Login
Menu et informations
CARRETIER, François (ca 1763-1797)
État civil
NOM : CARRETIER     Prénom(s) : François     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : CARRATIÉ
CARETIER
CARRETTIÉ
Date(s) : 1763 ca  / 1797-2-2
Notes biographiques

• vers 1763, Lauzerte [Tarn-et-Garonne] : Naissance de François CARRETIER, fils de Jean tailleur d'habit et de Françoise Lapeyre (d'après son acte de mariage). La commune de naissance serait Pagat, que je n'ai pas trouvé.

• 26 février 1786, Toulouse : François CARRETIER est reçu comme sous-maître de musique à la cathédrale Saint-Étienne. Il est mentionné avec cette qualification dans les Almanchs des années 1787, 1788 et 1789.

 1790, Toulouse : François CARRETIER est toujours sous-maître de la cathédrale Saint-Étienne, âgé d'environ 27 ans.

• 27 mars 1793, Toulouse : François CARRETIER, sous maître de la cathédrale Saint-Étienne réclame la gratification qui lui est due : il avait 300 livres de gages, le logement et la nourriture à la maîtrise. Cette gratification est fixée à 800 livres. Il continue son service après la suppression du chapitre.

• En 1793, Toulouse : François CARRETIER intègre l’orchestre du théâtre dirigé par Vaillant sous le nom de « Théâtre de l’Égalité et de la liberté » avec 7 autres musiciens de Saint-Sernin : Jean GALY, Jean Bertrand DESPOUY, Marc CAPERAN, NOUGARET, LAMBRIGOT, MASSONNIER et Thomas GUYOT.

• 21 octobre 1793, Toulouse : François CARRETIER épouse Gabrielle Laffont (ca 1776 - 24 mai 1821). La cérémonie est célébrée en la cathédrale Saint-Étienne, en présence de Gabriel ROQUEFEUIL, musicien et de Mathieu DESFORAT, organiste. Un fils, Étienne Justin, naît en 1795.

• 28 novembre 1796, Toulouse : D'après un avis paru dans "L’Anti-Terroriste, ou le Journal des Principes", Toulouse, 28 nov. 1796, p. 256, François CARETIER est devenu : « professeur de musique & maître de pension »: il propose, avec la collaboration de divers autres maîtres, d’enseigner « la lecture, l’écriture, la grammaire française, le dessin, les mathématiques, la musique vocale et instrumentale, la morale & la religion » à une douzaine de pensionnaires âgés de six à quatorze ans contre 50 livres par mois chacun. François CARRETIER habite alors au 56/ 57 rue du Musée à Toulouse.

• 2 février 1797, Toulouse : D'après une information provenant de généanet ce serait la date du décès mais l'acte correspondant n'a pas été trouvé.

Mise à jour : 28 septembre 2016

Sources
B. Michel, Le noël à grand chœur…, 2012 ; F-AD31/ 1 E 2 ; F-Ad31/ 1 L 1109/138 ; F-Ad31/ 1 L 1132/9-14 ; F-Ad31/ 1 NUM AC 3502  ; F-Ad31/ 1 NUM AC 3509 ; F-Ad31/ 2 C 3045 ; F-Ad31/ L 4247 ; F-Ad31/ L 4367 ; F-Ad31/ L 4372 ; F-Ad31/ L 4373 ; F-An/ DXIX/091/781/10

<<<< retour <<<<