Login
Menu et informations
ROBELOT, Joseph (ca 1719-1795)
État civil
NOM : ROBELOT     Prénom(s) : Joseph     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : ROBLOT
Date(s) : 1719 ca  / 1795-7-4
Notes biographiques

Joseph ROBELOT, prêtre picard, fait carrière comme petit vicaire puis haut vicaire à la cathédrale Saint-Pierre de Beauvais (Oise) de 1759 à la Révolution. Ces places impliquaient des obligations musicales. Il fut aussi maître de latin des enfants de chœur dans le même établissement.

• [vers 1719] : Joseph ROBELOT, fils de Joseph Robelot et de Marie Louise L'Étuvée, naît à Amiens [Somme].

• 5 septembre 1759, Beauvais [Oise] : Le chapitre de la cathédrale procède à la réception d'un petit vicaire [musicien], Joseph ROBELOT ("Roblot"), prêtre du diocèse d'Amiens, avec 500 livres de gages. Il est aussi nommé maître de latin des enfants de chœur, avec 500 livres.

• 20 août 1760, Beauvais : ROBELOT, maître de latin, est mis 6 mois à l'épreuve, tout comme le petit vicaire DOISNEL.

• 12 mars 1762, Beauvais : Une plainte est portée contre le maître de latin des enfants de chœur, ROBLOT, après l'examen des enfants par les intendants de l'école de chant ; ils n'ont fait aucun progrès en latin et doctrine chrétienne. Chaque dimanche, après vêpres, il devra travailler avec lesdits enfants et ces derniers seront interrogés à nouveau après le jour de Pâques.
• 1er octobre 1762, Beauvais : Le chapitre donne congé à ROBELOT, maître de latin des enfants de chœur. 

• 2 mars 1767, Beauvais : Le chapitre lui remet une attestation.
• 17 avril 1767, Beauvais : Il prend possession de la chapelle Sainte-Barbe.

• 26 août 1778, Beauvais : Les chanoine entendent la lecture d'une lettre de M. ROBLOT, petit vicaire, qui demande à succéder à Jean François Joseph RENARD comme haut vicaire.
• 19 octobre 1778, Beauvais : Il obtient la place de haut vicaire [musicien] à 700 livres par an. Il était déjà chapelain et petit vicaire. 

• 1783-1784, Beauvais : Outre ses appointements de 700 livres pour l'année comptable, il touche 30 livres comme pointeur des chapelains.

• 1790, Beauvais : Joseph ROBELOT est toujours haut vicaire de la cathédrale. Ses revenus sont de 1 400 livres.

• 21 avril 1791, Beauvais : Il a 71 ans. Le District propose de lui accorder un acompte de 200 livres sur sa future pension.

• 4 juillet 1795, Beauvais : Joseph ROBELOT, 77 ans, pensionnaire de l'État, meurt en sa maison, n° 1869 rue des Décades, section de l'Occident (ancienne rue de l’École du chant). Le décès est déclaré le lendemain par la citoyenne Marie Louise Robelot, 75 ans, demeurant rue des Décades, probablement sa sœur.

Mise à jour : 31 décembre 2018

Sources
F-Ad60/ 2LP 1124 ; F-Ad60/ 3E57/10 ; F-Ad60/ 5MI153 ; F-Ad60/ G 2473 ; F-Ad60/ G 2474 ; F-Ad60/ G 2475 ; F-Ad60/ G 2476 ; F-Ad60/ G 2477 ; F-Ad60/ G 2478 ; F-Ad60/ G 2480 ; F-Ad60/ G 2481 ; F-Ad60/ G 2764 ; F-Ad60/ G 2765 ; F-Ad60/ G 2780

<<<< retour <<<<