Conti

ANGOT DE L'ÉPERONNIÈRE, Robert : auteur du poème liminaire

Dédicataire(s)

CONTI, Louise-Marguerite de Lorraine, princesse de

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

MANGEANT, Jacques

Référence(s) bibliographique(s) :
Bibliographie :

BLOCH-MICHEL, Antoine
«Chastillon de la Tour»
Recherches sur la Musique Française Classique, I, 1960, p. 7-29

Édition(s) moderne(s)

Guillaume de Chastillon de La Tour
Airs et chansons à 4 parties (1611)
éd. Yannick Leroy
Caen, Centre polyphonique régional de Basse-Normandie, 1986, 108-[2] p. (Patrimoine musical normand)

restitution complète du recueil, d'après la seule partie conservée du recueil original (superius) ; les trois parties manquantes (contra, tenor, bassus) ont été reconstituées d'après les contrafacta spirituels de l'Amphion Sacré (Lyon, Louis Muguet, 1615).

Informations sur la notice :

Notice créée par Thomas Leconte (décembre 2003).

Date de référence :

<<<< retour <<<<