Login
Menu et informations
MONTELS, Jean[-Pierre], le cadet (ca 1730-1809 ap.)

MONTELS, Jean[-Pierre], le cadet (ca 1730-1809 ap.)

État civil
NOM : MONTELS     Prénom(s) : Jean[-Pierre]     Sexe : M
Complément de nom : le cadet
Autre(s) forme(s) du nom : MONTELZ
Date(s) : 1730 ca  / 1809 ap.
Notes biographiques

• 30 juillet 1730, Toulouse : Jean MONTELS le cadet est peut-être né à cette date. Un garçon prénommé Jean Pierre, fils d’André Montels maître tonnelier et jaugeur et de Jeanne Tua (dic) est baptisé le 3 août sur la paroisse Saint-Étienne. Cette proposition est renforcée par le fait qu’on sait que Jean MONTELS cadet est le frère de l’organiste Jean MONTELS aîné.

• 1750, Toulouse : Jean MONTELS le cadet est organiste de la Dalbade.

• 1758, Agde : Jean MONTELS est organiste.

• 5 janvier 1792, Toulouse : Jean MONTELS et d'autres organistes toulousains signent une pétition pour demander que l'orgue de Saint-Étienne qui a été confié "à un écolier" soit "comme à l'accoutumé" mis au concours.

• du 1er février 1792 au [27 février 1794 [9 ventôse an II] Toulouse : Jean MONTELS le cadet est employé comme organiste à l'église paroissiale de la Daurade, aux gages de 360 litres par an, où il a succédé à son frère Jean-Baptiste MONTELS.

• 28 avril 1805, Toulouse : Journal de la Haute-Garonne annonce des changements d’adresse dont celui de MONTELS le cadet qui de la rue du Coq d’Inde va rue Tolosane, n° 331 (près de la place Mage). Il est dit professeur d’accord.
• 1805-09, Toulouse : La presse toulousaine nous apprend qu'il vend des instruments (en particulier un cabinet d'orgue à 3 jeux puis en 1809 il propose à la location ou à la vente 2 pianos neufs).

Sa trace se perd ensuite…

Mise à jour : 4 février 2018

Sources
Desazars de Montgailhard, "Histoire de l'Académie des Sciences [II]", Mémoires de l'Académie [...] de Toulouse (1907) ; F-Ad31/ 1 L 1163 ; F-Ad31/ 127 H 176 ; F-Ad31/ 2 E IM 8394 ; F-Ad31/ L 4265

<<<< retour <<<<