Login
Menu et informations
ESCOUBÉ, Jean (1753-1824)
État civil
NOM : ESCOUBÉ     Prénom(s) : Jean     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : SCOUBÉ
ESCOUBÉS
Date(s) : 1753-11-25   / 1824-3-19 
Notes biographiques

La carrière de Jean ESCOUBÉ, organiste se déroule entièrement à Toulouse où il occupe successivement 3 tribunes : celle du Couvent des Trinitaires, puis du Couvent des grands Carmes et enfin celle de la cathédrale Saint-Étienne.

• 25 novembre 1753, Toulouse : Jean ESCOUBÉ naît : il est le fils de Jean Escoubé, maître boutonnier et de Jeanne Rafi. Il est baptisé le 28 novembre à Saint-Étienne, et sa marraine est la demoiselle marie Dumas.
 
• vers 1769, Toulouse : Jean ESCOUBÉ est organiste du Couvent des Trinitaires pendant 5 ans. C'est un dénommé Mathieu CRAUSTE qui lui succède.
 
• vers 1774, Toulouse :  Jean ESCOUBÉ est organiste du Couvent des Grands Carmes  pendant 17 ans, aux gages de 300 lt.
• vers 1780, Toulouse : Jean ESCOUBÉ est mentionné dans les Almanchs toulousains en 1780 ; et pour les années 1787-89 avec son adresse place Royale et la qualification : Clavecin.

• 27 janvier 1787, Toulouse : Jean ESCOUBÉ organiste du couvent des Grands Carmes, signe un contrat de mariage avec Perrette Paulette (Jeanne Marie) Gilibert, dans l'étude de maître Saurine. Le contrat précise que Jean ESCOUBÉ habite depuis 3 ans paroisse Notre-Dame de La Daurade. La fiancée habite sur la paroisse de La Dalbade ; elle est majeure, fille de feu Pierre Gilibert et Jeanne Marie Sainte-Colombe. La dot de la future épouse se monte à 2 000 livres : soir 1000 livres de monnaie et 1 000 autres livres correspondant à la valeur du mobilier de son appartement actuel. (2 lis complets, chaises, armoires, tables miroirs, ligne, batterie de cuisine… 

1790-91, Toulouse : Jean ESCOUBÉ, organiste du couvent des Grands Carmes depuis 17 ans, âgé de 37 ans, fait une demande de pension au directoire du district de Toulouse. Le directoire du district estime qu'il ne fait pas partie des personnels concernés par le décret du 24 juillet [1790].

• vers 1792-93, Toulouse : Jean ESCOUBÉ est organiste de la cathédrale Saint-Étienne.
• avant février 1804, Toulouse : Jean ESCOUBÉ organiste de la cathédrale Saint-Étienne est remplacé par Pierre Jacques CAUSSÉ à l'orgue de la cathédrale Saint-Étienne.

• s. d. : Jean ESCOUBÉ, devenu veuf, contracte un second mariage avec Claudine Magdelaine Massart.

• 19 mars 1824, Toulouse : Jean ESCOUBÉ dit ancien organiste décède à l'âge de 71 ans  (72 ans sur l'acte). Il est dit veuf  de Jeanne Marie Pétronille Paule Gilibert et époux de Claudine Magdelaine Massart résidant au n°5 de la rue de la Pomme.

Mise à jour : 1 mai 2018

Sources
B. Michel, Le noël à grand chœur…, 2012 ; F-Ad31/ 1 E 303 ; F-Ad31/ 2 E IM 8417 ; F-Ad31/ 3 E 1182 ; F-Ad31/ L 4372 ; F-Ad31/2 C 3044 ; F-An/ DXIX/101/563/10 ; F-An/F19/1387/1

<<<< retour <<<<