Login
Menu et informations
MARESCHALLE, Pierre François Sébastien (1777 av.-1794)

MARESCHALLE, Pierre François Sébastien (1777 av.-1794)

État civil
NOM : MARESCHALLE     Prénom(s) : Pierre François Sébastien     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : MARÉCHAL
MARESCHAL
LE MARÉCHAL
LE MARESCHAL
LE MARESCHALLE
Date(s) : 1777 av.  / 1794-12-22 
Notes biographiques

Originaire de Pierrepont (diocèse d'Amiens), Pierre François Sébastien MARESCHALLE est sous-chantre à la cathédrale de Quimper au moment de la Révolution. Nous ignorons encore où il a reçu sa formation et les lieux fréquentés avant son arrivée en la cité épiscopale cornouaillaise. En but à de nombreuses difficultés financières, il adresse de multiples demandes au chapitre de la cathédrale de Quimper pour obtenir des prêts, des avances sur salaires ou la gratuité de son loyer. Ces diverses demandes reçoivent des réponses plus ou moins positives dans la limite des moyens financiers d'un chapitre connaissant lui-même de grandes difficultés. Après la fermeture des lieux de culte, Pierre François Sébastien MARESCHALLE devient gendarme.

• ?, Pierrepont [Aisne] : D'après son acte de mariage, Pierre François Sébastien MARESCHALLE voit le jour du mariage d'entre Pierre François Mareschalle et Firmine Chantrelle.

• 17 juillet 1777, Quimper [Finistère] : Le chapitre de la cathédrale Saint-Corentin reçoit Pierre François Sébastien MARESCHALLE en tant que suppôt du bas-choeur à raison de 240 livres par an.

• 12 janvier 1778, Quimper : Pierre François Sébastien MARESCHALLE épouse Jeanne Yvonne Le Moille. L'acte de mariage le dit originaire de la paroisse "de Nôtre Dame de Pierrepont diocese d'Amiens, province de Picardie". Son épouse est originaire de la paroisse de La Chandeleur à Quimper. Jean Pierre MORO de MAUGOUËRAN, serpent à la cathédrale, signe parmi les témoins. 11 enfants vont naître de ce mariage.

• 29 septembre 1778, Quimper : Jean Michel MARESCHALLE naît du mariage MARESCHALLE et a pour parrain le sieur Jean Pierre MORO de Maugoüerand, serpent à la cathédrale Saint-Corentin. La famille demeure rue du Frout. L'enfant sera reçu, vers 1785-1787, enfant de choeur à la cathédrale de Quimper.

• 23 mars 1779, Quimper : A la suite du décès de Pierre LE SPEC sous-chantre, Pierre François Sébastien LE MARSCHALLE est reçu sous-chantre par le chapitre cathédral. Ses gages annuels s'élèvent à 400 livres.

• 25 septembre 1780, Quimper : En la cathédrale Saint-Corentin, Jean Guillaume PROVOST, chantre, épouse, en la chapelle Saint Pierre où se dessert la paroisse Saint-Sauveur, Marie Louise Biennée. Parmi les témoins du mariage, on trouve la signature de Jean Pierre MORO, serpent et celle de Pierre François Sébastien MARESCHALLE.

• 10 mars 1782, Quimper : Jean Sébastien Hervé, fils de Pierre François Sébastien MARESCHALLE, voit le jour et est baptisé le lendemain en la cathédrale Saint-Corentin où se dessert la paroisse Saint-Ronan. Cet enfant sera reçu en en mars 1788 à la psallette de la cathédrale. L'acte indique que son père est toujours sous-chantre de la cathédrale.

• 27 septembre 1782, Quimper : Le chapitre cathédral accorde un prêt de 400 livres à Pierre François Sébastien MARESCHALLE. 50 livres seront retenues tous les 3 mois sur ses gages afin de rembourser en 2 ans le prêt.

• 19 avril 1783, Quimper : Le chapitre cathédral, face aux difficultés rencontrées par Pierre François Sébastien MARESCHALLE pour vivre de ses gages de sous-chantre, lui remet une partie de la dette qu'il a contractée en septembre 1782 : Pierre François Sébastien MARESCHALLE ne devra rembourser que 100 livres. Le chapitre se réserve le droit d'augmenter ultérieurement ses gages.

• 10 février 1784, Quimper : Pierre François Sébastien MARESCHALLE sollicite une nouvelle fois une avance sur gages de 200 livres. Le chapitre cathédral accède à sa demande, le remboursement s'effectuant au travers d'une retenue de 24 livres par quartier sur ses gages.

• vers 1785-1787, Quimper : Jean Michel MARESCHALLE, fils ainé de Pierre François Sébastien MARESCHALLE, est reçu enfant de choeur par le chapitre de la cathédrale Saint-Corentin.

• 26 mai 1786, Quimper : Pierre François Sébastien MARESCHALLE adresse une nouvelle demande au chapitre cathédral pour un emprunt portant sur 400 livres "pour l'aider dans la nouvelle branche de commerce qu'il se voit forcé d'entreprendre pour l'entretien de sa nombreuse famille". Cet emprunt lui est accordé à "la condition qu'au bout de chaque 3 mois, il en montreroit l'emploi, ou qu'il en representeroit la valeur a monsieur le sindic ou a quelque membre du chapitre et au bout de 6 mois le chapitre prendra les termes qu'il jugera convenables". On ignore la nature exacte de cette activité.

• 26 janvier 1787, Quimper : Le chapitre semonce Pierre François Sébastien MARESCHALLE, sous chantre, à la suite d'une "scène scandaleuse" faite la veille en la cathédrale. Cette scène intervient la veille de la réception de VAN AR KEN comme suppôt du chœur : les évènements sont-ils liés ? Le chapitre lui interdit de porter durant 3 dimanches ou fêtes consécutives la chape au chœur.

• 18 mai 1787, Quimper : Le syndic informe le chapitre que Pierre François Sébastien MARESCHALLE qui a "charge d'enfants et d'infirmité" ne peut payer le loyer de sa maison qui s'élève à 150 livres. Le chapitre réduit ce loyer à 100 livres. Cette maison faisait partie d'un ensemble, dont celle du serpent Jean Pierre MORO, construit le long de la cathédrale et démolie dans la seconde moitié du XIXe siècle lors des travaux de restauration de la cathédrale conduits par l'architecte Joseph LE BIGOT.

• 23 février 1788, Quimper : Le chapitre délibère sur une demande du sieur MARESCHALLE, sous chantre, portant sur une augmentation de 200 livres de ses gages qui s'élèvent déjà à 400 livres ainsi que l'exonération de son loyer. Le chapitre "étoit surpris de son excessive demande, que l'indigeance de la fabrice ne permettoit pas de lui accorder ce qu'il desiroit" et consent à lui accorder 500 livres de gages mais qu'il devra toujours payer 100 livres pour son loyer.

• 26 mars 1788, Quimper : Le chapitre de la cathédrale Saint-Corentin décide de prendre pour enfant de chœur Jean Sébastien Hervé MARESCHALLE, second garçon de Pierre François Sébastien MARESCHALLE, à condition que l'enfant reste chez ses parents qui seront chargés, pour une somme de 200 livres par an, de pourvoir à son éducation. Le sieur PROVOST, musicien à la cathédrale, donnera une leçon de musique chaque jour aux enfants et cette leçon se tiendra en la maison de la famille MARESCHALLE.

• 19 juin 1788, Quimper : Pierre François Sébastien MARESCHALLE signe comme témoin lors de l'inhumation de Françoise Lorvellon épouse de Jean Pierre MORO, serpent à la cathédrale.

1790, Quimper : Pierre François Sébastien MARESCHALLE est toujours sous-chantre au sein du bas-choeur de la cathédrale Saint-Corentin. Il perçoit des gages jusqu'en septembre 1790 et est toujours locataire, pour un loyer de 100 livres par an, d'une maison appartenant au chapitre cathédral. Il perçoit également 700 livres (400 livres pour 1789 et 300 livres pour 9 mois de 1790) pour 2 de ses enfants -  Jean Michel et Jean Sébastien Hervé - qui sont enfants de choeur. Comme traditionnellement à l'occasion de la Sainte-Cécile, 12 livres sont versées par le chapitre cathédral aux musiciens du bas-choeur à savoir Pierre François Sébastien, Jean Pierre MORO et  Jean Julien PROVOST.

• 3 janvier 1791, Quimper : Une pétition collective est rédigée par les membres du bas-choeur de la cathédrale Saint-Corentin pour demander le paiement du dernier quartier de décembre 1790 et celui du 1er quartier de 1791. Pierre François Sébastien MARESCHALLE y est dit sous chantre à  raison de 500 livres par an dont 175 lui sont encore dues.

• 4 janvier 1791 : Le district de Quimper, après délibération, ordonne le paiement du dernier quartier de 1790 aux musiciens du bas-choeur de la cathédrale Saint-Corentin et reconduit ces mêmes musiciens dans leur fonction jusqu'à "ce qu'on en ait pu conférer avec M. l'évêque [...] aux mêmes gages et appointements qu'ils recevaient du ci-devant chapitre".

• 22 décembre 1794, Lézignan-Corbières [Aude] : Pierre François Sébastien MARESCHALLE décède en l'hôpital de Lézignan où il était entré le 21 novembre. L'acte de décès indique qu'il était "gendarme à la 2e division organisée à Versailles Compagnie n°3".

Mise à jour : 11 avril 2019

Sources
F-AD11/ NMD Lézignan-Corbières ; F-AD83/ NMD Toulon ; F-Ad29/ 18 L 73  ; F-Ad29/ 18 L 99 ; F-Ad80/ 4G 2983 ; F-AdioQuimper/ 11AA15 ; F-AdioQuimper/ 4AA7 ; F-Am Quimper/ BMS La Chandeleur de Quimper ; F-Am Quimper/ BMS Quimper ; F-Am Quimper/ BMS Saint-Ronan de Quimper ; F-Am Quimper/ BMS Saint-Sauveur de Quimper ; F-Am Quimper/ NMD Quimper

<<<< retour <<<<