Login
Menu et informations
BRANCHE, Pierre Joseph (1777-1812)
État civil
NOM : BRANCHE     Prénom(s) : Pierre Joseph     Sexe : M
Date(s) : 1777-1-29  / 1812-3-8
Notes biographiques

Pierre Joseph BRANCHE (1777-1812), dès l'âge de 12 ans, a été employé avec son père comme musicien externe par le chapitre de la cathédrale Saint-Pierre de Beauvais [Oise]. Pendant la Révolution et l'Empire, il exerce le métier de musicien et de maître à danser à Paris, non sans un détour par l'armée de 1802 à 1805 où il est recruté comme musicien.

• 29 janvier 1777, Beauvais : Pierre Joseph BRANCHE, fils "né d'aujourd'hui" du mariage de Pierre BRANCHE, maître de violon, et de Marie Josèphe Victoire Sugit, est baptisé en l'église Saint-Étienne. Il est ainsi prénommé par Jean-Baptiste Louis Joseph BRETHON-DUMOULIN [musicien] et Anne Barast, ses parrain et marraine.

• 30 juin 1789, Beauvais : Le receveur général du chapitre de la cathédrale Saint-Pierre verse 150 livres au maître de musique par forme de gratification, plus 60 livres à délivrer à M. BRANCHE père, maître de violon, 6 livres à son fils (probalement aussi comme violon) et 60 à M. DUMOULIN, également maître de violon, "par forme d'honoraires pour leur présence aux grandes symphonies pendant l'année" (cette distinction entre le père et le fils a permis d'attribuer des prénoms à l'un et à l'autre). Pierre Joseph est alors âgé de 12 ans seulement.

• 31 mai 1793, Paris : Pierre Joseph BRANCHE fils, musicien originaire de Beauvais, 16 ans, résidant dans la capitale depuis trois mois au n° 8, rue Phélippeaux, obtient une carte de sûreté. Il était précédemment domicilié à Saint-Germain-en-Laye [Yvelines].

• [avant février 1802] : BRANCHE est recruté dans le vingt-et-unième régiment de chasseurs à cheval.
• 14 février 1802-20 février 1805 : Il est musicien dans le deuxième bataillon de la neuvième demi-brigade d'infanterie, sous le numéro matricule 839. Il mesure 1,733 mètre, a le visage ovale, les yeux bleus, le nez aquilin, la bouche moyenne, le menton long, les cheveux et les sourcils châtains. 

• 16 ventôse an XI (7 mars 1803), Autun [Saône-et-Loire] : Pierre Joseph BRANCHE, 25 ans, musicien attaché à la neuvième demi-brigade en garnison à Autun, épouse Marie Dardelet, 22 ans, née en cette ville et y demeurant, fille majeure de Jacques Dardelet, cordonnier, et de défunte Claudine Cheviron. Jean ARNEAUD, musicien attaché à la même neuvième demi-brigade, est présent.

• 8 mars 1812, Paris : Pierre Joseph BRANCHE, maître à danser, marié à Marie Dardelet, meurt à l'âge de 35 ans. Il résidait au n° 72, rue Saint-Martin.

Mise à jour : 30 janvier 2019

Sources
F-Ad60/ 5MI129 ; F-Ad60/ G 1318 ; F-Ad71/ 5 E 14/22-23 ; F-SHD/ GR 21 YC 76 ; Tables de successions ; [F-An/ F7/4795]

<<<< retour <<<<