Login
Menu et informations
RAYNALDY, Antoine, dit TEYSSANDIER (ca 1715-1793)

RAYNALDY, Antoine, dit TEYSSANDIER (ca 1715-1793)

État civil
NOM : RAYNALDY     Prénom(s) : Antoine     Sexe : M
Complément de nom : dit TEYSSANDIER
Autre(s) forme(s) du nom : TYSSANDIER
TISSANDIER
TISSANDIÉ
TYSSANDIÉ
Date(s) : 1715 ca  / 1793-4-10
Notes biographiques

Antoine RAYNALDY dit TEYSSANDIER est sa vie durant musicien de la chapelle de musique de la cathédrale Notre-Dame de Rodez.

• vers 1715, Rodez : Naissance d’Antoine TEYSSANDIER, fils d’Antoine RAYNALDY et de Marguerite Teyssandier, mariés, habitants à Rodez, comme l’indique l’acte de mariage. Antoine RAYNALDY portera sa vie durant le nom de sa mère, signant parfois Raynaldy dit Teyssandier.

• 16 août 1740, Rodez : Le chapitre cathédrale fixe le traitement d’un musicien du nom de TEYSSANDIER, sans prénom, à 25 livres mensuelles.

• 14 septembre 1740, Rodez : Antoine TEYSSANDIER épouse dans la cathédrale Notre-Dame Catherine Chauzy (Rodez, 17 février 1720), fille de Pierre Chauzy cuisinier et de Jeanne Girard. Le père du marié est bien Antoine RAYNALDY mais futur époux porte comme nom d’usage celui de sa mère, Marguerite Teyssandier. L’acte de mariage précise : Antoine RAYNALDY dit TEYSSANDIER, musicien et symphoniste. L’acte de mariage porte aussi la signature de Géraud BECUS (serpent.)
• 23 juillet 1741, Rodez : Naissance de Jeanne Denise, fille d’Antoine TEYSSANDIER et de Catherine Chauzy. Le parrain est Denis DE MONGEOT, le maître de musique de la cathédrale ; le sous chantre François MERCADIER, signe l’acte de baptême comme témoin.
• 6 février 1743, Rodez : Naissance de Marguerite, fille d’Antoine TEYSSANDIER et de Catherine Chauzy. Son parrain est Pierre Joseph FERAL joueur de serpent ; [L’épouse de Pierre Joseph Feral porte le même nom, Chauzy que celle d’Antoine TEYSSANDIER]. Un autre musicien signe l’acte de baptême : Jean Jacques NOËL, maître de musique.
• 6 janvier 1745, Rodez : Pierre Joseph, fils d’Antoine TEYSSANDIER et de Catherine Chauzy naît. Il a pour parrain Pierre Joseph FERAL, marraine Marguerite Girard. Le baptême est célébré en présence de Me Gilles DESHAYES dit SALOMON (et qui signe ainsi) et de Jean François MONTIALOUX, alors seulement clerc tonsuré. Pierre Joseph deviendra prêtre et résidera en Dordogne.
• 21 juin 1747, Rodez : Le couple donne naissance à une fille prénommée de Jeanne qui sera couturière ; elle décèdera le 15 novembre 1812.
• 22 avril 1749, Rodez : Naissance d'Antoine Étienne, autre fils du couple ; l'acte de baptême porte la signature de Pierre Joseph FERAL.

• 19 décembre 1749, Rodez : TEYSSENDIER, dont on peut penser qu’il s’agit bien d’Antoine TEYSSANDIER, reçoit une gratification de 36 livres pour avoir enseigné le violon à Jean-Baptiste LASMAYOUS, enfant de chœur.

• 4 février 1756, Espalion [Aveyron] : Sans doute devenu veuf, Antoine TEYSSANDIER épouse Catherine Vincent, originaire d’Espalion. Plusieurs enfants du couple sont baptisés dans la cathédrale Notre-Dame :
- Jean-Baptiste (25 novembre 1759 - 14 octobre 1767) dont l’acte de décès est signé par Jacques GOMBERT.
- Amans (13 septembre 1758 – 12 juin 1773) dont le parrain est Pierre Joseph FERAL ; 2 autres musiciens assistent au baptême et signent le registre : Jean-Baptitse FAUCHAMEAU, et Étienne ROUQUAYROL, clerc) 
- Étienne (1761 – 28 mai 1775)
- Antoinette (c 1763- 2 mai 1786)
- Pierre Paul TEYSSANDIER (25 janvier 1765- ?) qui sera enfant de chœur de la maîtrise de la cathédrale
- André (décédé à 15 mois le 27 août 1768)
- Marie (8 décembre 1768- ?) dont l'acte de baptême est signé par Jean-Baptiste LASMAYOUS (clerc).
 - Marie (c 1770-16 février 1784)
- Jean-Baptiste (1773 – 26 juin 1778)

• 7 juillet 1788, Rodez : Antoine TYSSANDIER signe comme témoin lors du mariage de François Broussy (maçon) et Marianne Tardieu.
• 15 avril 1789, Rodez : Antoine TEYSSANDIER, musicien au chœur de la cathédrale, émancipe son fils Jean Antoine, docteur en médecine, habitant Rodez par acte notarié dans l’étude de Maître Jean Louis Soulier notaire.

• 1789-1790, Rodez : Les musiciens de la chapelle de musique de la cathédrale sont payés en 1940 livres pour l’année avec la répartition suivante : 400 livres à la haute-contre [Jacques André CHABBOT] ; 400 livres à la basse-taille [Jean François VAREILLES ou François OURGOULHOUX] ; 120 livres à la taille ; 120 livres à la haute taille ; 300 livres au joueur de serpent [Jacques DAURES], 300 livres au joueur de basson [Jean-Baptiste FAUCHAMEAU] 300 livres au joueur de basse [Antoine TEYSSANDIER ?]

1790, Rodez : Antoine TEYSSANDIER est l’un des musiciens, jouant du violon de la chapelle de musique de la cathédrale, avec FAUCHAMEAU, DURAND, CHABBOT et OURGOULHOUX.

• 25 janvier 1793, Rodez : Antoine TEYSSANDIER, musicien, modifie son testament ; par ce nouveau document il déclare que n’ayant aucune préférence pour aucun de ses enfants il a changé d’avis au sujet des dispositions du partage de ses biens. Il souhaite un partage en parts égales. Ce testament annule donc le précédent daté du 26 février 179.

• 10 avril 1793, Rodez : Antoine TEYSSANDIER décède à son domicile rue neuve basse. Il est l’époux de Catherine Vincent, et âgé d’environ 78 ans. Le décès est déclaré par le fils du défunt Pierre Paul TISSANDIER.

• 17 avril 1796 [28 germinal an IV], Rodez : Dans l’étude de maître Jean Louis Soulier notaire, les filles (Brigitte et Jeanne) et fils (Jean Paul) du défunt procèdent au règlement de la succession qui comprend, outre des meubles de peu de valeur, la maison de la rue basse Saint-Catherine.

Mise à jour : 2 septembre 2019

Sources
Ad12/ 5 L 257 ; F-Ad12/ 1 L 1833 ; F-Ad12/ 3 G 254 ; F-Ad12/ 3 G 255 ; F-Ad12/ 3 G 265 ; F-Ad12/ 4 E 12-13 ; F-Ad12/ 4 E 212-3 ; F-Ad12/ 4 E 212-3,  ; F-Ad12/ 4 E 84-1 ; F-Ad12/ 5 L 253 ; F-Ad12/ 5 L 257 ; F-An/ DXIX/090/748/03

<<<< retour <<<<