Login
Menu et informations
GUÉRIN, Alexandre, à Poitiers (ca 1734-1780)

GUÉRIN, Alexandre, à Poitiers (ca 1734-1780)

État civil
NOM : GUÉRIN     Prénom(s) : Alexandre     Sexe : M
Complément de nom : à Poitiers
Date(s) : 1734 ca  / 1780-12-2
Notes biographiques

Alexandre GUÉRIN passe la seconde moitié de sa vie comme chantre à Poitiers. Sa jeunesse et sa formation demeurent inconnues.

• [Vers 1734] : Alexandre GUÉRIN est né vers 1734, si l'on en croit l'âge indiqué à son décès en 1780 (il est alors dit âgé de 46 ans).

• À partir de l'été 1757 environ, Poitiers : Alexandre GUÉRIN devient musicien à la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand.

• [Avant 1761] il épouse Anne Fron / Frond / Flon. Le couple s'installe paroisse Sainte-Triaize à Poitiers.
• 14 avril 1761, Poitiers : Le remariage de Marc Charles Denis FRARY, maître de musique de la collégiale Sainte-Radegonde avec Marie-Geneviève Lemaugin réunit de nombreux musiciens de la ville. La cérémonie est célébrée en l'église Sainte-Triaize par Pierre [Amédée ?] Jean Baptiste FOURNIER prêtre et maitre de musique  de la cathédrale Saint-Pierre. La collégiale Saint-Hilaire-le-Grand est également représentée par son maître de musique, Thomas Claude Ferdinand BERTON, ainsi que les choristes Alexandre GUÉRIN et Jean-Baptiste DONON.

• 1761-1764, Poitiers : Lorsqu'Alexandre GUÉRIN fait baptiser trois enfants, à Saint-Hilaire, il est dit musicien de la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand. Les parrains de ses enfants sont trois musiciens de la même église : Thomas Claude Ferdinand BERTON, François POULAIN et Pierre Charles BERGEREAU.

• 13 juillet 1765, Poitiers : Alexandre GUÉRIN obtient du chapitre un certificat attestant qu'il "a servi pendant environ 8 ans de manière édifiante en notre église". Cela pourrait signifier qu'il a alors quitté son poste à Saint-Hilaire (et en effet on ne trouve plus alors de baptême d'enfants Guérin sur la paroisse Sainte-Triaize).

• 10 décembre 1771, Poitiers : Alexandre GUÉRIN exerce à nouveau à la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand. 10 sols sont retenus sur ses gages, "faute de résidence".

• 29 août 1772, Poitiers : Il est mentionné comme basse-contre à la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand. Il reçoit un certificat de vie et mœurs et une autorisation d'absence. On le retrouve toutefois toujours à la collégiale en février 1773, où il est à nouveau privé d'une livre pour son manque d'assiduité.

• En août 1775, il reçoit 150 livres de gratification du chapitre "pour certaines considérations". En mai 1775, le chapitre reçoit Julien GUÉRIN, 6 ans et demi, comme enfant de chœur : il s'agit peut-être de l'un de ses fils (la délibération ne le précise pas).

• En septembre 1779, Alexandre GUÉRIN reçoit 48 livres du chapitre de Saint-Hilaire-le-Grand "pour se procurer les secours nécessaires dans son état d’infirmité". Manifestement son état de santé s'est irrémédiablement dégradé.

• 2 décembre 1780, Poitiers : Alexandre GUÉRIN décède à l'âge de 46 ans. Le lendemain, le chapitre décide de le faire inhumer "dans le cloître du côté du cuvier" et "enjoint aux sieurs chapelains, vicaires choristes et musiciens" de se trouver à la cérémonie.

• En juillet 1783, l'enfant de choeur Julien GUÉRIN est  congédié à cause de plaintes non explicitées par le registre capitulaire.

• Le 7 février 1785, sa fille Madeleine épouse un maître serrurier, Charles-Joseph Meunier. Cinq ans après son décès, l'acte indique que le père de la jeune femme était musicien de la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand.

Dernière mise à jour :  10 avril 2020

Sources
F-Ad86 / G568 ; F-Ad86/ BMS Poitiers ; F-Ad86/ BMS Saint-Hilaire ; F-Ad86/ G 567 ; F-Ad86/ G 569 ; F-Ad86/ G568 ; P. Rambaud, Notes et documents sur les artistes en Poitou..., 1920.

<<<< retour <<<<