Login
Menu et informations
GAYE, Bertrand (1747-1824)
État civil
NOM : GAYE     Prénom(s) : Bertrand     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : GAŸE
Date(s) : 1747-9-16   / 1824-9-27
Notes biographiques

Durant la seconde moitié du XVIIIe siècle Bertrand GAYE occupe des fonctions diverses, mais vraisemblablement aussi celle de chantre, dans la cathédrale Notre-Dame de Saint-Bertrand-de-Comminges. On le retrouve plus tard devenu instituteur, et chantre dans cette même cathédrale.

• 16 septembre 1747, Saint-Bertrand-de-Comminges : Naissance de Bertrand GAYE, fils de Louis cordonnier et Francon Ceube. Il a pour parrain et marraine Bertrand Gaye cordonnier et Bertrande Gaÿe, respectivement son oncle et sa tante. Il est peut-être le frère de Jean François GAYE, qui deviendra organiste de la cathédrale Notre-Dame.

• s. d., Saint-Bertrand-de-Comminges : Bertrand GAYE est enfant de chœur du chapitre cathédral.

• vers 1784, Saint-Bertrand-de-Comminges : Bertrand GAYE, clerc tonsuré succède à son père dans l'emploi de bedeau et occupe diverses fonctions au sein de la cathédrale, certaines d'ordre musical, sans que l'on puisse savoir précisément lesquelles.

1790, Saint-Bertrand-de-Comminges : Il déclare être âgé de 42 ans, avoir été enfant de chœur du présent chapitre, et ensuite turiféraire et attaché à la chapelle de musique. Ses revenus sont d'environ 350 livres. Il occupe ce poste à vie. La famille Gaye occupe différents emplois dans l'église cathédrale.
• 10 juin 1791 : Le directoire du district est d'avis de lui accorder une pension de 100 livres.

• 1793, Saint-Bertrand-de-Comminges : Sur plusieurs actes d’état civil qu’il signe comme témoin, Bertrand GAYE est qualifié de Regent.

• 1806, Saint-Bertrand-de-Comminges : Bertrand GAY est mentionné comme instituteur dans un recensement de population.
• 1818-19, Saint-Bertrand-de-Comminges : Bertrand GAY est mentionné comme chantre âgé de 70 ans dans un recensement de population.

• 27 septembre 1824, Saint-Bertrand-de-Comminges : Bertrand GAYE décède à l’âge de 77 ans, dans sa maison d’habitation. Il est dit instituteur sur l’acte de décès.

Mise à jour : 14 mai 2018

Sources
F-Ad31/ 1 L 1124/40 ; F-Ad31/ 2 E IM 12240 ; F-Ad31/ 4 E IM 1803 ; J. Lestrade, Le clergé de Comminges..., 1934-1936. ; Ph. Lescat, Les musiciens et la maîtrise..., 1989

<<<< retour <<<<